Histoire vécue Grossesse - Bébé > Autres      (2140 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon compagnon ne m'aide pas depuis que bébé est né

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 445 lectures | ratingStar_31804_1ratingStar_31804_2ratingStar_31804_3ratingStar_31804_4

Il y a presque 5 ans quand j'ai connu mon ami il était assez mal avec l'accord de mes parents je l'ai odnc acceuilli dans ma famille,

Il dormait dans ma chambre (mes parents étaient habitué vu que mon homme d'avant était de toulouse, quand il montait…) bref il a été acceuilli très bien. Il est vrai qu'assez rapidement il en a eu marre de vivre dans mon ***** féminin, j'étais plus que bordélique, alors il me faisait des petites remarques, rien de bien méchant. Nous avons donc fini par emménager ensemble un peu moins de 2 ans après… j'ai fait déjà un peu d'effort mais on va dire que ma "bordéliquerie" lui avait un peu déteind dessus, nous faisions le ménage quand il le fallait vraiment, nous attendions de ne plus avoir de vaisselle pour la faire (pendant 2h ! ) , nous avions 8 rattes, 2 souris, 1 lapin et un chien, niveau hygiène et odeur ce n'était pas ça… niveau hygiène de vie non plus, il faisait des quarts pas possible et quand il se reposait pas ou ne travaillait pas, c (était tout le temps la fête chez nous avec, j'avoue, alcool et drogue… puis au bout d'un moment nous avons fini par nous responsabiliser petit à petit et nous avons pensé à faire un enfant (pas tout de suite). Ayant beaucoup de soucis avec notre voisin alcoolique et légèrement schizo (il avait deux voix quand il était saoul, une masculine, la sienne, une féminine "sa conscience") nous aovns décidé de déménager alors que nous avions prévu ce déménagement après mon diplome des beaux-arts. Nous avons donc pris un appartement avec une chambre en plus dans un quartier plus calme, nous avons donné les souris, les rats et le lapin.Il y avait à tout refaire dans cet appart, nous avons mis une semaine à travailler de 6h à 22h tous les jours ! Les choses s'arrangeant il a commencé à avoir des crises d'angoisses bizarres qui se sont calmé, nous avons alors décidé de faire ce bébé (alors que je n'avais pas eu mon diplome et que je repiquait, mais c'était plus fort que nous, nous nous sentions prêts). Et là il a commencé à completement déliré, à avoir des crises d'angoisses, a se souvenir de truc atroce de son enfance… bref. Ceci a finit par une rupture. Moi, n'ayant ni permis (j'essayais de le passer à ce moment) , ni diplome, étant étudiante, je n'avais rien. Nous nous sommes donc mis d'accord pour continuerà vivre plus ou moins ensemble le temps que j'ai mon diplome (c'était pendant les vacances scolaires d'été) , moi je ne retournais pas chez mes parents (ils sont super mais enceinte dans mon lit d'ado, je le faisais de temps en temps, ct trop dur et pour mes études j'étais trop loin de mon éole, il n'y avait meême pas ede bus) et lui pouvait suivre de loin ma grossesse, car il voulait son enfant mais il ne m'aiamait plus.le temps a fait que vu que nous nous entendions bien et vu ce grand projet que nous avions ensemble nous nous sommes remis tout doucmeent ensemble (les travaux dans la chambre du bébé nous a rapproché, nous a permis de parler même si j'avais mal de faire des travaux pour sa chambre dans un endroit où je ne vivrais pas.Maintenant mon petit a 8 mois, je lui en veux de moins en moins mais une simple prise de tête avec lui me remet un peu cette histoire en tête, comme il le dit, nous avons tourné la page mais nous ne l'avons pas arrachée.J'ai arrété l'école d'art pour plusieur raison, la première est que mon début d'année a été raté par mon état completement déchiré à cause de notre rupture, quand les choses se sont arrangées, j'avais pris beaucoup de retard. De plus c'est un milieu où tout le monde vous fume dans le nez que ce soit cigarettes ou joints, où tout le monde picole et font la fête ensemble, une fois que j'ai arrêté de faire la fête avec eux, je n'étais plus intégrée (je parle autant des élèves que des profs…) c'est un milieu un peu malsain où se mêle boulot qui pousse à bout les limites de la vie privée exposée et mangée par tout le monde. Avec tout ceci, mes nerfs que la situation avait tendu ont joué sur ma grossesse, j'ai eu pas mal de problême physique lié à mes soucis psychologique, c'est fou ocmment la tête conduit le corps, bref il a fallu que je sois allité un bon moment et tout le long de ma grossesse il y a eu des successsions de soucis. Entre les rendez-vous à l'hosto, les urgences à l'hosto et les hospitalisations, je prenais trop de retard dans mes études. Mon moral étant au plus bas je ne produisait et n'arrvait à produie aucun travail.Je n'ai depuis plus dessiné ni peint, ça reviendra je pense, j'ai perdu un peu confiance quand j'ai loupé mon diplome (je n'ai pars apprécié après 3 ans de travail qu'on me demande uniquement si je ne suis pas une lesbienne refoulée (me^me si c'est peut-être vrai, ça ne les regardait pas).

Je suis donc devenue une mère au foyer, et là tout à commencé, chez mon homme, sa mère fait tout elle fait à manger, met la table, débarrasse, fait la vaisselle, la lessive, le repassage (même les slips et les chaussettes ! ) … sans aucunes aide de la part de son mari ou de ses fils.Plus le temps passe plus il a l'air de me demander tout ceci. J'étais très bordélique je suis d'accord mais je me suis calmée en changeant d'appart et depuis que le petit est là, je fais ce que je peux, la vaisselle est faite tous les jours, par terre je passe l'aspi tous les jours ou le balai (notre chienne pert ses poils vitesse V, nous avons un parquet et ses poils sont noirs… 20 minutes après le coup de propre il y en a partout) , je m'occupe des lessives, je fais à manger, dès fois il le fais (il met dans le four un plat préparé et quand je suis malade qu'il fait ça deux jours il dit devant témoin que je n'ai pas à me plaindre pasqu'il a fait à manger plusieur jours) ; il met son assiette pleine d'aliments non consommé dans l'évier alors que nous avons un mini lave vaisselle et que les aliments vont à la poubelle… ect et il devient maniaque ! Si les t-shirt ont mal séché il n'est pas content et les remets au sale, des fois il me les fait sentir, je ne sens rien, d'ailleurs j'ai pas ce problême avec les miens… nous aovns un sêche linge !!! Et quand il lui prend un crise de rangement (aspi, jouets qui trainent, petits bibelots qui trainent…) il devient fous, il devient méchant, il ne parle pas, si quelque chose tombe il shoot dedans, il éclate tout, me regarde méchamment en me disant que je pourrais faire un effort de rangement !!!! Nous avons un enfant que les jouets trainent c'est normal ! La dernière fois effectivmeent je n'avais pas rangé depuis deux jours la table (je ne parle pas des couverts ou de la vaisselle, mais du courrier et des jouets) mais j'étais malade à crever (d'ailleur, lui est un mauvais malade, je suis aux petits soins pour lui mais le contraire…) et notre fils fait ses dents très douloureusement avec bronchite dentaire, mals d'oreilles, fièvre… ect et il a un bon rhume, il est très grognon, faut s'occuper de lui nuit et jour (il peut pas et respier et prendre son pouce… mais monsieur ne voulait ni le moucher ni lui donner son bain et pour ce qui est des couches il fallait que j'insiste. Il s'occupe de lui pour jouet, mais dès que ça met ses nerfs à l'épreuve, il faiblit. Et je m'en occupe (aux repas, notre fils devrait, à son sens, être passif la bouche ouverte et c'estout…) mais il ne supporte pas les critique, je ne peux rien lui dire ! Il se vexe ou s'énerve directement.Depuis quelques mois j'ai commencé une formation par correspondance. Donc je dois gérer monsieur, le chien, le bébé, l'appart, la formation et mon permis de conduire. Je pense avoir un bonne organisation, je ne suis pas du matin mais du soir, le matin je n'arrive pas à grand chose, mon fils se levant à 9h30 c'est parfait ! Je me lève m'occupe de son tit déjeuner', m'occupe du ménage, travail un peu s'il m'en laisse le choix (avec ses dents, il est vraiment grognon) , lui donne à manger, le couche, me remet à bosser, quand mon homme rentre il me conduit au code une a deux fois par semaine, je m'occupe de lui donner son gouter, après on va prendre le bain, après c'est la mini-sieste, il dine et dort, le seul moment que je me donne c'est le soir quand les deux dorment, je lis ou regarde la tv jusqu'à minuit. Depuis qu'il a recommencé les quarts, mon ami est plus présent, mais très absorbé par son délire "moto" et "musique" il a passé son permis et va en acheter une. C'est vrai je ne ramène pas d'argent à la maison, mais je suis a fond dans ma formation, j'ai de bonnes notes, et sans permis je ne peux rien faire (faudrait déjà qu'il me conduise au code ou qu'il reste avec notre fils ! ). Monsieur a toujours un truc de pévu et est pas mal absent, les crises de douleurs c'est pour moi ! Ces derniers temps, il me reproche d'avoir une tite vie tranquille, de me lever à 9h30 en même temps que notre fils au lieu de 7h pour m'avancer, il me dit que j'ai une vie très trnaquilou quoi… il me fait bien comprendre devant des amis en plus, que c'est lui qui ramène les sous… ect ! Pourtant je suis cool avec lui je trouve, je le laisse dans ses passions, je pourrais lui dire de rester un peu ici ! Il devient condescendant avec moi je trouve, il a voulu me payer une année d'énergie full pour que je sorte un peu "pour toi et pour moi que je te vois sortir quand même" (je devais après mon sport, rentrée à 20h30, donner le bain, le faire manger et le coucher, mon ami s'étant juste amusé avec ou l'ayant mis dans son parc pour être sur l'ordi, juste liundi là après m'avoir fait plein de reproche sur le ménage, il lui a donné son bain, j'ai eu l'impression, sans lui montrer, je l'ai félicité pour qu'il recommence, qu'il avait ait ça pour me dire, moi je fais des efforts, fais en aussi) mais je vois du monde quand même, la semaine quand personne passe, la plupart du temps, je bosse et le week-end nous sortons. Ça ne me gène pas de rester "enfermée" j'en ai même besoin depuis ma grossesse, ça me plait et mes cours m'intéressent.et cerise sur le gateau, il me dit douter de vouloir un deuxième enfant un jour… je ne vois pas ma vie avec un seul enfant, je trouve ça triste, et ce qui m'a, entre autre aidé à lui pardonné en partie est l'idée d'une deuxième et belle grossesse, ce qui m'a aidé à sevrer du sein mon bébé est l'idée que je re allaiterai… ça va pas être possible, nous verrons ceci en temps voulu. Ce que je ne comprend pas c'est son comportement en ce moment (bon il a des qualité aussi, mais ça ne sert à rien que je me plaigne de ce qui va bien) … je voudrais votre avis sur un truc : je suis feignante ou lui devient macho ? Il me dit que je ne fous rien, peut-être c'est vrai et que j'ai l'impression de faire quelque chose mais que dans la vraie vie active on en chie beaucoup plus… je ne sais pas, franchmeent je sais plus quoi penser.je suis un peu cassée là, j'ai l'impression de ne rien faire de bien, pourtant je crois être une bonne mère, je trouve notre appartement plutot bien rangé et assez propre, je réussi ma formation (il la croit simple vu que c'est pour faire de l'art avec des enfants, mais j'ai des cours de psy et de puériculture avec les pathologies, les vaccins et plein de mots et gestes médicaux compliqués) , j'essai d'aller au code quand je le peux, si je fais tout ceci c'est pour avoir un deuxième travail pour que l'on puisse prendre une maison et, ce que je croyais, faire un deuxième, donner un frêre ou une soeur à notre bébé… déjà penser à reprendre un travail et faire garder mon fils me déchire le coeur, mais il faut bien, mon ami ne gagne pas des masses, mais on arrive à vivre, et il arrive quand même à se débrouiller pour se payer un permis moto et une moto (crédit chez papa et maman = pas d'intérêts ! ) … moi je vivais sur mes dernières bourses, mais une formation c'est cher, j'ai fini de la payer avec l'aide de mon ami qui m'a mis un peu de sous en plus pour que je lui achète un cadeau à noel et a son anniv…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


31804
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Modus est elle fiable - automobile

image

Je viens apporter mon témoignage même si c'est un vieux forum, la modus est un véhicule très fiable, j'ai connaissance d'une 20taine de personnes qui ont eu ce véhicule et jamais aucun souci après je pense que ça arrive comme toutes les...Lire la suite

Racontez-moi votre 1ere experience avec une autre femme

image

Coucou Aminna chérie, coucou les chéries, Mille mercis, Aminna chérie. Notre histoire depuis notre naissance, notre vie commune de chaque instant , est tellement magnifique , sans tache aucune , qu'elle est toujours aussi splendide, forte , et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages