Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tu dis qu'aller voir un psy ne sert à rien ?

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 10/11/10 | Mis en ligne le 29/07/12
Mail  
| 245 lectures | ratingStar_282422_1ratingStar_282422_2ratingStar_282422_3ratingStar_282422_4
C'est l'age qui veut ça. Tu dis qu'aller voir un psy ne sert à rien ? Hé béh, tu dois vraiment être à coté de tes pompes, c'est du déni là, pas autre chose… Je ne dis pas ça méchamment, je suis suivie par une psy, et je te jure que ça fait du bien. Le problème n'est pas le fait que tu ne t'acceptes pas, le truc c'est de savoir pourquoi, quel a été l'élément déclencheur. Tu penses peut être savoir, mais aprés tu te mets peut être le doigt dans l'oeil, ou alors tu n'as pas les clefs pour rétablir la situation. Moi j'ai toujours cru que mes problèmes venaient de la mort de mon père, en fait c'était carrément autre chose ! Parfois même ce sont des choses qu'on ne peut pas deviner puisqu'elles se sont passées dans la petite enfance, il faut creuser et poser les bonnes questions à son entourage. Tu as un énorme manque de confiance en toi pour aller jusqu'à penser que tu ne trouveras jamais personne. Tu n'as plus confiance en la vie ! Tu es bornée, tu as des oeillères, tu te vois comme une personne forte et n'arrive pas à comprendre qu'un homme peut voir tout autre chose. Etre forte n'est pas une fatalité, c'est pas parce qu'on est gros qu'on a pas droit au bonhuer et qu'on va pas trouver la personne qu'il faut. Il faut surtout chercher et se donner les moyens. C'est clair que si tu restes dans ton mutisme à te dire "Je suis moche, grosse donc je trouverais personne" ça marchera pas. C'est ton comportement qui fait boule de neige. Tu te plains de susciter les commentaires négatifs mais c'est toi qui les provoque. Si les gens te voient comme quelqu'un de jeune c'est parce que toi aussi tu as mis en avant le fait d'avoir 21 ans, tu parles sans cesse du temps qui passe, de ton age, de l'age des gens qui t'entourent. Pourquoi as tu aussi peur de rater ta vie à seulement 21 ans ? Est ce que tu rends compte que 21 ans c'est rien ?! Même si des personnes de ton entourage sont décédées jeunes, ou ont eu des pépins assez tôt, ça ne va pas forcément t'arriver. Tu es toi. A 21 ans tu n'as aucunes possibilités de rétrospective, tu n'as pas énormément d'années sur lesquelles te baser pour pouvoir dire "Attention, je dois me magner car je vais rater ma vie". Même si ton passé n'a pas été glorieux, ça ne veut pas dire que ton futur sera noir. Au contraire. Plutot que de recourir à une solution de facilité en disant "De toutes façons je trouverais personne donc recourons à la PMA", tu devrais avoir confiance en toi, en ton pouvoir de séduction, confiance en les hommes et en la vie qui réserve des surprises. Tu crois que moi j'aurais cru être mariée et avoir un enfant à 25 ans ? J'étais la première à dire que je fiirais vieille fille ou nonne ! J'étais la risée de ma classe au collège, j'étais bête comme mes pieds, ultra naïve, trop innocente, trop petite fille fragile… Je me faisais bouffer par tout le monde, mon poids était mon fardeau, je me sentais mal, j'aurais voulu mourir. Et puis j'ai fini par comprendre que c'était à moi de changer, pas aux autres. Si toi tu arrives à te voir comme une personne digne d'être aimée, tout devient plus facile. En osant t'affirmer tu oses dire merde aux gens qui te jugent. En te trouvant belle les autres te trouvent tout aussi attirante, car tu envoies l'image d'une personne bien dans sa peau et dans sa téte, qui rayonne. Là tu as typiquement le genre d'attitude que j'aurais pu avoir il y a quelques années. Tu te justifies, et je comprends tes explications, mais si tu étais à 100% sùre de ton choix tu dirais merde à ts et tu ne ressentirais pas le besoin de te justifier. Je pense que l'age n'est pas le problème, le problème c'est la maturité et la stabilité mentale. Que tu veuilles faire un enfant toute seul à seulement 21 ans ça prouve à quel point tu ne crois pas en ton avenir. Tu te projettes mais toujours en négatif. Pour toi cet enfant c'est le seul moyen de voir du positif dans ton avenir, c'est une valeur sure, parce qu'un enfant ça ne déçoit jamais, c'est un rayon de soleil et tout le reste. Mais dans la réalité je peux t'assurer que c'est moins rose ! Tu penses savoir car tu as gardé l'enfant d'un memebre de ta famille pdt 2 semaines… Mais ce n'était pas TON enfant, c'est totalement différent. Et puis 2 semaines comparées à tte une vie… ? Là tu savais que tu n'aurais pas sa charge tte ta vie, tu savais qu'il repartirait un jour avec ses parents. Là, une fois enceinte tu vas devoir assumer totalement. Tu penses savoir ce que c'est mais tu es loin, bien loin du compte, crois moi. Bien sùr qu'un enfant c'est génial, c'est le bonheur. Mais bon sang qu'est ce ça change la vie ! Moi aussi je voulais un enfant, bêtement, parce que ça se fait, parce que c'est cool, parce que je pensais que ça me changerait, que ça me donnerait une autre valeur aux yeux des gens. Je voulais un enfant en pensant savoir ce que c'était l'aprés. Combien de fois ai je dit que les couches, les réveils la nuit, les maladies, j'en ferais mon affaire, que ça pourrait pas être pire que ma vie de maintenant ? On est toujours loin d'imaginer qu'une fois devt le fait accompli, c'est plus du tout la même histoire. J'ai fait un baby blues du tonnerre, ça m'a foutu en l'air les premières semaines de vie de ma fille. J'étais loin de penser que je serais au fond du trou comme ça ! C'est un sentiment indescriptible que tu ne peux pas expliquer… Pourtant je savais moi aussi ce que c'était que d'avoir des enfants, je savais que je pouvais avoir un baby blues mais je ne pensais pas que j'aurais des sneitments aussi contradictoires. Même encore maintenant c'est difficile parfois car je suis en plein déni. Qu'on soit seule ou avec quelqu'un ça n'a pas d'importance, sauf pour ça, parce qu'en cas de coups durs tu ne pourras compter que sur toi même. Si tes hormones te font vivre l'enfer aprés l'accouchement, quand tu en auras marre d'être réveillée 20 fois en pleine nuit sans pouvoir calmer les pleurs de ton enfant, que tu seras fatiguée, il n'y aura personne à coté de toi pour te tenir la main ou prendre le relais afin que tu souffles un peu. Les premiers temps je devenais folle rien que de savoir que mon mari devrait dormir la nuit car il se levait tot le lendemain. Pourtant il était quand même là, mais rien que le fait de savoir que je devrais être "seule" pour gérer la nuit ça me faisait pleurer et déprimer. Je pensais ne jamais en sortir. Voilà… Tt ça pour dire qu'il ne faut pas te braquer. Pour moi, utiliser la PMA à 21 ans c'est une solution de facilité, tu ne te donnes pas la chance de faire ça naturellement… Donne toi du temps !
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


282422
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages