Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

La femme parfaite...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 19/03/10 | Mis en ligne le 22/04/12
Mail  
| 136 lectures | ratingStar_245033_1ratingStar_245033_2ratingStar_245033_3ratingStar_245033_4
Pour te sentir enfin femme, il faut que tu te mettes au niveau de ta mère et non plus en tant que sa fille soumise à la mère… Pour moi il s'agissait d'une lutte de pouvoir, ma mère voulait que je reste sa petite fille soumise et garder un contrôle sur moi, elle me culpabilisait, m'obligeait à faire des choses que je ne voulais pas, etc… et j'avais beau lui dire que j'étais adulte et que je faisais ce que je voulais, elle continuait à avoir ce pouvoir et je ne savais plus comment lui faire comprendre que ce n'était pas normal et qu'elle devait cesser. Jusqu'au jour où elle m'a une enieme fois forcee à faire ce qu'elle voulait, et où j'en ai fait un ulcere… Je suis allée voir mon medecin, et lui ai demandé l'adresse d'un psy. Après 3 seances, j'ai eu un déclic, ce n'était pas à ma mère de me donner ma liberté et mon statut d'adulte, c'était à moi de le prendre. Et pour ça, comment faire ? Eh bien tout simplement en appliquant à moi même ce qu'elle exigeait pour elle. Je m'explique : elle me disait qu'à son âge elle n'allait pas se changer, elle avait une histoire, une sensibilité, une personalité, qui faisaient qu'elle était telle qu'elle était et je devais faire avec. Par ces mots, elle me disait implicitement que si elle ne pouvait changer, c'était à moi de changer pour que nous nous entendions bien. Chose que je faisais malgré moi. Jusqu'à ce déclic. Là j'ai réalisé que MOI AUSSI j'avais une histoire, une sensibilité, une personalité. Et il n'y avait aucune raison pour que moi je fasse l'effort d'aller à contre courant de tout ça si elle n'en faisait pas autant. Pour la premiere fois de ma vie je m'étais considerée et traitée comme ma mère, sans lui accorder de bonus parce qu'elle était la mère et donc sans m'imposer un handicap parce que j'étais la fille. Depuis je pratique ça dans mes relations avec elle, je la traite comme une amie, comme une égale, et je ne lui donne plus priorité sur moi. Evidemment ça ne lui a pas plu et elle a essayé de me ramener dans le droit chemin, sauf que moi j'avais cessé d'être sa fille soumise, j'étais une femme, son égale, et j'ai agi en tant que telle. Elle a bien été obligée d'en faire autant, et depuis nos relations sont paisibles, même si pas formidables puisque nous restons quand même deux femmes tres differentes et que je sais que si je me rapproche et en dis trop, elle va essayer de reprendre de l'ascendance sur moi. Mais bon, tout ça pour dire qu'une fois que j'ai commencé à penser en femme adulte, j'ai aussi commencé à me sentir plus femme, à apprecier mon corps de femme, mes qualités, essayé de me mettre en valeur, moi qui avais été garcon manqué tant d'années… Tout est dans la tête, dans ton état d'esprit. Si tu te sens fille, tu agis en fille même si tu cries le contraire, et les gens te traitent en fille… A partir du moment où tu comprends que tu es femmes, tu agis en tant que telle et les gens aussi. Magique !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


245033
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages