Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

La mastite, infection bactérienne du sein

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 8979 lectures | ratingStar_89611_1ratingStar_89611_2ratingStar_89611_3ratingStar_89611_4

Voilà, ça ira plus vite pour toi (textes trouvés à l'adresse donnée plus haut).

Canaux lactifères bouchés et mastites.

La mastite est une infection bactérienne du sein qui touche habituellement les femmes qui allaitent. Toutefois, elle peut aussi survenir chez des femmes qui n'allaitent pas et qui ne sont pas enceintes, ainsi que chez de petits bébés des deux sexes. On ne sait pas exactement pourquoi certaines femmes ont des mastites et d'autres pas. La bactérie peut pénétrer dans le sein par une crevasse ou une lésion du mamelon, mais des femmes dont les mamelons sont intacts ont aussi des mastites et la plupart des femmes qui ont des crevasses aux mamelons n'en ont pas.

Il faut bien faire la différence entre une mastite et un canal lactifère bouché, car le traitement ne sera pas le même ; un problème de canal lactifère bouché n'aura pas besoin d'un traitement antibiotique, alors que, en cas de mastite, il faut souvent, mais pas toujours, recourir à l'antibiothérapie. Le blocage d'un canal se manifeste par une masse douloureuse, gonflée et ferme, avec souvent une rougeur cutanée semblable à celle de la mastite, mais pas aussi intense. La mastite, elle, s'accompagne habituellement de fièvre, et d'une douleur et d'une rougeur du sein plus intenses. Il n'est pas toujours facile de distinguer une mastite bénigne d'un blocage sévère de canal lactifère. Le blocage d'un canal peut provoquer une mastite. En France, les médecins constatent aussi des cas de lymphangite, une fièvre associée à des rougeurs et des inflammations cutanées, sans masse douloureuse. Ils ne la traitent pas par antibiotique. J'en ai vu quelques cas dans mon cabinet, et en effet, le problème se règle sans antibiothérapie. Mais on peut en dire autant de la mastite.

Pour établir le diagnostic de la mastite, il faut constater l'existence d'une zone indurée, rouge, enflée et douloureuse sur le sein. Sans ces symptômes, il n'y a pas de mastite. Un syndrome grippal ou une fièvre isolée ne sont pas suffisants pour diagnostiquer une mastite. En l'absence d'une zones indurée, une douleur mammaire lancinante n'est pas non plus une signe de mastite ; ce type de douleur est plus susceptible d'être une candidose, et ne donc pas être traitée par des antibiotiques.

Comme pour la plupart des problèmes d'allaitement, une mise au sein incorrecte, qui ne permet pas un bon drainage du sein est propice à la mastite.

Canaux lactifères bouchés.

Un problème de canaux lactifères bouchés disparaît presque toujours spontanément en 24 à 48 heures, sans aucune espèce de traitement. Pendant la période où il y a obstruction de canaux, le bébé peut s'agiter quand il tète le sein et l'écoulement de lait peut être ralenti. Voici comment accélérer la guérison :

1. Poursuivre l'allaitement du côté touché.

2. Mieux drainer la zone affectée. Pour ce faire, on peut notamment placer le bébé de manière que son menton soit dirigé vers la zone drainée par les canaux bouchés. Ainsi, si cette zone se trouve du côté extérieur, en bas du sein (à 4 h) , la position " en ballon de rugby " (" football ", au Canada) est à privilégier.

3. Comprimer le sein pendant l'allaitement (voir le feuillet n° ; 15, La compression du sein) , en exerçant une pression constante sur le canal bloqué.

4. Réchauffer la zone touchée peut aussi aider, par exemple au moyen d'une bouillotte ou d'une bouteille d'eau chaude, en évitant soigneusement de brûler la peau avec une chaleur excessive ou un réchauffement trop prolongé.

5. Encourager la mère à se reposer. Ce n'est pas toujours facile, mais au besoin, elle peut garder le bébé au lit avec elle.

Parfois, une petite ampoule se forme sur le mamelon. Le cas échéant, on peut percer l'ampoule avec une aiguille stérilisée. Exposer une aiguille de couturière à une flamme, la laisser refroidir et percer l'ampoule. Nul besoin d'agrandir le trou. Percer simplement l'ampoule. Parfois, on peut faire sortir le contenu du canal bouché, qui aura la consistance de la pâte dentifrice (ce n'est pas toujours possible). Cela peut débloquer immédiatement le canal. On peut aussi mettre le bébé au sein ; il pourrait faire le déblocage en tétant. Le perçage de l'ampoule apporte un soulagement immédiat du mamelon, même si le canal lui-même n'est pas débloqué. Si on ne peut pas percer l'ampoule soi-même, se présenter à une consultation de lactation.

Si le problème ne se règle pas spontanément en 48 heures, ce qui est inhabituel, un traitement par ultrasons en viendra souvent à bout. On peut s'adresser à un kinésithérapeute ou à une consultation de médecine sportive. Beaucoup de thérapeutes utilisant des ultrasons ne connaissent pas cette application. Voici la dose à donner :

2 watts/cm2, en continu, pendant cinq minutes au niveau de la zone touchée, une fois par jour, à faire un maximum de 2 fois.

Si deux séances d'ultrasons ne suffisent pas, inutile de poursuivre. Il faut s'adresser à une consultation de lactation ou à son médecin pour évaluer la situation. En général, quand les ultrasons sont efficaces, une seule séance suffit. En outre, ce traitement semble prévenir la récurrence du blocage, qui se produit toujours au même endroit. La lécithine, à raison d'une capsule de 1200 mg, trois ou quatre fois par jour, semble aussi prévenir les rechutes, du moins chez certaines mères.

Conduite à suivre en cas de mastite :

· ; Si les symptômes de mastite durent depuis plus de 24 heures, il est préférable de commencer un traitement antibiotique. Si les symptômes datent de moins de 24 heures, je prescris personnellement un antibiotique, mais je dis à la mère d'attendre avant de commencer à la prendre. Si dans les 8 à 12 heures qui suivent la consultation les symptômes s'aggravent (douleur plus vive, zone atteinte plus rouge et/ou plus importante) , elle commencera le traitement. Si au bout de 24 heures il n'y a pas d'aggravation mais pas non plus d'amélioration, elle commencera aussi le traitement. Si les symptômes ont commencé à diminuer pendant les 24 heures suivant la consultation, le traitement antibiotique ne sera pas nécessaire. En général, l'amélioration va se poursuivre, et les symptômes auront disparu en 2 à 5 jours. La fièvre disparaît généralement dans les 24 heures, la douleur en 24 à 48 heures, et l'induration en quelques jours de plus. La rougeur cutanée pourra persister pendant une semaine, voire davantage. Lorsque la situation a commencé à s'améliorer, avec ou sans antibiothérapie, l'amélioration doit se poursuivre. En cas de nouvelle aggravation, ou si l'amélioration s'arrête pendant 24 à 48 heures, recontacter le médecin.

Ce dont il faut se souvenir :

· ; Poursuivre l'allaitement avec le sein atteint, sauf si la douleur est insupportable. Dans ce cas, il faudra tirer le lait autant que faire se peut, et remettre l'enfant au sein aussi rapidement que possible. Le plus tôt sera le mieux. Poursuivre l'allaitement aide la mastite à guérir. Il n'y a aucun danger pour le bébé.

· ; L'application locale de chaleur (bouteille d'eau chaude ou bouillotte) aidera à combattre l'infection.

· ; Le repos aidera aussi à combattre l'infection.

· ; La fièvre est un moyen de lutte contre l'infection. N'utiliser un antipyrétique que si la mère se sent très mal, mais pas systématiquement.

· ; En cas de douleur importante, le paracétamol, l'ibuprofène ou un autre antalgique peut être utilisé. La mère se sentira mieux, et le taux lacté de ces médicaments est trop faible pour présenter un danger pour le bébé allaité.

Nota : L'amoxycilline, la pénicilline et un certain nombre d'autres antibiotiques sont souvent prescrits en cas de mastite, sont habituellement inefficaces pour cette maladie. Si un antibiotique est nécessaire, en choisir un qui soit efficace vis-à-vis du Staphylocoque doré, à savoir : la céphalexine, la cloxacilline, la flucloxacilline, l'amoxicilline-acide clavulanique, la clindamycine et la ciprofloxacine. Ces deux derniers peuvent être utilisés chez les mères allergiques aux pénicillines, et tous sont compatibles avec l'allaitement ; l'allaitement doit se poursuivre.

Abcès : Une mastite peut parfois dégénérer en abcès. Il ne faut pas interrompre l'allaitement, pas même avec le sein atteint. L'abcès est habituellement traité par drainage chirurgical, et la mère doit continuer à allaiter. Contacter un service hospitalier.

Questions ? (416) 813-5757 (option 3) ou newman@globalserve.net.

Traduction du feuillet n° ; 22, " Blocked Ducts and Mastitis "

Dr Jack Newman - Pédiatre - Responsable de consultations hospitalières de lactation - Toronto - Canada.

Révisé en janvier 2000, en octobre 2000 pour la version française.

Peut être diffusé et copié sans autre permission.

Le violet de gentiane contre le muguet.

Le violet de gentiane (solution aqueuse à 1%) est un excellent traitement pour la candidose. Le Candida albicans est un champignon qui peut induire des infections de la peau et des muqueuses (de la bouche, par exemple) , tant chez les enfants que chez les adultes. Chez les nourrissons, le Candida est responsable de candidoses buccales (muguet) ou de dermites du siège. Lorsque le Candida colonise les mamelons d'une femme allaitante, il peut induire une symptomatologie douloureuse, tant superficielle que profonde. La douleur mammaire de la candidoseCette douleur présente des caractéristiques qui la différencient de la douleur induite par une mauvaise position de l'enfant au sein ou par une succion incorrecte.1. Elle est souvent à type de brûlure, plutôt que de pincement, d'élancement ou de piqûre comme dans d'autres causes. Cependant, une douleur à type de brûlure peut être due à autre chose qu'une candidose, et une candidose peut induire un autre type de douleur.2. Le plus souvent, elle dure pendant toute la tétée, voire après la tétée, par contraste avec d'autres causes où la douleur disparaît graduellement pendant la tétée.3. Elle peut irradier vers l'aisselle ou le dos.4. Il peut n'y avoir aucune modification au niveau de l'apparence des mamelons ; mais ces derniers peuvent être plus rouges que la normale, la peau peut desquamer, ou être lisse et luisante.5. Fréquemment, les symptômes surviennent après un intervalle où il n'y avait pas de problème de mamelons douloureux. Cette seule caractéristique est suffisante pour faire préconiser un traitement contre la candidose. Mais cela se voit aussi avec une cause différente, comme les ampoules de lait sur le mamelon, l'eczéma ou d'autres problèmes dermatologiques.6. Dans certains cas, la mère ou le bébé auront subi récemment une antibiothérapie, mais ce n'est pas obligatoire.7. La douleur peut être très intense, les mamelons peuvent ou non être le siège de démangeaisons.8. Le problème peut ne se manifester que dans le sein. La douleur est généralement décrite comme une sensation de brûlure, lancinante. Elle est souvent plus intense après la fin de la tétée, et la nuit. Le sein en lui-même a un aspect normal, il n'y a aucun signe de mastite. Il n'y a aucune raison de prescrire un antibiotique, et ce dernier peut même aggraver les troubles.Nota : a) Le bébé peut n'avoir aucun signe de muguet.b) Une candidose mammaire peut co-exister avec une autre cause de mamelons douloureux.Utiliser le violet de gentianeNous pensons que le violet de gentiane (combiné avec l'onguent polyvalent pour mamelons, voir le feuillet n° ; 24, Traitement de problèmes) reste le meilleur traitement en cas de douleur mamelonnaire due au Candida albicans. Il est très souvent efficace rapidement. C'est un traitement salissant, qui tache parfois les vêtements, mais pas la peau. Les lèvres du bébé deviendront violettes, mais cette coloration disparaîtra quelques jours après la fin du traitement. Le violet de gentiane s'achète sans prescription mais ne se trouve pas dans toutes les pharmacies.1) Environ 10 ml de violet de gentiane suffisent amplement pour toute la durée du traitement.2) Bon nombre de mères préfèrent l'appliquer juste avant de se coucher, ce qui leur permettra de laisser leurs seins à l'air et évitera de tacher les vêtements. L'endroit où le violet de gentiane sera appliqué sera largement découvert pour la mère comme pour l'enfant. C'est un traitement salissant.3) Tremper un coton-tige dans la solution.4) Le donner à sucer au bébé pendant quelques secondes ; en général, le violet de gentiane se répandra rapidement dans sa bouche ; si nécessaire, passer le coton tige dans la bouche du bébé pour couvrir de violet de gentiane l'intérieur des joues et la langue.5) La mère mettra ensuite immédiatement son bébé au sein : les mamelons seront traités par la même occasion.6) Si, après la tétée, les lèvres du bébé et les mamelons de la mère sont violets, il n'y a rien de plus à faire. Si un mamelon n'est pas bien coloré, la mère appliquera du violet de gentiane avec un coton-tige. De cette façon, le traitement se fait en une fois.7) Ce traitement sera répété une fois par jour pendant 3 à 4 jours. Voir le feuillet sur le protocole du traitement de la candidose, pour la durée du traitement.8) Souvent, un soulagement survient dès les premières heures qui suivent la première application, et la douleur a plus ou moins disparu au bout de 3 jours. Si ce n'est pas le cas, il faudra envisager la possibilité que le problème ne provienne pas d'une candidose (bien que le Candida commence à devenir résistant au violet de gentiane, comme il l'est devenu aux antifongiques les plus courants). Il peut aussi y avoir un autre problème, qui continue à rendre les mamelons douloureux même après disparition de la douleur causée par la candidose. Si après 3 ou 4 jours, la douleur est pratiquement disparue, mais pas complètement, on peut poursuivre l'utilisation du violet de gentiane pendant quelques jours.9) Tous les objets que le bébé porte à sa bouche (tétines et autres) devront quotidiennement être stérilisés par ébullition ou passés au violet de gentiane. Envisager de supprimer les tétines.10) Il n'est pas nécessaire de traiter simplement parce que le bébé fait du muguet. On ne traitera que lorsque la présence du Candida induit des manifestations douloureuses chez la mère ou l'enfant. La plupart du temps, le muguet ne pose aucun problème aux bébés.11) Parfois, il arrive qu'un bébé traité par violet de gentiane développe des lésions buccales douloureuses qui lui feront refuser de prendre le sein. Dans ce cas, ou si le bébé semble avoir mal à la bouche pendant la tétée, il faudra arrêter immédiatement le violet de gentiane, et consulter un professionnel de l'allaitement. Ce problème disparaît dans les 24 heures et le bébé peut reprendre le sein.Si la candidose récidive, on peut recommencer le traitement décrit ci-dessus. Mais un troisième épisode de candidose devra amener à chercher une cause à cette réinfection. L'origine peut être la mère, qui est porteur chronique du Candida albicans même si elle ne présente aucun signe d'infection ailleurs que sur les mamelons, ou une tétine que l'enfant porte régulièrement à la bouche. Dans le premier cas, un traitement par voie générale, allié au traitement local avec le violet de gentiane, pourra éliminer tout risque de réinfection. Consulter la clinique.Traduction du feuillet n° ; 6 "Using gentian violet"Révisé en janvier 2000, octobre 2000 pour la version française.Dr. Jack Newman MD, FRCPC, pédiatre - Responsable d'une consultation de lactation - Toronto - CanadaPeut être copié et distribué sans autre autorisation.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


89611
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages