Histoire vécue Grossesse - Bébé > Allaitement      (23416 témoignages)

Préc.

Suiv.

Stop à la normalisation du rôle maternel

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_7853_1ratingStar_7853_2ratingStar_7853_3ratingStar_7853_4

Je suis maman de deux enfants, je viens d'avoir mon deuxiéme et je suis actuellement en congé maternité. L'objet de mon message est le suivant : stop à la normalisation du rôle maternel !

L'image de la mére qui nous est renvoyée commence à sérieusement me fatiguée !

Une femme qui décide d'être mére, se retrouve confrontée à une préssion intolérable, enceinte déjà il est interdit de flêchir, d'être hors norme, elle se doit d'être parfaite selon la norme que d'autres ont définit pour elle.

Elle doit rester belle sexy, elle doit continuer à assurer sur tous les plans et en plus elle doit porter un enfant sain et surtout elle doit passer au second plan…

Et l'accouchement devient une sorte d'examen final, si tout a été suivi à la lettre, elle doit alors être ultra opérationnelle à commencer par l'allaitement…

Attention à l'erreur ou au choix esthétique… non et non… l'OMS l'a bien dit… il lui faudra mettre à disposition ses seins pour 6 mois encore… discours juste tronqué…

Si l'OMS a fait cette recommandation, c'est aussi à cause des drames que Nestlé et autres firmes ont provoqués dans les pays du continent africain pour ne citer qu'eux… ils ont fait la promotion du lait en poudre en oubliant juste de préciser qu'il faut alors de l'eau potable ! Et une stérélisation des biberons ! On imagine bien les dégâts…

Depuis que l'OMS a fait son boulot de lobying, restaurant l'allaitement maternel qui jusque là a sauvé des vies dans ces pays, la situation est en nette amélioration.

Maintenant revenons à notre société… le discours de certaines intégristes pro allaitement m'agace au plus haut point… je ne veux pas que mon bébé bouffe de la… industrielle… ok ok… mais la maman elle se nourrit de quoi au juste ? De foin ? Du sein de sa mére comme ça hop la chaine est protégée ? , et on fait quoi des normes nutritionnelles imposées ? Une bagatelle ?

J'ai moi même allaité mes deux enfants… et ils ont eu le biberon au moment ou j'ai décidé que notre relation devait passer à autre chose… produit industriel ou pas…

L'allaitement deviendrait donc une sorte de label descerné aux bonnes méres… et nous voila replongée dans le passé… mais à quoi ça sert que toutes ses théories sortent chaque année (j'élève mon enfant… tout se joue avant 6 ans, comment comprendre que votre enfant pourrait être délinquant même s'il n'a que 3 ans…) si finalement on a toujours pas compris qu'une bonne mére par définition ça n'existe pas.

Une fois la question de l'alimentation et des soins, posée, les femmes ont tout intérêt à vite comprendre que tout mais tout est de leur responsabilité… sa mission est de faire de cet enfant, un adulte performant, equilibré et au top…

Vient alors la question de la place de cette femme devenue mére… à coup d'aides (qui je le reconnais sont parfois plus que vitales pour certaines d'entre nous) on incite sournoisement la mére à choisir de ne pas travailler… ben oui c'est vrai qu'il est préférable d'arrêter de travailler quand on gagne à peine 900 euros que de se battre pour exiger d'être payée correctement… ça evite un tas de conflit…

Pourtant le problem est là… les frais de garde sont elevés et les salaires ne suivent pas. Alors le plus simple est de convaincre les femmes de s'arrêter… et quel donc l'argument infaillible qui marche à tout moment… et à n'importe quelle époque ? Si on fait un enfant c'est pour l'elever… ce qui signifie que celles qui ont fait le choix de travailler n'elevent pas leurs enfants…

Et voila alors se pointer le fameux sentiment de culpabilité que nous entretenons avec le soutient de la société…

Alors qu'on le sait à présent, un enfant a d'abord besoin de parents disponibles ou distants quand c'est necessaire, parce que notre rôle est simplement de les accompagner et des les aider à devenir des adultes.

Un enfant est plus heureux quand sa mére est ressourcée, en tant qu'individu, arriver à être même pour une heure, un individu qui n'est ni la femme de, ni la mére de, juste elle… il en est de même pour les péres ! , certaines prises dans les discours contradictoires, se retrouvent perdues, entre le desir de garder leur individualité ou endosser l'image de la mére parfaite telle que véhiculée.

Et puis il y a l'autre discours tout aussi choquant, l'enfant doit être heureux en permanence ! Il ne doit souffrir d'aucun manque sinon gare à l'echec une fois adulte, elever un enfant doit être pratique parfaitement selon les régles de l'art… on oublie juste qu'il s'agit de relations humaines, on retrouve alors des parents désemparés, fatigués, culpabilisés parce que l'enfant n'est pas le model qu'on leur a vendu…

Même la dépression PM est considérée comme inévitable ou un passage obligée, non et non. La depression c'est justement les conséquences de cette préssion… en dehors des cas pathologiques avérés, je le dis parce que je l'ai expérimentée.

La dépression s'installe car face à aux dix commandements de la bonne mére, on sent nulle, on se dévalorise et on se dit alors que nous sommes responsables d'un mal être irreparable chez ce petit être dont nous serions l'unique responsable…

Et bien non… et je suis heureuse de lire certaines qui assument l'equilibre qu'elles ont trouvé, parce que la clé elle se situe là, trouver son propre equilibre, quelque soit son choix.

Surtout refuser de croire qu'il existe un modele de mére aux sein nourricier, affichant un sourire béat en admirant son bébé lové dans ses bras, comme si par cette maternité elle vivait l'aboutissement de sa vie de femme… ben non ! Les méres elles sont différentes.

On a bien mis 20 ans à comprendre que le prince charmant n'existait pas… restons optimistes nos filles finiront par briser ce tabou de la mére parfaite…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


7853
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juin 2013 ? c'est par ici ! *complet*

image

Coucou les filles. Superzolie : super si gygy s'est montré rassurante, si ça se trouve à la prochaine écho, tout sera partie… Fova : impec pour l'écho, ah lal la j'ai hâte d'être le 20 hihi. Pour la triste nouvelle du bébé aux infos, c'est...Lire la suite

Essais bebe ap fc fev 2012, depuis 14 bb,8 grossesses, 4 attendettes

image

Et ça va finacièrement car congé de 3 ans tu dois avoir très peu d'indemnités ? Pour l'allaitement c super car c t pas gagné vu les soucis du début moi ça me manque et je regrette même si je c que pour ses reflux c mieux d'avoir arrêter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages