Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

l'allaitement, c'est un choix personnel

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 310 lectures | ratingStar_54063_1ratingStar_54063_2ratingStar_54063_3ratingStar_54063_4

Ne rien faire qui puisse me faire culpabiliser, c'est un choix que j'ai fait dans l'éducation de ma deuxième.

J'ai, en effet, pas mal donné avec mon ainée avec laquelle j'ai été, disons, "moyennement maternante" (allaitée "que" (!) 1 mois en exclu, puis 4 mois et demi en mixte, laissée un peu pleurer, surtout la nuit).

J'ai adopté ce comportement, non par choix, ni par conviction, mais juste parce que j'essayais de me conformer à l'idée qu'on m'avait faite de l'éducation d'un enfant. (plus par ignorance, donc, que par bêtise, encore moins par volonté de nuire). Par exemple, j'ai allaité un peu par hasard (c'est pour cela que je ne jette pas la pierre à celle qui font le choix du biberon ! ) parce que j'ai suivi l'avis de ma mère plutot que celui du papa.

Mais le problème d'agir, comme ça, uniquement sur influence, sans vraiment réfléchir, a surgit avec le temps .

Eh oui, nos bébés ne sont pas parfaits ! Et c'est uniquement à chaque difficulté que j'ai commençé à réfléchir A POSTERIORI et là, bonjour la culpabilité !!!

Et comme tu dis si bien, c'est épuisant ! (et ça nous tient pendant des années et de année. 8 ans plus tard, quand ma fille chouine au moindre bobo, je culpabilise à mort de ne pas l'avoir plus écouter et consoler bébé… etc. Au moindre "faux pas" de sa part, je me demande ce que 'j'ai raté :?

Alors pour la deuxième, j'ai DECIDE d'adopter une attitude radicalement différente (j'ai eu la chance d'avoir 7 ans de réfléxion et d'expérience entre les deux).

Je n'écoute que mon instinct. Je ne fais rien qui pourrait me faire culpabiliser par la suite. Je ME suis faite une représentation de la mère idéale (pas forcèment parfaite, non ! ) et j'essaie de m'y conformer (parfois contre l'avis de mon entourage).

C'est sur, ma petite puce n'est pas parfaite non plus et ne le sera jamais… loin de là !

Mais si elle est malade, grognon, crampon, se réveille la nuit (encore 3 à 4 fois à 16 mois : fou… etc je ne culpabilise pas.

Je SAIS que je n'aurais rien pu faire de mieux. Et j'arrive même à me dire que si je ne l'avais pas maternée comme je l'ai fait, ce serait pire.

Même si elle devient l'enfant fusionnel et associable dont on m'a souvent menacée, c'est pareil (je te rassure pour l'instant elle n'en prend pas le chemin ! ).

Je ne suis pas sure à 100 % d'avoir raison (ça serait si simple ! ) mais je suis sure à 100 % d'avoir fait du mieux que je peux en l'état actuel de mes connaissances et réflexions.

Si je pouvais revenir 16 mois en arrière, je ferais TOUT pareil. (bon, pour l'instant je n'ai que 16 mois de recul… on en reparlera peut-être dans 20 ans ! ).

C'est sur que c'est matériellement plus fatigant d'être aussi disponible (surtout que nous sommes tombés sur un numéro particulièrement demandeur) mais c'est tellement reposant mentalement, qu'au final, je me sens beaucoup mieux comme ça !!! (moi qui, je te le rappelle, ai testé les deux alternatives).

Et puis, tu sais, aussi exigeant soit-il (je sais ce dont je parle) , un bébé n'a pas besoin que sa maman se consacre exclusivement à lui 24/24; 365 jours par an.

Grâce à la combinaison "portage/allaitement", on peut faire plein de choses tout en le comblant. (les premiers mois, tant qu'elle ne faisait que dormir/teter contre moi, j'aurais presque culpabiliser de mener une vie normale comme si elle était pas là ! ).

Et je m'accorde des moments vraiment rien que pour moi quand son papa s'en occupe (très bien et très souvent, là dessus j'ai de la chance) et que je sais qu'elle n'a pas besoin de moi. C'est rare (mais c'est de plus en plus fréquent ! ) mais au moins, durant ces moments, je profite à fond car je ne culpabilise pas.

Et en fait, contrairement à ce qu'"on" m'a fait croire pour mon ainée, c'est comme ça que je suis le plus heureuse et épanouïe et que je me sens bien à 100 % dans mon role de mère. Et au final, c'est même beaucoup plus reposant.

Pour finir, tu dis qu'il y a autant de culpabilité chez les biberonnantes que chez les allaitantes. Je n'en suis pas si sure.

C'est surement vrai pour 99.9 % des choix.

Mais je suis sure qu'il y a au moins un choix que la grande majorité des allaitantes (peut-être même 100 %) ne regrettent jamais : c'est d'avoir donner leur lait à leur bébé. (même celles à qui "on" a fait croire, à tort, que leur lait n'est pas assez nourrissant. Tu remarqueras, elles culpabilisent d'avoir dû arrêter mais peu regrettent d'avoir commençé. Elles sont quand même fières d'avoir réussi pendant quelques jours, quelques semaines ! ).

Notre lait EST un aliment PARFAIT pour notre bébé.

C'est donc le seul choix pour lequel on est sure d'être parfaite (ça veut pas dire qu'on le sera forcèment pour tout le reste). Mais au moins, à chaque goutte de mon lait que ma fille boit, je me sens parfaite (sur ce point là).

Et c'est booooooooooooooon !!! (tu devrais essayer pour le prochain ! Meuh, non, tu feras du mieux que tu peux, comme chacune d'entre nous ! ).

Voilà, j'espère que le récit de mon expérience t'aura permis d'avancer un peu (peut-être même vas-tu arrêter de culpabiliser sur certains points ? !).

Bises.

Sandra.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


54063
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages