Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pas de diversification avant 9 mois

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 251 lectures | ratingStar_92022_1ratingStar_92022_2ratingStar_92022_3ratingStar_92022_4

Ma fille a 4 ans et 9 mois et jusqu'à il y a un mois, n'aimait manger que des petits suisses au lait de croissance, des laitière chocolat (style danette) , des frites, des pomme noisettes, du fromage de chèvre, des chips, des pâtes alphabet avce de la sauce tomate, du chocolat et tous les légumes ou la viande en purée unisquement !

A force de voir les médecins me dire mais non ça viendra etc etc, j'en ai vu car depuis toujours j'ai été surprise par ça. J'avais participé à une discussion à ce sujet il y a quelques temps, peut-être l'as tu lu.

Bref elle ne voulait surtout pas goûter à autre chose, je m'étais fait une raison, après tout elle mange équilibré, des enfants ne mange que des pates, elle avait des légumes tous les jours.

Et puis j'ai eu un nouveau pédiatre il y a un an qui m'a tenu un discours totalement différent de tout ce que j'avais entendu avant, je venais d'accoucher et je pense que je n'étais pas assez forte pour entendre tout ça, j'en ai pleuré en rentrant à la maison.

Il m'avait dit qu'il fallait passer aux morceaux d'un coup, tant pis si elle ne mangeait rein pendant quelques jours… et qu'elle finirai par céder. J'avais déjà tenté ça mais j'avais l'impression de la faire souffrir, et ça je ne le supportais pas.

Alors je me suis dit après tout elle est comme ça, ça viendra bien un jour… en plus j'avais peur en provoquant un tel choc de provoquer une anorexie, soit maintant soit à l'adolescence.

Et puis quelque fois le soir je cogitais et me disais et si ça ne vient pas elle va en souffrir engrandissant, risque d'être exclue…

Un an a passé, elle a un petit frère de presque 3 ans qui mange comme nous sans problème et une petite soeur de 1 an qui est dans la mêle voie, elle commence les morceaux sans difficultés.

J'ai vu mon pédiatre pour autre chose il y a un mois, il m'a tendu la main en me demandant si c'était toujours pareil, j'aurai pu me contenter de dire oui et terminé mais j'ai dit que j'étais inquiète pour l'avenir. J'ai raconté l'histoire d'apolline de sa naissance à maintenant, en passant par l'allaitement de 15 mois, les hauts le coeur dès l'introduction des morceaux, ma peur de l'étouffement aussi car c'était mon premier enfant, ce que j'ai entendu de la part des médecins, la peur de l'anorexie…

Bref j'ai même versé des larmes, il a été super, je crois qu'à ce moment là j'étais prête à tout entendre et à combattre ce problème et surtout résister.

Il m'a expliqué des tas de choses, que c'était à moi de choisir les repas, qu'elle devait s'intégrer dans la communauté en mangeant comme nous, qu'elle était grande, qu'il fallait remettre à sa place les choses, que manger était un plaisir, pas un combat, pas une contrainte.

Que le fait d'engendrer une anorexie par ce passage brutal à la nourriture "normale" n'était pas fondé mais qu'au contraire ne rien faire pourrait l'engendrer.

Je ne sais pas si tu comprend ce que je veux dire mais il fallait poser les limites, limites qu'un enfant à besoin et que je sais poser pour tout le reste que ce soit le sommeil ou autre chose.

Il m'a dit que je pouvais l'appeller si je le voulais et qu'il la suivrai au niveau du poids…

Ah oui et une chose très importante, laisser agir aussi le papa avec sa sévérité naturelle, que nous mamans nous étions douces, agissions avec délicatesse alors que les papas étaient plus sévères et que c'était normal ! Lui étant un homme j'ai su l'écouter et comprendre.

Bref ça a commencé un lundi, je lui ai expliqué avant biensûr qu'elle était grande et que comme elle avait entendu le médecin, les purées c'était fini !

Elle n'a rien mangé pandant deux jours à part au petit déjeuner et au goûter, avec des parts normales, elle se rabbattait sur les desserts et le fromage, alors j'ai supprimé le fromage et le dessert, elle n'a rien mangé le midi et le soirt encore deux jours mais a goûté les pâtes.

Elle a tout essayer, mais maman j'adore tes purées, maman tu n'es plus ma mailleure amie, maman je ne t'aime plus, mais j'ai tenu sans fléchir. Le soir j'étais vidée.

Le vendredi j'ai appelé le médecin, lui ai dit que mon mari voulait la forcer, il m'a dit laisser faire, ça peut ne pas marcher comme ça peut marcher.

Il m'a dit si elle ne cède pas il faudra voir un pédopsy car c'est qu'il y a autre chose derrière.

MAis elle a cédé, mon mari la forcer, ça été dur, mais elle a compris qu'on ne céderai jamais… maintenant ça fait bien 1 mois et elle mange tout comme nous, biensû c'est un peu plus difficile pour les légumes et la viande mais il fauit aussi du temps pour s'habituer à mâcher, goûtern aimer. Elle mange des yaourts, des crèmes à la vanille, du jambon, des lentilles, des raviolis, du riz, de la soupe d'épinard, d'asperge… de la semoule ; c'est dur d'énumérer car elle goûte à tout mainteanant.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


92022
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages