Histoire vécue Grossesse - Bébé > Autres      (2140 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il me demande d'avorter

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 440 lectures | ratingStar_102386_1ratingStar_102386_2ratingStar_102386_3ratingStar_102386_4

Je suis enceinte de 3 semaines.

Quand j'ai connu le papa il était en couple, non marié et vivait avec son amie depuis un mois. Il l'aimait énormément mais comme il n'avait jamais vécu ce genre d esituation d'engagement et de stabilité auparavant il a eu peur. Il doutait de luibine avant de me connaitre. Lorsqu on s est connu il a pensé que c'était peut être moi celle qu il lui fallait, je représentais la fantaisie, la liberté.

Nous avons craqué. Son amie a senti quelque chose il lui a avoué, puis a pris la décision de la quitter pour moi. Nous sommes restés ensemble seulement 4 mois.

Il a toujours regretté son geste d'abandon et d'infidèlité et s'est senti malheureux sans elle et méprisable, bien qu'attaché aussi à moi. Suite à une dispute il m'a quittée et est retrounée avec elle. Mais rien n'est si simple. Il culpabilisait aussi de m'avoir fait tant de mal. Nous nous sommes revus quelque fois après qu'ils se soient remis ensemble, dans le secret.

C'est à ce moment que l'enfant a été concu.

Je lui ai annoncé la nouvelle il y a une semaine. Au début il était sonné mais pas faché. Il m'a offert des fleurs, s'est montré calin, attentionné. Puis deux jours après il est venu me voir en larmes pour me demander d'avorter. Il disait de lui qu'il était un monstre de me demander ça mais qu'il n'assumerait pas sa paternité, qu'il était prêt à tout pour ne pas la perdre.

Ca m'a brisé le coeur même si moi même je me demandais si mettre au monde l'enfant dans de telles circonstances était une bonne chose.

Au final de notre discussion, il a dit qu'il aimerait que l'enfant naisse, mais la garder elle aussi.

Il lui en a parlé dès le soir. Ce fut dramatique, comme on pouvait s'y attendre.

Ils venaient d'emménager dans un appartement de location la veille mais aussi s'étaient endettés pour acheter des meubles. Elle lui a confié se sentir prisonnière à cause de cette situation, malheureuse, trahie à nouveau. Je comprends sa douleur et moi même ça me rend malheureuse qu'elle souffre à cause de ça.

Elle a dit qu'elle était sûre que l'enfant naitrait, qu'elle allait être obligée suite à ses engagements financiers de vivre avec lui un moment mais qu'elle le quitterait car de toute façon elle n'accepterait jamais l'enfant d'une autre sous son toit, même si elle ne lui en voudrait pas car ce ne serait qu'un petit bout innocent mais ça lui rappellerait toujours cette trahison.

J'évoquais l'idée par l'intermédiaire de mon ex ami, si elle l'acceptait, qu'elle accepte cet enfant qui deviendrait le demi frère ou la dmei soeur de ses propres enfants car le fait que j'ai un enfant d elui ne remet pas en question l'amour qu'il lui porte. Elle dit que dans ces conditions elle ne veut plus d'enfants de lui.

Nous nous sommes revus pour en parler. Il m'a dit que si l'enfant venait au monde, il serait malheureux, car il la perdrait, et l'enfant finirait par le ressentir.

Il m'a promis de le reconnaitre, et même d'en asumer la garde de temps en temps, comme si nous étions des parents divorcés, de faire son possible pour être un bon père, de l'aimer mais au fond de lui il considérera cet enfant comme une charge, quelque chose qu'on lui a imposé et dit qu'il m'en voudra pour ça éternellement.

Je ne sais plus quoi faire.

J'aimerai garder le bébé mais je doute. Est ce vraiment la meilleure vie à offrir un enfant ? Un papa avec qui il ne vivra pas, une maman elle même sans famille pour l'acceuillir ?

Beaucoup de gens me conseillent l'avortement car ils pensent que je n'assurerai pas 1. Financièrement, 2. Psychologiquement, 3. Que l'enfant sera perturbé d'être élevé sans père. 4. Que je finirai moi aussi par lui en vouloir car je n aurai plus de vie.

Je m'inquiète beaucoup pour son éqilibre psycholoqique éffectivement, surtout qu'autour de moi je n'ai aucune présence masculine. Certains me disent que je rencontrerai quelqu'un qui fera figure de père pour l'enfant d'autres qu'avec un enfant à assumer seule je peux faire une croix sur ma vie sentimentale.

Je suis retournée voir le médecin qui m'avait prescrit les analyses pour lui dire ma décision d'avorter (ce qu'elle m'avait suggéré au départ).

Après avoir beaucoup discuté elle m a dit que si jhésitais autant c que je voulais le garder, du moins elle le sentait, que l'enfant pour elle avait été concu dans l'amour car j'aimais le papa et voulait un enfant de lui, que l'essentiel était qu'il sache d'où il vienne, de ne pas lui mentir sur son histoire, de lui parler de son père positiviment, et surout de l aimer le plus possible.

Elle m a dit "peu importe si vous n'avez pas de famille vous serez SA famille, et pourvu qu il se sente aimé, tout se passera bien même si c difficile matèriellement.

Elle m'a cité plusieurs exemple. Elle a ajouté qu'au moment de l'adolescence ce serait délicat et qu'il aurait besoin de son père.

Je suis suivi par un psy depuis un an car g un fond dépressif. G peur de ne pas être à la hauteur si je le garde. Le psy, sans rien dire (c un psy ! ) a écouté tout ce que j'évoque ici et m'a dit en conclusion que j'avais moi même bien cerné la question et que j'avais toutes les cartes en mains pour décider.

Genial. Rien n'est si simple.

Tout le monde dit des choses différentes et pendant ce temps là mon bébé se construit dans mon ventre et plus j y pense plus ça me brise le coeur de le perdre mais aussi j angoisse car je me dis que c pas une vie que jevais lui offrir.

Beaucoup de mamans m'ont dit que c'était l'amour qui comptait. Mais si l'amour ne faisait pas tout ?

Si le papa m'en voulait tellement de le garder qu'il se mettait à détester l'enfant ? (Je lui avais dit au final et dans les larmes que je ne le garderai pas mais je lui en voulais à mort de "m'obliger" à ce choix).

Lui dit qu'il comprend ma douleur que ce sera un mauvais moment à passer. Et si ça mettait toute ma vie en l'air ? Si je me laissais couler, si je ne me sentais plus jamais capable de commencer une relation, d'avoir des enfants.J'ai 30 ans, lui 33.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


102386
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Modus est elle fiable - automobile

image

Je viens apporter mon témoignage même si c'est un vieux forum, la modus est un véhicule très fiable, j'ai connaissance d'une 20taine de personnes qui ont eu ce véhicule et jamais aucun souci après je pense que ça arrive comme toutes les...Lire la suite

Racontez-moi votre 1ere experience avec une autre femme

image

Coucou Aminna chérie, coucou les chéries, Mille mercis, Aminna chérie. Notre histoire depuis notre naissance, notre vie commune de chaque instant , est tellement magnifique , sans tache aucune , qu'elle est toujours aussi splendide, forte , et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages