Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'allaitement n'est pas nécessairement sensationnel!

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 257 lectures | ratingStar_97107_1ratingStar_97107_2ratingStar_97107_3ratingStar_97107_4

Pour commencer, je ne suis pas d'accord avec la personne qui te suggère de sevrer pour te sentir mieux. Vu ton discours, je doute que le sevrage soit la solution.

Je crois que tu es très fatiguée, mais pas seulement. Comme clobb ci-dessous, je retrouve dans ton discours beaucoup d'éléments d'un syndrome dépressif.

C'est vrai que les débuts avec un nourrisson sont difficiles, on est crevé, on a l'impression de n'avoir rien fait de la journée, de n'avoir pas une minute pour soi… est normal. Mais ne plus avoir goût aux choses, ne plus avoir envie de rien, se sentir moche et minable, etc… ça ce n'est pas normal.

Tu peux te faire aider. Il existe des traitements appropriés et compatibles avec l'allaitement.

Quand on n'est pas bien, le nez dans le guidon, on a tendance à vouloir trouver un "coupable", un truc à blâmer pour se sentir mieux. Pour toi, le coupable, c'est l'allaitement, parce que malgré toutes tes connaissances sur le sujet, tu es marquée par des représentations inconscientes, de part ta culture, ton environnement, la société dans laquelle tu vis.

Je m'explique. L'allaitement est un processus physiologique. Pas toujours simple, mais physiologique. Le lait maternel est le seul aliment parfaitement adapté à ton bébé. Cela tu le sais parce que tu t'es renseigné sur le sujet.

Mais tu vis dans une société, la société française actuelle, où dans l'inconscient collectif, l'image gravée, la représentation normale, est celle de la mère biberonnante, "indépendante", avec un bébé qui dort 12h par nuit à 1 mois et ne pleure jamais, ou si peu… Cette influence est tellement omniprésente qu'il est difficile d'y échapper. C'est pour cela que, comme beaucoup d'autres mamans, tu as dans un petit coin de ta tête, l'idée que le biberonnage et le LA sont la solution à tous tes maux.

Tu dis, je cite :

"Si j'etais restée dans mon "ignorance", si je n'avais pas cherché plus loin que le bout de mon nez, et bien j'aurais donné sans aucun probleme du LA a mon bébé, a l'heure qu'il est, il ferait certainement de belles nuits, et moi aussi par la meme occasion, voire je lui aurais mis un peu de bledine dedans pour qu'il soit "bien calé pour la nuit" comme on entend souvent. Et tout ça je l'aurais fais sans aucun probleme, puisque je ne saurais pas ce que ça fait a mon bébé. Ca me semblerait normal, je serais en accord avec moi meme."

Mais qui te dit que ton bébé ferait de belles nuits avec son LA ? C'est possible que les bébés biberonnés fassent des nuits complètes un peu plus tôt que les bébés allaités, mais les études ne donnent vraiment pas de différence significative…

Une autre chose importante, à mon sens, c'est l'idée (fausse) que l'allaitement devrait être un truc sensationnel, épanouissant, fusionnel, et patati, et patata… Je crois que c'est hier ou avant-hier que je lisais sur ce même forum un post où une nana voulait sevrer parce que "l'allaitement c'est pas si sensationnel que ce qu'on m'avait dit"…

Mais pourquoi ça devrait être sensationnel ? L'allaitement, c'est d'abord pour nourrir son bébé de manière physiologique avec le seul aliment qui lui soit parfaitement adapté. Après, certaines femmes adorent, d'autres moins. Mais il faut bien le nourrir, ce bébé.

Clobb parlait des pays où 99% des femmes allaitent. Je vis dans un tel pays (la Norvège, en l'occurence). Je doute que 99% des femmes ressentent une "fusion" totale avec leur bébé quand elles le nourrissent.

Bref, tout cela pour dire que beaucoup de femmes sont déçues de ne pas ressentir la plénitude escomptée… alors que c'est parfaitement normal de ne rien ressentir. Je suis sûre que des millions de femmes dans le monde allaitent sans plénitude, juste pour nourrir leur bébé.

J'ai été longue aussi…

Il faut vraiment te faire aider. Parce que ton problème n'est pas un problème d'allaitement, ni même de manque de sommeil… Le manque de sommeil aggrave tes symptômes, mais n'en est pas la cause.

Tu as des symptômes dépressifs qui peuvent être pris en charge et traités. Je t'encourage vivement à prendre RDV chez ton médecin pour en parler.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


97107
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages