Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai couper les ponts avec mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 236 lectures | ratingStar_272857_1ratingStar_272857_2ratingStar_272857_3ratingStar_272857_4
Il y a quelques jours j'ai coupé les ponts avec mon père. Ça fait depuis que j'ai 1 an et demi que mes parents sont divorcés (et j'ai 22 ans aujourd'hui). J'ai coupé les ponts à cause de sa femme actuelle, qui m'a pourri la vie depuis que j'ai 5 ans (voir peut-être plus mais je ne m'en souviens plus). Elle critiquait constamment ma mère devant moi, elle ma dit que j'avancerait jamais dans la vie, elle m'engueulait toujours pour un rien, elle me parlait toujours comme à un chien, et mon père ne disait jamais rien (d'un coté elle s'arrangait toujours pour le faire en absence de mon père). Du coup, vu que c'était en garde partagé avec ma mère, à chaque fois que je devais retourner chez mon père j'avais mal au ventre, j'était hyper tendue et stressée, limite j'en pleurais d'avance, et cela dès mon plus jeune âge. Quand j'ai coupé les ponts avec mon père je lui ai expliqué pourquoi par mail, mais il m'a tout remis sur le dos, me disant que j'avais pas fais tout les efforts pour m'intégré dans la famille (et moi je pense que ma belle mère avait tout le temps quelque chose a me reprocher donc forcément lui a pensé que j'étais mal intégré, surtout que je m'entendais super bien avec mes demi frère et soeurs) , et que je m'inventais le fait que ma belle mère ne m'aimait pas. Étant donné que je n'avais plus aucune envi d'aller chez lui, je lui ai dit clairement que je ne viendrais plus. Il m'a dit que l'absence n'était pas une solution et qu'il espère que je regrette un jour. Ce qui me fait mal ce que je crois qu'il n'a pas compris ce que j'ai vécu durant toutes ses années. Et maintenant je me sens "amputée" de quelque chose dans ma vie, mais j'avais déjà ce sentiment la avant vu que j'avais tout le temps affaire à elle à la maison et jamais à lui, mais maintenant sa reste, du coup je compte le "forcé" à resté investit dans ma vie, en faisant changer ma domiciliation pour chez ma mère (j'ai été a la garde de ma mère jusqu'à mes 15 ans, puis mon père qui m'avais fait miroité une famille aimante et parfaite, et aujourd'hui je veux repasser chez ma mère qui me soutient énormément) , et en lui imposant le paiement de la pension alimentaire (si c'est encore possible, car vu que je suis majeure mais étudiante je ne sais pas comment sa se passe) pour qu'il n'oublie pas sa fille. Je suis à la recherche de bonnes paroles qui pourraient me faire tenir le coup. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


272857
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages