Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai lu presque tout les commentaires

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 27/06/10 | Mis en ligne le 22/07/12
Mail  
| 108 lectures | ratingStar_279155_1ratingStar_279155_2ratingStar_279155_3ratingStar_279155_4
Salut à tous ; j'ai lu presque tout les commentaires ; mais je suis pas d'accord sur tout, pour résumer j'ai commencé héroïne à 14 ans ; pratiquement tous les jours jusqu'à 30 ans environ avec quelques courts arrêts ; j'ai vécu en hollande donc pas de problème pour en trouver, par contre j'ai toujours eu je pense l'instinct de survie, et quand j'ai eu mes enfants j'ai continué a défoncer mais plus soft ; jusqu'en 95 ou j'ai commencé le sub, et contrairement a vous moi ça a été une délivrance, je n'ai jamais eu l'idée ni l'envie de shooter le sub peut être parce que héroïne en dernier pour faire un shoot il me fallait 3 heures tellement mes bras/jambes/pieds étaient esquintés il fallait que je shoote dans le cou, donc après toutes ces souffrances moi le sub j'ai cru que je revivais, je pouvais me lever le matin sans être en manque et surtout sans flipper de savoir ou j'allais courir pour en trouver, sans compter le coté financier, j'ai enfin pu profiter de mes enfants et de ma maison tranquillement, tout a été super bien pendant quelques années, j'avais commencé à 16 mg et là j'étais descendu à 2mg/jour, Malheureusement, un matin un pote à moi est décédé, et dans le stress, j'ai pris plus de sub que d'habitude, je sais pas ; un reflex surement, et j'avoue que depuis ce jour j'ai beaucoup de mal à être régulière dans mes prises je suis remontée à 16 mg/jour par contre j'ai un super docteur qui ne me met pas la pression quand je viens le voir avec quelques jours d'avances sur mon ordonnance, aujourd'hui je vis sur une ile loin de la métropole donc je ne revois plus personne de ma période de galère encore que il y en a beaucoup qui sont morts du HIV. Enfin si vraiment vous avez souffert avec la dope je peux vous jurer que le sub c'est plus cool tout dépend de ce que l'on attend, si c'est pour se défoncer ou pour vivre correctement, aujourd'hui je travaille je suis mamie d'un bébé de 8 mois mes enfants sont au courant de mon parcours et savent pour le sub et pour finir même si je dois en prendre toute ma vie, je suis mieux dans ma tête et dans ma vie qu'avec l'héro donc tant pis, le seul truc encore à gérer c'est arriver à prendre ça comme un médoc et pas comme un produit en attendant un effet boostant, voila c'est juste sur ça que je traine un peu, j'ai tendance à prendre un peu plus que ce qui m'est prescrit, d'après mon toubib j'ai commencé la dope trop jeune et c'est inscrit dans mon cerveau je n'arrive pas a vivre sans produit mais bon encore une fois cela ne m'empêche pas de vivre bien et d'assurer tout les jours donc je m'en fous je me dit que si j'avais le diabète ou autre chose je prendrais aussi a vie un médoc c'est pour moi ma pilule de vie. Voila si cela intéresse quelqu'un j'ai dit ce que je pensais, courage à tout ceux qui galèrent en le shootant ou autre, peut être qu'ils en ont pas assez chier avec la dope encore…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


279155
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages