Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

Neuroalgodystrophie

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 473 lectures | ratingStar_264293_1ratingStar_264293_2ratingStar_264293_3ratingStar_264293_4
Bonjour à tous, Voici mon histoire : en juillet 2001 je me suis fracturée par torsion la cheville droite au niveau du péronné. Après deux mois de platre (parce que la fracture n'était pas ressoudée) je me suis retrouvée avec la jambe immobilisée dans une atèle et des béquilles (c'était le compromis pour éviter un troisième mois de plâtre) et je me suis aperçue que mon pied gonflait énormément, devenait tout rouge et très chaud et me donnait des douleurs épouvantables. Après une scintigraphie le diagnostic est tombé : neuro-algodystrophie. La manipulatrice au cabinet de radiologie m'a dit en rigolant : la seule solution fumez un pétard. J'ai cru qu'elle plaisantait. Avec le recul c'est peut-être ce que j'aurai dû faire. Rapport du médecin : 12 à 18 mois pour vous en sortir. C'est cool. Et donc antalgiques, antidépresseur, et même des intramusculaires à base d'hormones de saumon… je vous passe les détails de mes mois de galère. J'ai dû me faire opérer en février 2003, oui oui 1 an et demie plus tard, toujours de ma jambe cassée parce que ma fracture n'était toujours pas consolidée. J'ai repassé une scintigraphie qui révélait toujours des traces de la neuro-algodystrophie. Cette saleté quand elle nous tient elle ne nous lache pas comme ça. Ma grosse angoisse était que la maladie reprenne le dessus suite à mon opération. J'ai eu une greffe osseuse et comme j'ai été bien suivie et surtout bien préparée, je m'en suis sortie. Mais quelle aventure. Je ne veux pas démoraliser ceux ou celles qui viennent d'apprendre qu'ils avaient cette maladie. Ce n'est pas toujours aussi long. Je ne fais jamais les choses à moitié. Il ne faut surtout pas de stress ; essayez de prendre rendez-vous dans un centre anti-douleur. Je n'ai pas eu cette chance, mais je sais que les personnes qui sont dans ces centres vous apprendront à gérer votre douleur et à la supporter. Ce qui est rassurant c'est qu'on s'en sort. Dieu merci on n'en meurt pas. Faites vous aider psychologiquement aussi. Il n'y a pas de honte à prendre des antidepresseurs. Et bon courage à vous.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


264293
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Maym | le 29/07/15 à 21:48

Bonjour, j'ai 22 ans et je souffre d'une algodystrophie au pied depuis 2 ans suite à une mauvaise réception en handball. J'ai écris un blog dans lequel je livre mon témoignage, mes difficultés, mes traitements, mes diagnostics (puisque j'ai eu des récivides)... : https://algodystro.wordpress.com/
Bon courage à toutes celles et ceux qui souffrent.

Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages