Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

Question importante ( sujet long )

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 23/08/11 | Mis en ligne le 01/05/12
Mail  
| 370 lectures | ratingStar_249122_1ratingStar_249122_2ratingStar_249122_3ratingStar_249122_4
Bonjour, Par où commencer ? Je vous avertis déjà tout de suite, ça risque d'être long, très long… Donc, si vous ne désirez pas vous taper un roman fleuve, arrêter tout de suite votre lecture. Bon certains sont toujours là ? O. K., prêt pas prêt, j'y vais. Je me présente, je suis un homme de 36 ans, en couple depuis 7 ans, amoureux comme au premier jour, heureux papa de 2 enfants, un garçon de 4 ans et une puce de 1 ans et demi. Propriétaire d'une petite maison en banlieue bref, petite vie tranquille en apparence. Sauf que… Il y a environ 4 ans et demi, la pire chose qui pouvait arriver à mon couple est arrivé. J'explique, et pour cela, je dois remonter beaucoup plus loin… Adolescent, j'ai toujours été une personne solitaire ayant peu d'amis (es). Un peu le souffre douleur ayant subit raillerie et moquerie des autres adolescents car mes parents bien que hyper généreux n'était pas riche riche. Une chance, j'avais énormément de facilité à l'école et étant sportif, voilà ce qui m'a permis de passé au travers cette époque. Avec le temps, pour passer mon mal être, je me suis habituer à me rabattre sur la pornographie pour passer mon stress et mes frustrations uniquement dans le but de m'évader de ma vie. J'ai lentement débuté en feuilletant des revues, ensuite en regardant des films jusqu'à la découverte début des années 90, d'Internet. Ma première vrai relation de couple s'est terminé à mes 21 ans après 3 ans principalement à cause d'internet. J'ai stoppé tout contact ou presque avec mes amis pour passer mes soirées à " chatter " pour vivre une vie qui n'étais pas la mienne, discuter de tout mais surtout de sexualité avec des inconnus, des femmes et fort probablement des hommes qui se prenait pour des femmes. Ma première flamme m'a laissé au bout de trois ans. Maintenant je comprends pourquoi…. 6 à 8 mois après ma séparation, j'ai rencontré ma seconde flamme avec qui j'ai passé presque 7 ans de ma vie. Encore une fois, Internet occupait une grande place dans ma vie mais contrairement à ma première relation, ma deuxième relation fut différente car ma conjointe du moment partageait mes moments de " chat " et nous faisions le tout ensemble, le problème s'est empiré à ce moment là. Étant de plus en plus stresser par la vie, par le travail, par l'argent bref par le monde adulte, j'ai augmenté ma consommation de porno et de discussion à contenus explicite avec des inconnus étant donné que ma conjointe de l'époque participait à tout cela. Je me sentais cautionné dans mon mal. Être en venant à croire que c'étais la façon d'évacuer le stress et autres bibittes qui me rongeait par en dedans. Pendant ce temps, ma situation financière se détériorait car ma conjointe de l'époque, venant elle d'un milieu plus "rought " et moi qui ne l'aidait pas du tout, buvait buvait buvait. Imaginer le couple d'alors. Un fuyard de la réalité (moi) avec une alcoolique, ouf le joyeux mélange. Printemps 2003, fin de cette histoire car je dois me sauver moi-même. Seulement quelques mois après ma rupture, j'ai fais la rencontre qui allait changer ma vie, la femme de ma vie, la femme avec qui je suis toujours. Malheureusement pour elle, je l'ai rencontré beaucoup trop tôt. N'ayant pas eu le temps de travailler sur moi, je me suis mis en couple avec elle. Contrairement à mon ex, elle n'a pas la même ouverture concernant la porno et autres trucs du genre, bref, me voici dans une relation où pour chasser mon stress (et à cette époque de ma vie, j'ai un boulot archi-stressant, un nouveau né, etc.) et être capable de fonctionner normalement, je dois me cacher, plus je me cache, plus ça me stress, plus ça me stress, plus je me cache. Et plus le temps avance, j'ai besoin d'augmenter la fréquence mais aussi le niveau rechercher est plus grand. De simple photos au début, je suis maintenant rendus à regarder du live et discuter via caméras web. Imaginer maintenant, lorsque ce besoin peut être combler par une amie d'enfance qui refait surface par hasard. Ma conjointe n'y voit que du feu au début. Pour finalement arrivé au moment où j'ai trompé ma conjointe il y a 4 ans et demi avec cette femme. Découverte du pot aux roses par ma conjointe, crise, larme, remise en question, jusqu'à ce que pour la première fois de ma vie, j'explique à quelqu'un (ma conjointe) le mal être qui m'habite depuis tout ce temps. Elle m'a alors fait le plus beau cadeau de ma vie, me donner une chance, elle est restée. Pourquoi ? Probablement quelle a vu que j'étais quand même un bon gars malgré tout. J'ai entrepris une thérapie qui a durée presque 1 ans et demi avec une sexologue pour apprendre à gérer mon stress d'une autres manière. Résultat : 4 ans et demi plus tard, je n'ai plus jamais remis les pieds (ou plutôt les yeux) sur un site porno, ni jamais rediscuter de sexe avec une personne autre que ma conjointe. Je considère le tout comme une réussite. Depuis ce temps, j'ai remis ma vie sur les rails et fait beaucoup de changement dans ma vie (par exemple : arrêter de fumer du jour au lendemain sans rien, juste le désir de…). J'arrive maintenant à la raison de ce long message : Voilà le problème actuel, ma conjointe, bien qu'ayant décider de me donner une chance, a un énorme problème avec ce qui es arrivé (c'est ce que l'on croyait) mais dernièrement alors que la situation empirait de plus en plus et que je n'étais plus capable de supporter ses crises et ses scénarios catastrophes, elle a consulté un médecin ainsi qu'une psychologue pour se faire diagnostiquer un TAG (trouble d'anxiété généralisé) que j'ai exacerbé il y a 4 ans et demi avec mon infidélité. Au début, je croyais que tout avait à voir avec moi comme tel mais elle m'a mentionné qu'elle a toujours été comme ça, anxieuse au point de faire des crises d'angoisse. Timide à l'extrême, ayant toujours peur de tout, elle allait même jusqu'à choisir ces cours au Collège pour être certaine de ne pas faire d'exposé oral car elle en aurait été incapable. Durant toute sa vie, elle a organisée celle-ci pour éviter d'avoir à jaser en public. Tout les emplois qu'elle a eu dans sa vie, on été obtenu par des connaissances, elle n'a jamais passé d'entrevue car elle en serait incapable à ce qu'elle me dit. Elle a une imagination débordante pour les scénarios catastrophe et ce dans toutes les sphères de sa vie. Elle a peur que notre garçon soit rejet, elle a peur de conduire (elle a 32 ans et toujours pas de permis de conduire) , elle a peur pour l'argent, (notre budget est déjà fait jusqu'en Juin 2012) , on a des "To do list" pour tout et rien pour être certain de tout contrôler, elle déteste les réunions familiale de mon côté car en arrivant elle doit embrassé la parenté et jaser un peu avec tous et chacun (j'ai une grosse famille) , à notre dernière soirée de vacances la semaine dernière, elle a passé la soirée à ruminer des scénarios dans sa tête ou plutôt à essayer de bloquer les scénarios alors que nous avions l'intention de passé une soirée en amoureux. Elle ne vit pas le moment présent étant toujours entrain dans sa tête de contrôler ce qui va arriver dans 1 heure, 1 semaine ou 1 ans. Bref, par mon comportement, j'ai déclenché une anxiété incroyable, imaginer le terreau fertile que j'ai semé dans sa tête. Elle est présentement traité avec des médicaments et est suivi en psychothérapie, voici ma question : maintenant que vous connaissez mon histoire, comment dois-je agir et rester neutre émotionnellement quand elle m'attaque personnellement ? Alors qu'elle n'a aucune raison de soupçonner quoi que ce soit et qu'une fois l'anxiété passé, elle s'excuse et m'avoue absolument ne pas croire ce qu'elle a pu me dire. Si vous saviez tout ce que j'ai fais pour qu'elle retrouve confiance en moi et me faire attaquer de la sorte, me démoli comme pas possible. Je l'aime à la folie et je ne veux pas que notre relation se termine car nous sommes entrain de bâtir quelques chose de super avec nos enfants mais, je ne suis plus capable d'entendre reproche, soupçon et méfiance à mon égard alors que je ne le mérite pas (Ou plutôt que je ne le mérite plus). Comment vivre avec une personne ayant un TAG ? Compliquer hein ma vie….
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


249122
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages