Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma nounou m'impose un sevrage non désiré

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1018 lectures | ratingStar_85574_1ratingStar_85574_2ratingStar_85574_3ratingStar_85574_4

J'ai une puce de 5 mois que j'allaite depuis sa naissance. Ça fait maintenant deux semaines qu'elle est en adaptation chez sa nounou. Dans l'ensemble, ça se passe plutôt bien. Le seul problème, c'est qu'elle refuse de boire au biberon.

Ces deux derniers mois, on a à peu près tout essayé pour lui faire boire mon lait au biberon : tasse à bec, tétine en silicone, en caoutchouc, lait à température ambiante, à 37 degrés, donné par moi, par le papa, par la mamie… Elle n'en a jamais voulu.

Aujourd'hui, c'était le dernier jour d'adaptation, elle est restée 6 heures d'affilée chez la nounou et elle n'a bu que 60 ml en deux fois. Elle a beaucoup pleuré (normal, elle avait super faim) et ce soir, la nounou me dit que la solution pour qu'elle accepte de boire, c'est de lui donner mon lait, mais uniquement au biberon, à partir de ce week-end. Que sinon, elle ne s'y mettra jamais. Je trouve ça un peu radical comme méthode et je lui ai dis que je n'étais pas prête à renoncer à mon allaitement. Du coup, elle m'a sorti le couplet : "elle sent que vous n'êtes pas prête, c'est pour ça qu'elle boit pas, etc."

Là, je suis un peu sous le choc. Au départ, j'ai choisi cette assistante maternelle - entre autre- parce qu'elle-même avait allaité ses enfants, qu'elle avait déjà donné du LM à des enfants qu'elle gardait. Et là, j'ai l'impression qu'elle veut m'imposer un sevrage que j'ai pas choisi.

Je me doute qu'elle veut bien faire et que ça la contrarie de voir pleurer ma fille, de la savoir affamée. Mais pour moi, un enfant, même petit, est capable de faire la différence entre ce qui se passe quand sa mère est là, et quand elle n'est pas là. Et puis, passer d'un seul coup toute la journée loin de ses parents, c'est déjà assez dur pour ma puce sans qu'en plus, je la prive de ce qui peut la réconforter quand elle rentre à la maison. Bon, tout ça, je l'ai pas dit à la nounou. Sur le coup, j'étais tellement surprise et contrariée que j'ai juste réussi à retenir mes larmes et à bredouiller que j'étais pas d'accord.

A partir de lundi, je reprends le travail, elle va rester 9 heures d'affilée chez la nounou et ça m'angoisse déjà de l'imaginer toute la journée le ventre vide en attendant mon retour.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


85574
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages