Histoire vécue Grossesse - Bébé > Baby blues      (252 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépression post-natale, je suis sous antidépresseur et à nouveau enceinte

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 1927 lectures | ratingStar_90679_1ratingStar_90679_2ratingStar_90679_3ratingStar_90679_4

A la naissance de mon premier bébé en Août 2001 j'ai fait une dépression post-natale. Depuis je prends du Deroxat, un antidépresseur, à raison d'un comprimé par jour. Je suis de nouveau enceinte, de sept mois, et avec ma sage-femme libérale nous avons appelé le centre de pharmaco-dépendance pour connaître les éventuels risques de cette prise médicamenteuse sur le développement du bébé. Les études sur le Déroxat en cours de grossesse n'ont montré aucune réelle toxicité, donc je continue. Je crois qu'il vaut mieux un antidépresseur bien toléré, une maman sereine, plutôt que pas de traitement et une maman sans cesse mal dans sa peau. Mon bébé in utéro se développe très bien, bouge convenablement, grandit et grossit normalement : il est prévu pour Février et sera proche des 4 kgs… alors !!

Par contre je ne prends pas d'anxiolytique car je considère que ça serait beaucoup. Je prends des plantes, notamment du Sympathyl le soir (prescrit par mon généraliste et remboursé SS) et de l'homéopathie pour mes crises d'anxiété. Ca marche très bien. Je me suis sevrée du Xanax avant le début de ma seconde grossesse car je ne voulais pas être dépendante. Le seul "souci" qu'il faudra que je gère, c'est le sevrage brutal d'antidépresseur pour mon bébé à sa naissance si jamais je ne peux pas l'allaiter. Je sais qu'il y aura une quinzaine de jours difficiles, comme tout sevrage. Si je l'allaite, c'est mieux, il continuera d'être alimenté et je pourrai progressivement nous sevrer lui et moi en douceur. (quitte à ce que je reprenne moi ensuite). Mais il me semble qu'une consultation de psy est aussi nécessaire car les antidépresseurs seuls ne font que modifier les fonctions hormonales (notamment la sérotonine dans le cerveau) et ne règlent pas le problème. Personnellement j'ai choisi la sophrologie comme thérapie et j'en suis satisfaite.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


90679
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Depression post partum recidive? - depression post partum - baby blues et depression post-partum

image

Bonjour, quoi te répondre … Le plus simple c'est que je te raconte un peu mon histoire, mon fils a 4 ans et j'ai fait moi aussi une grosse dépression avec une hospitalisation pendant laquelle heureusement pour moi mes proches et plus...Lire la suite

** on attend encore qq bb chez les junibelles **

image

Puisque tu me décris des sentiments assez négatifs quand même… Bon faut savoir qu'en temps normal, d'être pas bien c'est completement normal aussi mais si ça perdure c'est que peut-être ton baby blues perdure. Je suis pas persuadée qu'il y...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages