Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai allaité mon fils 14 mois

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 247 lectures | ratingStar_82580_1ratingStar_82580_2ratingStar_82580_3ratingStar_82580_4

J'ai allaité mon fils 14 mois et je ne crois pas qu'il existe de "bonnes" ou de mauvaises raisons d'allaiter. En tout cas, je ne l'ai pas allaité à la naissance pour les mêmes raisons qu'à 6 mois ou 1 an. Il y a juste tond ésir d'allaiter ton bébé, ou non.

Au début, avant que mon fils soit là, je voulais allaiter pour lui donner le meilleur lait qui soit. Ensuite, quand il est né, je trouvais que l'allaitement était vraiment dans la continuité de la grossesse, c'était une manière de m'occuper de lui (proximité, contact, apaisement instantané) , ensuite j'ai trouvé une vraie fierté (presque "animale") à constater que mon bébé grandissait grâce à mon lait. Et puis une vraie relation de complicité s'est créée autour de l'allaitement et j'ai décidé de tirer mon lait tout en bossant (il avait 4 mois) et ça m'a aidé à reprendre le boulot et à me séparer de lui (j'avais le sentiment d'avoir encore une utilité). Et puis ensuite, l'allaitement roulait vraiment tout seul, alors pourquoi arrêter ? Et puis vers 13 mois j'ai senti que j'étais arrivée au bout de mon projet d'allaitement (mon fils aussi) , en plus je devais partir à l'étranger pdt 1 semaine donc l'occasion faisant le larron…

Ce que j'en retire c'est que l'allaitement c'est qqe chose de très beau, mais pas du tout qqe chose d'inné. Nous avons perdu l'habitude de voir des femmes allaiter, en général une jeune maman trouve peu de soutien pour l'aider dans les moments plus compliqués (combien de nos mères ont allaité ? ) , y compris auprès du personnel médical qui reste très peu formé à l'allaitement.

Pour contrebalancer ça, il faut s'informer avant la naissance : comprendre comment fonctionne la lactation, comment le corps produit du lait, comment celui-ci s'adapte toujours en quantité et en qualité pourvu que l'allaitement soit bien mené, pourquoi il faut allaiter à la demande, comment varier les positions, comment gérer les tracas comme un réflexe d'éjection fort, un engorgement, etc. , ce que sont les crises de croissance d'un bébé, etc.

Il faut aussi avoir acquis suffisamment de confiance en soi, en son bébé et en son corps (et là le soutien du papa est essentiel) pour garder le cap (pas facile quand les hormones se font la malle, que la fatigue s'en mêle et que l'entourage te met la tête sous l'eau à coup de "mais enfin t'as plus de lait ma pauvre ! "). Et sur ce point, je ne connais rien de plus précieux que le soutien de mamans qui ont elles-aussi allaité et connu ces moments de blues, alors autant avoir sur soi dès le début le numéro d'une assoc de soutien à l'allaitement (Leche League, Solidarilait ou autre, le forum allaitement d'Auf est aussi génial).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


82580
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages