Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne me comprends pas

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 31/05/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 161 lectures | ratingStar_233618_1ratingStar_233618_2ratingStar_233618_3ratingStar_233618_4
C'est fort long mais svp donnez moi votre avis. Je n'ai que 23 ans et j'ai une fâcheuse tendance à gacher ma vie. J'ai toujours été isolée et avec pas beaucoup d'amis, et là je ne me comprends pas, j'ai fait n'importe quoi… voilà en bref mon histoire… Il y a 6 ans, j'ai rencontré quelqu'un sur le net, on s'entendait bien en tant qu'ami mais lui me parlait de mariage etc etc, mes parents sont intervenus et m'ont interdit de lui parler. J'ai eu du mal et j'ai quand même continué, je l'ai même vu en vrai mais j'ai été horrifiée et j'ai fui. Après quelque temps, il voulait qu'on se reparle, j'ai continué à lui parler et lui s'était pareil, il me parlait de mariage, je le laissais dire alors que je savais qu'il ne me plaisait pas, puis je l'ai largué mais ne m'a pas laissé et m'a traqué sur le net. J'ai alors pris l'habitude de parler avec des gens sur msn, ça devenait presque une dépendance. Pendant ce temps, j'ai fait la connaissance d'un homme 26 ans mon ainé à l'univ, un ancien prof, qui n'avait pas d'enfant, il s'est approché comme ça. On se parlait beaucoup par sms et mail, il me donnait des soit disant conseils. Ma maman a été malade il y a plus d'un an, et ça m'a fait fort mal, j'ai tenu bon, je l'ai soutenue mais je vidais mon sac à cet homme là, un jour il est venu me prendre de l'univ, il m'a emmené à un hotel, j'étais choquée, il avait réservé une chambre et il me disait, on ne va rien faire, c'est pour qu'on puisse parler tranquillement, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête mais je l'ai suivi. Je me sentais comme obligée et là malgré que j'ai resisté, je lui ai dit non, il a abusé de moi. Je suis rentrée chez moi, je n'ai rien pu dire. Je me suis livrée à moi même. J'étais perdue et incapable de me défendre, comme si c'était ma destinée et je l'acceptait, il est revenu à la charge en me disant qu'il m'aimait etc etc. Je l'ai revu et à chaque fois il a réussi à me mettre dans ses bras. Je me sentais comme si j'allais mourir bientot, que j'étais vide, que c'était ma destinée. Je rentrais chez moi, je m'isolais et je pleurais. J'étais agressive avec mes parents mais j'allais quand même le voir en me faisant belle. Pour ne pas qu'il me touche, je lui demandais qu'on se balade. Ça a duré quelque mois, il partait souvent à l'étrangé mais même de là il avait de l'influence sur moi. Je me suis décidée alors de ne plus le voir, il m'a harcélé par téléphone, quand je laissais mon téléphone fermé, il sonnait chez moi, et j'avais peur qu'il en parle à mes parents. Plus je lui disais arrète de m'appeler plus il m'appelait. Un ami voulait alors me connaitre plus et c'était la première fois que quelqu'un d'aussi honnête, fiable et que j'appréciais me demandais cela. J'ai accepté mais l'autre me collait toujours par sms et téléphone et mes parents commençaient à se demandé pourquoi j'étais si agressive. Et à ce moment là, ma grand mère est décédée. 2 semaines plus tard, j'ai fait une tentative de suicide et j'ai tout raconté à mes parents. Ils ont pris mon téléphone, on appelé cet homme. Mon ami m'a largué. L'homme a continué à m'envoyer des mails, il a même envoyé une carte pour mon aniv. Comme celui que j'ai rencontré sur le net, il me traque. Mais maintenant, mes parents m'en veulent, ça fait un mois que ma maman ne me parle plus, elle me traite de pute. Ils m'ont dit on efface tout si tu nous promets de tout partager avec nous et que tu te secoues et que tu deviens plus positive. Mais ça ne marche pas, je suis dans une culpabilité, une incompréhension totale. Et alors, ma maman pense que c'est parce que je leur en ai parlé et que j'ai joué la comédie alors que ça fais un an que je suis mal. Je vois une psychiatre mais ça ne sert pas. Je prends des anxiolytiques mais, tous les jours 24h sur 24 je me repasse tout en boucle. Je ne me comprends pas, je n'arrive pas à assumer, ce n'est pas assumable, j'ai l'impression qu'on m'a volé ma vie et le controle que j'avais dessus. Et j'ai peur pour mon futur. Étant musulmane, je devrais être vierge pour mon mariage. Et comment raconter cela à celui qui sera mon époux. Je ne me comprends pas moi-même et je n'arrive pas à assumer. Je continue à m'isoler. J'observe les gens et je me dis souvent, oh tiens il font ça et ça et ça, et moi j'observe, ça fait bien longtemps que je suis comme ça et je crois que c'est à cause de ça que je suis facilement influençable. Je me sens comme un corps vide, je n'ai que de l'angoisse, des remords et des espoirs brisés et je suis seule. Le pire c'est que je me suis toujours sentie comme ça.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


233618
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages