Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Autres      (10792 témoignages)

Préc.

Suiv.

Voilà mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 17/02/11 | Mis en ligne le 18/04/12
Mail  
| 320 lectures | ratingStar_243268_1ratingStar_243268_2ratingStar_243268_3ratingStar_243268_4
Bonjour, Je ne suis pas nouvelle dans le forum, ça fait longtemps d'ailleur que j'y suis inscrite. Je reconnais que ce genre de forum nous aide beaucoup car nous avons toutes le même probléme, l'envie d'un bébé ! Je suis au stade des FIV, j'ai vécu d'ailleur ma premiére il y a pas longtemps, qui malheureusement c'est avoué par un echec. Si j'écris à ce moment précis, c'est pour pouvoir me libérer de cette souffrance, je suis désolé car ça va être un roman mais voilà c'est mon histoire. Par où commencer ? Je ne sais pas honnêtement, il y a tellement de chose qui me vient en tête. Déjà par le commencement de l'envie d'avoir un bébé, je me souviens comme si c'était hier, mon chéri qui me dit "je voudrais qu'on ai des enfants" et moi "tu plaisantes !!!? " Et nous voilà parti dans la grande aventure !! Bien sûrs dans l'euphorie dans laquelle nous étions, on ne pouvait imaginer que ça serait le parcours du combattant. Alors passe la première fois où tu attends tes fameuses amies "les Règles" , tu te dis que ça pourrait marcher mais malheureusement elles sont là, dégouté tu te dis "allé ça va passer, ça sera peut être la prochaine !! … " . Les mois passe, 5 mois, 7, 8…jusqu'à ce que ça fasse 1 an, puis tu te dis que c'est pas possible, il y a un problème. Tu prends rendez-vous avec ta gynécologue et elle te rassure que ça peut être normal mais elle te demande de faire une courbe de température pendant 3 cycles, pour l'ovulation, tu exécutes pensant que c'est pour la bonne cause. Les 3, 4 courbes de faite, tu retourne la voir et elle te rassure disant que tu ovule bien, donc elle demande si tu veux faire d'autre test ainsi que ton conjoint, pour voir s'il peut avoir une cause à tout cela. Nous devions nous marié l'année d'après donc j'ai fait tous les tests mais j'avais mis entre parenthèse les essais, pensant que je ne voulais pas risquer de tomber enceinte avant ou pendant. Après les tests de fait, le verdict tombe, tu as une glaire acide et un petit souci au niveau des trompes mais apparemment rien de grave. Donc elle te donne un traitement, remède de grand mère pour la glaire, qui soit disant devait fonctionner, alors tu essais pendant 6 mois et toujours rien, là tu commence à péter un câble, parce que tu dis qu'il y a un souci quelque part !!? A ce moment précis tu penses à tout et n'importe quoi, pourquoi ? Qu'est ce j'ai fait pour mériter ça ? Etc…puis tu commences à culpabiliser car tu te dis que c'est de ta faute tout ça. Après t'as ton entourage, famille comme amis, qui te soutiennent soit en te disant que ça va marcher etc…puis tu as d'autre discours qui sont un peu plus difficile à accepter comme "c'est psychologique" , là ça te met hors de toi parce que ça fait presque 2 ans donc un moment donné c'est qu'il y a quelque chose qui cloche physiquement ? En gros ton moral en prend un coup ainsi que ton couple, car même si ton envie de porter la vie est si fort, le mari aussi souhaite plus qu'au tout on monde d'être "papa" . Malheureusement les hommes gardent tout pour eux car c'est leur façon de rester zen et positif mais surtout qu'ils ne veulent pas rajouter une couche supplémentaire à notre tristesse. Viens le moment où ta gynéco te dit qu'il faut passer par les inséminations et te recommande une consoeur. Tu prends rendez-vous et tu attends avec impatiente ce rendez-vous car tu penses que ça va enfin aboutir à quelque chose de positif. Voilà le premier rendez-vous qui arrive et là elle te pose des questions sur toi, ton mari, regarde les examens que tu as faits depuis le début…puis t'explique le principe de l'insémination et le traitement à faire. Tu sors de là t'es contente comme perdu, parce que tu te demande si tu seras capable de faire tout ça etc…mais surtout si t'a tout bien compris, car les il y a beaucoup de choses à faire, à prendre. Enfin tu attends avec impatiente la première tentative avec angoisse et excitation, alors tu sais pas comment t'y prendre parce que tu t'es jamais fait de piqûre, les faire au bon moment, les rendez-vous sur Paris pour les échos etc.…puis tu commences à t'y faire. Le moment fatidique approche où tu dois savoir le résultat et là tu stress, tu te poses des tas de question, tu la fait cette fameuse prise de sang, t'attend et angoisse jusqu'au résultat, où c'est négatif ! Tu tombe de haut car t'y avais cru et tu pleure jusqu'à ce que tu relève en te disant que tu y crois encore. Les inséminations s'enchaine jusquà ce que la 4° soit encore négative, alors tu te tourne vers ton médecin en demandant des comptes, là elle c'est plus trop quoi dire, elle te propose de faire un examen plus approfondie pour voir quel est la cause. Du coup ton moral est au plus bas car tu as d'un côté un médecin qui ne te dis rien et de l'autre des résultats négatif. Donc on fait cette examen qui révèle effectivement que les trompes ne sont pas top mais que je peux tomber enceinte, de là ton médecin reste septique mais veut qu'en même faire les 2 dernières inséminations qui te reste. A ce moment précis, tu te demande comment ça pourrait réussir alors que les 4 autres n'ont pas fonctionné ? Tu n'y crois plus, tu fais qu'en même les 2 dernières car c'est on jamais. Au final rien n'a fonctionné, tu en discute avec des amis et te conseil d'allé voir un autre médecin, d'ailleurs c'est ce que tu fais, et là tu tombe sur un médecin qui est HUMAIN. Il te comprend et te dis qu'il faut allé de l'avant et passer au stade au dessus car tu as perdu 1 an de ta vie pour rien, effectivement vu l'état de mes trompes, les insémination normale n'auraient jamais fonctionné. Du coup voilà que tu passes au stade au dessus "la FIV" . Stade où le traitement est beaucoup plus lourd, plus fatiguant et contraignant. Malheureusement la premiére n'a pas fonctionné, je l'ai très mal accepté ainsi que mon mari mais je me dis qu'il ne faut pas perdre espoir et que tant qu'on me dira pas "on ne peu plus rien pour vous ! " je ne baisserais pas les bras, car comme tous les couples qui passent par là, savent que le parcours est périeu et difficile mais que cela fonctionnera, ce bonheur nous l'aurons !!! Il faut garder espoir. Merci à toutes celles qui auront pris le temps de lire et bien sûr je vous souhaite du courage et que votre rêve se réalise. Stéph.
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


243268
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conseil pour un trentenaire destabilise - relations amoureuses

image

Je te demande ça parce que je crois que ça a son importance… Elle a 20 ans, et selon ce qu'elle est aujourd'hui, ça peut donner une idée si oui ou non elle veut une RELATION avec un homme de 30 ans. Pour moi, et par mon expérience, une jeune...Lire la suite

Bebe de 7 mois, peur de l'autisme (ne se retourne pas, babille pas)

image

Je t'apporte mon témoignage, j'étais dans le même cas que toi, alors que mon fils n'avait que 8-9mois j'ai commencé a stresser. Moi aussi je me disait que mon fils était autiste. Et pour moi j'en étais persuadé. De part ce que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages