Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'en ai marre de m'en prendre plein la tête parce que j'allaite

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 471 lectures | ratingStar_97406_1ratingStar_97406_2ratingStar_97406_3ratingStar_97406_4

J'en ai marre de m'en prendre plein la figure par rapport à mon allaitement maternel, j'ai parois l'impression de faire quelque-chose de mal, je vous explique.

Huit jours après sa naissance, je constate que mon fils ronfle. Les jours passent et ce phénomène s'accentue : c'est plus qu'un ronflement, il a en fait le nez bouché et respire mal. Etant donné qu'il est encore très petit, je suis inquiète (c'est mon premier, mais vu son jeune âge cela me paraît légitime) et je décide de consulter.

Bon, je vous passe les détails… Pédiatre 1 ("C'est rien tous les bébés ronflent", sans même l'examiner) , urgences, pédiatre 2 ("C'est une rhinite obstructive") , hôpital, re-pédiatre ("C'est une rhinopharyngite") , etc…

Donc à chaque fois on me prescrit des traitements différents, l'inquiétude, les nuits sans sommeil à vérifier qu'il respire bien.

Dernièrement le pédiatre fait l'hypothèse d'un R.G.O qui pourrait expliquer ces problèmes O.R.L qui durent. Il lui prescrit donc un traitement anti-reflux. Ca ne va pas mieux donc il décide de l'hospitaliser une nuit en observation à l'hôpital en le mettant sous scope (= enregistrement de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire).

Cette nuit à l'hôpital a été un vrai cauchemard.

J'arrive et on me demande "Vous allaitez ENCORE votre bébé, Madame ? ". Je réponds que oui et j'ai déjà l'impression d'avoir commis une faute.

Ensuite :

Puéricultrice 1 : "Il tète combien de fois par jour ? ".

Moi : "Je ne sais pas, j'allaite à la demande".

Auxiliaire de puériculture : "La prochaine tétée est prévue à quelle heure ? "

Moi : "Il n'y a pas d'heure prévue, j'allaite à la demande"

Interne de garde : "Il est à combien de tétées par jour ? "

Moi : "Je ne sais pas, je ne compte pas, j'allaite à la demande"

Etc, etc… Tout ça en quelques minutes.

Là encore j'ai l'impression d'avoir fait quelque chose de mal.

On l'ausculte : mesure, poids,…

Ah, ben il bien grossis ce bébé (+ 1 kg en un mois, il est né à terme à 2,8 kg) !

Verdict : il souffre d'un R.G.O parce qu'il mange trop. Entre parenthèses, ce qui n'était jusqu'alors qu'une hypothèse, est devenu, au vu du poids pris par mon bébé, une certitude.

Là, on m'explique que pendant 24h, on va mettre ce protocole en place : tétée toutes les 3 heures ("aux horaires du service" !!!) , 15 minutes au sein, pesée avant et après chaque tétée, pour "voir ce qu'il prend". En effet, on m'a aussi demandé combien il prenait à chaque tétée, en m'expliquant qu'à cet âge-là, il devait boire entre X et Y ml par tétée. J'ai répondu, sèchement, que mes seins n'étaient pas gradués et que donc je ne pouvais pas répondre (la puéricultrice l'a mal pris, elle a quitté ma chambre et m'a envoyé sa collègue).

Soit. Je prends sur moi, mon mari me dit de ne pas m'énerver (il ne voulait pas qu'on se mette tout le service à dos) , de ne pas oublier pourquoi on est là, que c'est juste pour une nuit…

Donc on commence leur protocole. Pesée, tétée de 15 minutes, pesée.

Evidemment, lorsqu'on lui ôte le sein de la bouche alors qu'il n'a pas terminé, mon fils hurle. Il s'énerve tellement que son rythme cardiaque s'accélère et que l'alarme du scope se déclenche.

Ils comprennent qu'il va falloir être un peu plus souple…

Au passage, on m'explique que l'allaitement à la demande "c'est bien, mais ça a ses limites, à… on lui donne plus il réclame".

Après la dernière tétée de la soirée, il pleure parce qu'il a encore faim ; et là la puéricultrice me demande s'il n' a pas de tétine. Là je crois réver : mon fils était en train de téter, elle l'enlève du sein au bout de 15 minutes, il pleure parce qu'il n'avait pas fini de manger et qu'il a a faim (ou soif) et elle me parle de tétine.

Je lui répond que non, il n'a pas de tétine. Elle : "C'est par choix ? ". Euh… J'ai l'impression qu'on me regarde comme une extra-terrestre et que je dois me justifier parce que mon fils n'a pas de tétine.

J'explique que la question ne s'est jamais posée (en fait mon fils ne pleure pas beaucoup donc pas besoin).

Je lui explique le plus calmement possible que si j'avais été à la maison, il aurait probablement téter encore 5 minutes puis se serait endormi au sein et qu'il ne serait actuellement pas en train de pleurer.

Et elle de m'expliquer qu'il a besoin de beaucoup téter.

Enervée, je lui rétorque que COMME TOUS LES BEBES, IL A BESOIN DE TETER.

Et elle lui met le doigt dans la bouche. Je lui dit que je ne suis pas d'accord (les microbes) … Elle se barre (et avant de quitter ma chambre, augmente le seuil de déclenchement de l'alarme du scope) et me souhaite bon courage pour la nuit.

Bon, j'ai de la chance, il dort de 23h à 6h.

Mais le pire c'est que le lendemain, ils m'ont envoyé la psychologue du service. Elle me demande pourquoi j'ai fait le choix d'allaiter à la demande. Je lui explique que je me suis informée avant mon accouchement et quand je lui parle de la leche league, elle soupire, lève les yeux au ciel et m'explique gentillement que la leche league tient des propos très anxiogènes pour les futures mamans, bla, bla, bla…

Elle y va de son couplet sur la séparation, la frustration, l'attente…

(Moi aussi j'ai fait des études de psycho, on ne me la fait pas).

Me fait même un cours sur le sommeil des bébés, qui sont "programmés pour dormir par tranches de 3 heures". Qu'il faut le régler, etc…

Et j'en passe et des meilleures.

Pour finir elle me dit qu'elle ne me juge pas (tu parles) , que l'allaitement à la demande c'est mon choix mais que je dois en connaître les conséquences, notamment sur le sommeil du bébé. En gros, si mon bébé a le nez bouché et qu'il respire mal donc dort mal, c'est de la faute à l'allaitement à la demande.

Je suis passée par la colère, la déprime,…

J'étais quand même contente parce que mon fils a fait sa nuit, que une ou deux fois il a lâché le sein de lui-même avant la fin du 1/4 d'heure réglementaire ("Ah, ben il s'auto-régule ! ", dixit le médecin) et que… il est super éveillé donc si je faisais tout de travers, ça se saurait !

Et je me rends compte que ce genre de propos m'affecte quand même…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


97406
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages