Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

De l'aide, s'il vous plaît !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 296 lectures | ratingStar_264655_1ratingStar_264655_2ratingStar_264655_3ratingStar_264655_4
Bonjour, Mon message sera long, je suis désolée. J'espère que quelques-uns prendront la peine de le lire. Merci à eux. J'avais posté, il y a longtemps, 2 messages que je ne retrouve pas, trop anciens sans doute (18 à 24 mois) , alors, je résume : J'ai lutté pendant des années dans une histoire (de 7 ans, 1 enfant en commun) avec un homme qui me méprisait, ne m'adressait pas la parole autrement qu'en m'humiliant, en privé comme en public, ne me touchait que pour l'hygiène, sans tendresse ni sentiments, 1 min et puis me tournait le dos, au sens propre comme au sens figuré. Il me disait que j'étais seule à l'origine de ce qui nous arrivait, de dégageant de toute responsabilité. Il me servait de mon histoire, s'appuyait sur mes fragilités pour me faire mal, me disant ensuite d'aller me faire soigner. Et c'est vrai que j'avais des "torts" : ma relation aux autres, va vie sociale en somme, n'était pas (et n'est toujours pas) simple : j'ai peur d'avoir mal (la vie s'est chargée de me l'apprendre) et que l'on ne m'aime pas. J'étais triste et méfiante -je le suis toujours- ce qui fait que je n'ai pas d'amis : les gens préfèrent les personnes gaies, les torturés n'ont pas la moindre chance. Je suis une thérapie d'ailleurs, mais sans résultats positifs. Enfin, à ce régime, et constatant qu'il préférait être loin (nous vivions ensemble mais il travaillait à 400 km plusieurs jours par semaine) , et que même m'appeler quelque minutes le soir était une corvée, je suis devenue nerveuse et angoissée, doutant de ses sentiments, soupçonnant une double vie plus intéressante, car comment vivre privé de tendresse pendant des mois, puis des années ? Je crois avoir tout essayé : lui laisser "du champ", m'intéresser à ses projets, tenter d'y participer, lui parler, lui exprimer mes frustrations et mes peurs, l'écouter, lui demander d'essayer d'être attentifs l'un à l'autre ou du moins de ne pas me détruire, de me laisser une place plutôt que de me dénigrer sans cesse… Et puis, J'AI CRAQUE. J'ai rencontré un autre homme, qui m'a regardé autrement et témoigné sa tendresse. Prenant conscience de ma déchéance (au moins 2 ans sans un jour exempt de pleurs) et du ridicule de la situation, je l'ai annoncé à mon conjoint au bout de 3 semaines, et quitté. J'ai trouvé un logement dans le même village, nous avons décidé d'une garde partagée… Au regard de sa réaction (orgueil blessé, aucun regret, n'a pas tenté de me "rattraper", j'ai le sentiment qu'il m'a poussé vers la sortie. 1) Je lui annonce ma "tromperie" et le quitte ; 2) 3 mois plus tard, je déménage ; 3) moins d'1 mois après mon déménagement, il installe sa collaboratrice (20 ans de moins) à demeure (plus facile pour bosser plutôt que 400 km) ; 4) 8 mois plus tard, il m'annonce qu'ils sont ensemble ; 5) 10 mois encore, elle est enceinte. Presque 2 ans donc au total, et je me sens plus mal que jamais. Je suis toujours avec cet homme que j'avais rencontré, et notre histoire piétine lamentablement (chacun chez soi, des plombes pour la moindre décision, l'impression de nager à contre courant). Pourrais-je refaire ma vie ? Avoir une autre chance d'avoir une famille ? Avoir d'autres enfants, et que mon fils ait une maman réalisée ? J'ai 30 ans, je suis "cassée", j'ai vieilli à vue d'oeil ces dernières années, je suis incapable de lire les sentiments dans mon coeur, ma vie me fait chier, à part mon enfant évidemment. J'ai tout essayé là encore pour aller mieux : thérapie + antidépress, nouveaux projets (reprise d'études) , activités avec mon fils… Mais rien ne s'arrange. Et là, je sais, c'est immature, mais je ressens une injustice énorme : mon ex, lui, n'a eu aucune peine à se relever et à continuer sa vie, alors que moi, je pleure encore 2 ans plus tard. Et je n'ai pas d'espoir. Merci, si vous m'avez lue.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


264655
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages