Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Maman malade et allaitement: dangereux ou non ?

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 317 lectures | ratingStar_135053_1ratingStar_135053_2ratingStar_135053_3ratingStar_135053_4

En cas de maladie aiguë, l'arrêt de l'allaitement ne se justifie aucunement.

 

En effet, quand la mère commence à éprouver les premiers symptômes de la maladie, son bébé est déjà exposé, parfois depuis plusieurs jours, à l'agent infectieux. La poursuite de l'allaitement ne peut que l'aider à éviter d'attraper lui-même la maladie, ou s'il l'attrape, à l'avoir sous une forme atténuée.

 

Et ce grâce aux anticorps et autres facteurs immunitaires contenus dans le lait maternel. Anticorps "généralistes", sécrétés en permanence dans le lait. Mais aussi produits "sur mesure" pour répondre aux micro-organismes pathogènes présents dans l'environnement de l'enfant et éventuellement absorbés par sa mère. C'est ce qu'on nomme le cycle antéro-mammaire (1). Les anticorps ainsi produits, des immunoglobulines A sécrétoires, ont l'avantage supplémentaire (contrairement à la plupart des autres anticorps) d'enrayer l'infection sans causer d'inflammation. Or l'inflammation, phénomène de destruction des micro-organismes, s'attaque parfois aussi aux tissus de l'organisme, et dans le système digestif de l'enfant, la muqueuse est fragile, de sorte qu'un excès de ces composés serait très dommageable.

 

Pour la mère aussi, la poursuite de l'allaitement en cas de maladie aiguë a ses avantages. Elle peut, en gardant son bébé avec elle et en l'allaitant couchée, éviter d'avoir à se lever et économiser ainsi ses forces. De plus un sevrage brutal, en plus de la détresse émotionnelle qu'il peut provoquer chez l'enfant et chez la mère, risque d'aggraver l'état de santé de cette dernière, en ajoutant à sa maladie un engorgement fort probable, voire une infection du sein.

 

En fait l'allaitement peut être poursuivi dans la plupart des maladies : rhumes, grippes, infections diverses, intoxications alimentaires, rougeole, rubéole, maladie de Lyme, varicelle (en-dehors de la période néo-natale) , choléra, typhoïde, maladies parasitaires (comme la malaria) , gastro-entérite, même cancer s'il n'y a pas de chimiothérapie.

 

A noter qu'en cas de fièvre, il est fréquent qu'on mange et boive peu, ce qui peut entraîner une baisse momentanée de la lactation.

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


135053
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages