Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais par pitié, ne nous battons pas !

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 26/03/10 | Mis en ligne le 20/07/12
Mail  
| 79 lectures | ratingStar_278329_1ratingStar_278329_2ratingStar_278329_3ratingStar_278329_4
Bonjour, si ce livre a eu comme bénéfice d'ouvrir le débat et de pouvoir permettre à beaucoup d'entre nous de parler des pressions que nous subissons au quotidien eh bien tant mieux. Parlons et Débattons ! Mais par pitié, ne nous battons pas ! Il n'y a pas deux clans : celui de la mère-progrès qui alimente ses enfants avec des pilules et celui de la mère-nature au fond des cavernes. Nous sommes toutes des femmes de 2010, avec notre expérience de femme active au travail ou au foyer, de femme mère ou en devenir, de femme amante. A nous de les faire partager pour le bien de tous. Je fais un choix de vie qui me correspond, qui me fait du bien et me semble juste. Sans oublier de faire du bien à ceux que j'aime et qui m'entourent. Respectons nous mais aussi respectons nos enfants comme on aimerait qu'ils nous respectent ! Essayons de comprendre l'autre sans forcèment le juger ni approuver son mode de vie. Il n'y a pas de modèle idéal et il n'y en aura jamais ! Pour moi, une féministe doit avant tout rassembler et défendre les femmes en général et non les diviser et les juger. Rappelez vous qu'il y a du boulot en la matière et qu'il faut être vigilante. E. Badinter a sa vision de la femme et une expérience de féminisme mais n'oublions pas que ce n'est qu'une réflexion personnelle. Ne lui donnons pas plus d'importance que cela. Les pressions il y en a pour tout le monde, que l'on donne du lait maternel ou artificiel, que l'on travaille ou que l'on soit mère au foyer, et venant de partout, de notre famille, de nos amis proches ou moins proches, de l'environnement professionnel ou dans le cadre de la santé ou via les médias. Apprenons à ne prendre que ce qui peut nous permettre d'avancer sereinement et à nous améliorer et fuyons, dans la mesure du possible (c'est parfois dur de fuir son patron, qui critique votre congé parental, parce que s'occuper de son enfant ok, mais il y a des crèches quand même ! Ou sa belle-mère, qui vous presse de sevrer votre nourrisson, parce qu'allaiter c'est bien mais faut pas exagérer ! ) donc fuyons tout ce qui nous mine et nous rabaisse. Allez courage ! Femme, mère, même combat !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


278329
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages