Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon bébé a-t-il un rgo ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 24/11/11 | Mis en ligne le 08/04/12
Mail  
| 120 lectures | ratingStar_238652_1ratingStar_238652_2ratingStar_238652_3ratingStar_238652_4
Bonjour, voici un post que j'ai fait sur le site Maman blues il y a peu de temps, merci d'avoir fait une emission concacrée au RGO. Je me suis levée ce matin en me disant qu'il fallait absolument que je vous raconte mon histoire. Parce que j'ai l'espoir que ce sera utile a d'autres mamans. Pour celles qui ont lu mon post précédent, je suis enceinte de mon 2eme. Je voudrais raconter l'histoire de mon premier enfant parce qu'aprés tout je lui doit bien ça, a elle aussi. Parce qu'il n'y a pas que le baby blues ou la DPP qui vous fait vivre l'Horreur (oui avec un grand H). Quand je suis tombée enceinte ce n'était pas prévu, mais nous étions heureux, nous avons accueilli cette grossesse avec plaisir. Grossesse impeccable, accouchement sans problème majeur, j'ai tout de suite aimé ma fille. C'était même enivrant cette sensation de plénitude quand je la regardais a sa naissance. L'allaitement : un vrai bonheur… Bon un gros baby blues quand même, mais une semaine c'est tout. Jusqu'a un mois aprés sa naissance ça roulait, nous étions fatigués mais on gérait. Et puis elle a commencé à pleurer de plus en plus, progréssivement, sur quelques jours. De trois réveils par nuit nous sommes doucement passés à 6, 7, 8 pour finallement ne plus dormir du tout. A un mois et demi nous étions debout TOUTE la nuit, dès que nous l'allongions elle hurlait. Et puis doucement ça commencé à être pareil la journée également. En même pas deux semaines nous avons complétement sombré, j'étais somnanbule, je ne me souvenais pas ou était ma fille quand je me réveillais la nuit. J'avais des trous de mémoire a force de la prendre et la poser, je me réveillais avec elle dans mon lit alors que j'étais sure qu'elle était dans le sien. Elle pleurait tout le temps… Et là, oui, je l'ai détesté, viscéralement. Je la posait dans son lit, en tremblant de rage alors qu'elle était en train de hurler, je fermais la porte puis une deuxieme porte, jusqu'a ne plus l'entendre, je sortais fumer (forcement j'ai recommencé a fumer) et je pleurais… je pleurais tout le temps. Je me suis décidé a demander de l'aide quand j'ai eu envie pour la premiere fois de la secouer… Pourtant j'avais travaillé avec des enfants polyhandicapés (suite au syndrome du bébé secoué) je connaissait les conséquences. Mais je n'étais plus moi même, j'étais un fantome. Le pediatre : "Votre enfant va bien, ce sont des pleurs d'attachement" Cette phrase mérite peut être votre bétisier des conseils, parce je vous jure je m'y attaché pas du tout a cet enfant… Mon médecin traitant (ne l'ayant même pas ausculté) : "Ton lait n'est pas bon, pas assez nourrissant, et puis c'est parce que tu l'allaites que tu es fatiguée et qu'elle dort pas" Il m'a prescrit des vitamines… Ma famille : "c'est parce que tu dors avec elle" Non, non je dormais juste pas du tout ! Bref nous avons tenu presque un mois comme ça. J'ai essayé de lui donner un bib de lait en poudre, elle l'a but mais a continué a hurler. Nous passions nos journées et nos nuits avec elle dans nos bras a marcher. Mon mari allait travaillé à 6h sans avoir dormi, et quand il revenait je lui tendais la petite en disant "prend-la sinon je la tue". Il partait donc la prommener, lui aussi complétement épuisé, aprés sa journée de travail pour que je puisse dormir une demi heure. J'ai fini par le detester lui aussi. Malgré tout ça, je sentais bien que ma fille était mal, et du coup je ne la faisait pas garder, et puis personne ne l'aurais garder bien longtemps. A la visite des 2mois elle avait maigri. Je me suis dit "ça y est ils vont comprendre que cet enfant va mal" Mais non… ça s'est même retourné contre moi, on m'a dit que je la nourrissait pas assez. "Vous la nourrissez la nuit ? " Moi : AH AHA AHAHA. Vu ma tête, et vu que je pleurais tout le temps, ils ont même commencés à parler de Dépression du post partum. Moi je me suis dis "ça y est c'est encore ma faute ! " parce que c'était encore mes capacités qui étaient remises en causes, Jamais personne ne s'est penché sur la petite en se disant "si elle pleurt c'est que il y a quelque chose qui va pas… " Un soir j'ai tapé sur google "bébé qui pleurt tout le temps" Et en vadrouillant j'ai fini par tomber sur les symptomes du Reflux Gastro Oesophagien. Ma fille les avait tous. C'est des fortes brulures d'estomac chez le bébé, l'estomac sécréte trop d'acide et le clapet de l'estomac se ferme mal en dehors des repas. Une maladie toute bète, trés courante chez le bébé, ma fille en avait tout les signes. Elle faisait une oesophagite grave (c'est a dire qu'elle avait la gorge brulée par l'acidité) et souffrait beaucoup. C'est pour ça qu'elle ne supportait pas d'être allongée, qu'elle ne grossissait pas etc… J'ai téléphonné tout de suite à autre pédiatre (qui n'avait pas d'apriori) qui m'a recu tout de suite et m'a dit qu'effectivement c'était ça, il m'a prescrit tout de suite un traitement fort (mopral) et non du gaviscon. Quelques heures aprés la premiere géllule, ma fille a dormi 24 heures d'affilées, ne se réveillant que quelques minutes toutes les quatre heures pour manger… Je pense que j'ai pleuré de soulagement durant 24 heures moi aussi. Et puis j'ai enfin dormi… J'en ai encore les larmes aux yeux en vous le racontant. Ma fille a continué a avoir des problèmes, mais moindre, et puis maintenant nous savions ou chercher. En faite elle était allergique au lait de vache, ce qui agravait ses problèmes de reflux, et lorsque nous lui avions donné un bib de lait en poudre nous l'avions "sensibilisée" et cela avait aggravé les choses. J'ai ensuite moi même arrété tout produit laitier (qui passait dans mon lait). Et ma fille est enfin redevenue une enfant normale… C'est cette pediatre également qui a compris d'ou venait le reflux, je l'aurai bien embrassée… Je suis encore en colère contre tout les gens qui m'ont mal conseillée, Comment des spécialistes n'ont-ils pas pu diagnostiquer une maladie toute bète et trés courante ?!! Toute cette histoire a duré un mois et demi ce qui semble court, mais quand on ne dort pas le temps s'étire infiniment. Je suis passée trés prés du gouffre, j'avais des idées de violence sur ma fille, et j'avais envie de partir et de l'abandonner. Ma fille a également beaucoup souffert. Aprés tout ça j'ai du doucement me reconstruire et reconstruire la relation avec ma fille. J'avais perdu confiance en moi… Comment avais-je pu ne pas voir qu'elle souffrait autant et croire qu'elle était capricieuse ? Comment avais-je pu la laisser pleurer si longtemps alors qu'elle souffrait ? Maintenant j'ai pris beaucoup de recul avec cette histoire, je la raconte autour de moi pour prévenir les autres mamans. Et je voulais vraiment vous faire passer un message a vous les mamans de ce forum : Avant qu'on vous dise "vous faites une dépression ma petite madame" vérifiez qu'ils se sont vraiment penchés sur votre histoire, sur vos symptomes et aussi ceux du bébé !!!! Merci de m'avoir lu.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


238652
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages