Histoire vécue Grossesse - Bébé > Baby blues      (252 témoignages)

Préc.

Suiv.

Difficulté maternelle lors d'un baby blues

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 845 lectures | ratingStar_142112_1ratingStar_142112_2ratingStar_142112_3ratingStar_142112_4

Le baby blues est très dur à vivre. Je pense que moi aussi je l'ai vécu. Mais comme je savais précisément ce que c'était, je me rassurais en me disant que plus tard ça ira mieux.On ressens des sentiments bizarres qu'on ne peut controler et en plus on emplifie les problèmes.Le plus important est de veiller à ceque ça ne dure pad trop longtemps.L'accouchement n'est pas anodin, sans compter la fatigue, il y a tellemnt de bouleversement dans notre vie ! C'est dur à vivre. Moi à chaque fois quand je portais mon enfant, je revoyais immédiatement la scène mais en catastrophe : Je me voyais la faire tomber. Et ça m'horrifiais.Et puis à des moments, je me sentais incapable de pouvoir m'occuper de ma fille.Si mon mari n'était pas présent, comment aurais-je fais.Peut-être toi aussi tu as un manque de confiance en toi, en l'amour que tu peux apporter. On veut tellemnt tout donner à notre enfant, plus que l'on peut et on a peur de ne pas assez donner.Comme on dit : on ne naît pas mère, parent, on le devient. Et c'est l'ebfabt qui nous l'apprend. Prends-tu du temps à seulement le regarder droit dans les yeux. Je ne sais pas quel âge il a s'il commence à sourire. Le bébé aime qu'on le regerde droit dans les yeux. Il a alors le sentiment d'exister. Caresse le dès que tu as l'occasion de le faire. Alors au fur et à mesure, quand tu commenceras à bien le connaître tu nepouras que te rassurer. Moi aussi des fois j'ai peur de ne pas assez l'aimer, des fois j'en viensmême à me dire est-ce que j'ai bien fais d'enfanter maintenant, est-ce que j'étais prête pour ça. Je pense que sans parler de la chute d'hormones, il a un tel bouleversements dans notre vie, sans compter l'extrême fatigue, c'est dur d'assumer. C'est super que ton mari t'aide.On ne met pas un jour pour aimer un homme. On prend d'abord le temps de le connaître, d'établir une relation de confiance. Je pense qu'il en va de même pour un enfant.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


142112
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Depression post partum recidive? - depression post partum - baby blues et depression post-partum

image

Bonjour, quoi te répondre … Le plus simple c'est que je te raconte un peu mon histoire, mon fils a 4 ans et j'ai fait moi aussi une grosse dépression avec une hospitalisation pendant laquelle heureusement pour moi mes proches et plus...Lire la suite

** on attend encore qq bb chez les junibelles **

image

Puisque tu me décris des sentiments assez négatifs quand même… Bon faut savoir qu'en temps normal, d'être pas bien c'est completement normal aussi mais si ça perdure c'est que peut-être ton baby blues perdure. Je suis pas persuadée qu'il y...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages