Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ramandan et enceinte

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 231 lectures | ratingStar_54379_1ratingStar_54379_2ratingStar_54379_3ratingStar_54379_4

Bonjour,

Je suis musulmane également je suis à 40 sa, et personnellement je ne jeûne pas car j'ai peur pour ma santé et celle de ma fille la rupture du jeûne se faisant tard (20H35).

Voici ce que des savants on dit de sujet de la femme enceinte ou qui allaite.

Question : J'ai lu dans le livre La description du jeûne du prophète durant le mois de Ramadan, de Salim Hilali et Ali Hasssan Abdul-Hamid que la femme enceinte et celle qui allaite, si elles craignent pour leur vie ou celle de leur enfant, rompent leur jeûne et nourrissent (en guise dexpiation) pour chaque jour non-jeûné une personne indigente, sans avoir à accomplir ce jeûne ultérieurement. Quelle est la véracité de ces propos ? Nous espérons une explication quAllah vous récompense par un bien.[/font]

Réponse [5] : Il ne leur est pas demandé de repousser ultérieurement leur jeûne, mais il leur est demandé, en guise dexpiation, de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné. Telle est la réponse, la bonne réponse. Quant à la condition citée, qui est : Si la femme enceinte ou la femme qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant, cette condition a été établie à partir defforts personnels de certains savants. Elle ne peut être imposée à la femme enceinte ou la femme qui allaite car le prophète (salallahu alayhi wa salam) a dit : Allah, lExalté, a dispensé de jeûne la femme enceinte et la femme qui allaite.

Ibn Abass a commenté le verset : Quiconque dentre vous est malade ou en voyage, jeûnera (plus tard) un nombre égal de jours. Et à ceux qui ne peuvent jeûner quavec difficulté, incombe, en expiation, de nourrir un pauvre .

Il a dit : La femme enceinte et la femme qui allaite doivent nourrir un pauvre .

La condition précédemment citée est ici inexistante : que la femme enceinte ou celle qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant.

En résumé : Il est donc permis à toute femme enceinte et à toute femme qui allaite de rompre son jeûne mais elles doivent en guise dexpiation nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné et elles ne sont pas tenues daccomplir leur jeûne ultérieurement.

Bon courage.

Bina et sarah 40 SA.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


54379
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages