Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Poursuivit par la sécurité pour un rien

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 30/09/10 | Mis en ligne le 24/04/12
Mail  
| 140 lectures | ratingStar_245978_1ratingStar_245978_2ratingStar_245978_3ratingStar_245978_4
Bonjour. Je dois vous avertir que je ne connais absolument rien au droit (je ne suis même pas sur si je suis dans la bonne section). Je suis québécois et je n'ai pas trouver un site qui me semblait aussi professionnel qu'ici, alors je vous pose la question à vous même si je sais que les droits ne sont pas tous les mêmes dépendant du pays ou de la province. Alors voilà mon histoire de fou : Je faisais du vélo sur un campus universitaire et j'ai descendu une petite pente (3-4 mètres de dénivelés) de gazon en face d'un pavillon. Tout d'un coup, j'entends une voiture qui surgit de nul part et qui me klaxonne après. Une dizaine de mètres plus loin, elle se park juste devant pour me barrer la route. C'est un gardien de sécurité de l'université dans une voiture "fantome". C'est une voiture noir sans aucun logo ni phare, première fois que je vois sa. Le gardien sort de sa voiture et me demande s'il peut m'aider, en s'avancant vers moi. Je trouve sa louche, je lui répond que Non ! Et que "je dégage à l'instant". Le gars me dit : "heille vas t'en pas osti ! " Moi je pédale comme un fou vers chez moi et je passe par une école de fille. Plein de filles avec leur parents sont sur le terrain et lui arrive avec son auto comme un malade (y roulait vraiment vite) pour me couper la route. Y sort de son char pis moi je lui crie : "Heille té un osti de malade toé ! ". Lui y me répond : "Heille vas t'en pas esti ! " Moi je capotais tsé, j'ai viré 180 degrés mon bike pis j'ai finalement réussi à le semer dans le trafic et je suis arrivé chez moi ni vu ni connu. Après avoir lu cette histoire, j'ai des questions à vous poser : - L'agent de sécurité voulait vraisemblablement m'arrêter (pour me mettre en prison ? ). Avait-il le droit de m'arrêter (prison ou amende) pour avoir rouler sur du gazon avec mon vélo de montagne ? Un avertissement aurait fait l'affaire me semble. Ou étais-je dans le tort à ce point ? - Avait-il le droit de me pourchasser ainsi, au risque de ma vie et celles des autres citoyens sur la rue et devant une entrée d'école pour jeunes filles (situé à plus de 500 mètres du campus universitaire ? ). N'est-ce pas plutôt la tâche des policiers de faire des poursuites de toute façon ? - S'il m'avait blessé avec sa voiture, aurais-je eu le droit de le poursuivre en justice ? En tout cas, je me suis sentis comme un vrai criminel sur le coup, aux yeux des autres et des miens. Je me sentais comme un vrai fugitif en cavale ! Merci de m'éclaircir avocats et avocates de ce monde ! Et heureusement que mes années d'expériences de vélo de montagne m'ont servi ! J'en ai maintenant la preuve, le vélo est le meilleur moyen pour semer quelqu'un en ville : P.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


245978
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages