Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Sommeil      (1976 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avis d'une psychologue sur le sommeil de bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 378 lectures | ratingStar_41133_1ratingStar_41133_2ratingStar_41133_3ratingStar_41133_4

Je propose une méthode progressive…

D'abord il faut une routine de dodo. Ceci sécurise beaucoup l'enfant. Donc, il peut s'agir du bain (apaisant) , suivi d'une lecture ensemble (bonnes pensées avant de dormir) , d'un peu de télévision (comme cela il se sent inclus et heureux dêtre avec vous) , d'un peu de chatouilles (pour évacuer le stress de la journée) et de bisous et oups ! Au lit avec de beaux câlins ! (Affection et amour = sécurisant).

Et voilà quil se réveille et pleure… Alors dans un premier temps il faut s'assurer d'abord qu'il n'a pas de malaise (rhume, couche souillée, soif, faim, douleur, peur, froid, chaud, poussée dentaire, etc). Puis si le problème n'est pas relié à tout cela, alors, on le prend dans ses bras, on le réconforte, et on lui explique que c'est maintenant l'heure de se reposer et que papa et maman se reposent eux aussi et quils sont juste à côté et quon se reverra demain. Puis on recommence les bisous et câlins, on pose bébé dans son lit et on ressort de la chambre…

Et voilà qu'il hurle à nouveau… Cette fois-ci, vous dites à lenfant mais sans entrer dans la chambre : maman est là mon chérie, on fait dodo maintenant (afin de le rassuré que vous êtes toujours là). Et vous prenez une grande respiration et vous patientez une minute avant dentrer le voir et sans lui parler. Je sais, ces minutes vous sembleront au début les plus longues de toute votre vie et votre cur de mère ou de père se tortillera dans tous les sens, mais tenez bon. Lenfant doit doucement apprendre que vous avez des besoins vous aussi et doit peu à peu développer un peu dautonomie…

"Patience" est maintenant le mot clé. Puis, vous entrez dans la chambre, le prenez et le réconfortez, comme plus haut, vous lui expliquez que vous êtes là, que tout va bien, mais quil faut dormir maintenant. Et quand vous sentez quil ou quelle sest calmée, vous reposez votre enfant dans son lit. Sil pleure immédiatement vous dites : non mon chéri, il faut dormir maintenant, maman est juste à côté, repose-toi et vous ressortez de la chambre. Cette fois vous attendez deux minutes avant de retourner dans la chambre Je sais, pas facile, mais pensez à tous les mois quil hurlera ainsi si vous succombez, pensez à son autonomie quil faut renforcer un petit peu et comment vous ferez pour tenir le coup si vous continuez à ne pas dormir ainsi…

Puis vous poursuivez ainsi avec une minute de plus chaque fois, jusquà un maximum de dix minutes. Au-delà de cette période, il y a un problème et votre enfant à réellement besoin de vous, mieux vaut vous installer une couverture et vous bercer un moment avec lui.

Vous pouvez aussi commencer cette technique un peu plus jeune (6 mois et plus) , mais en attendant que quelques secondes à chaque fois et sans jamais dépasser cinq minutes.

Parler doucement aussi à lenfant le sécurise. Alors quand il ou elle est dans vos bras, placez votre joue tout près de la sienne et chuchotez-lui les explications à loreille en donnant de petites bises sur la joue ou sur sa tempe, cela le sécurise beaucoup. Vous pouvez dire par exemple : mais non mon poussin, tout va bien, maman est juste à côté et cest important que tu te reposes, maman aussi est fatiguée… Papa fait dodo, maman fait dodo et (nom de lenfant) aussi doit faire un beau dodo… On va se voir demain matin et on va jouer ensemble, mais là il faut faire un beau dodo et se reposer daccord ?

Bien sûr, il y a aussi les chansons douces de maman ou de papa qui apaisent, flatter le dos, offrir une doudou, un lapin doux, la porte entrouverte, la porte fermée, une musique douce dambiance, une petite lampe, retirer lobjet qui pourrait faire de lombre et faire peur à votre bébé, etc. Mais il faut aussi chercher à faire augmenter sa confiance en lui et son autonomie en lui permettant peu à peu de faire face à ses inquiétudes et de se distancer peu à peu de vous afin que vous retrouviez un peu un espace pour vous.

Vous pouvez aussi, au lieu de sortir de la chambre lui dire : "couche-toi, maman va rester ici, avec toi… Et vous vous placez tout près de son lit, assise par terre ou debout et vous dites : "dors maintenant, maman va rester un peu tout près de toi, mais il faut dormir"…

Je sais, votre repos bien mérité vous attend, et votre mari et peut-être votre film aussi, mais vous aurez plus de chance d'y retourner en agissant ainsi pendant quelques temps que d'avoir toutes vos fins de soirée et vos nuits gâchées pendant longtemps. Alors il faut être ferme et patient. Nous les adultes connaissons les règles du sommeil et d'un jour nouveau, mais pour l'enfant, c'est un phénomène assez nouveau et insécurisant et donc, qui nécessite une apprentissage.

Donc, vous restez là un moment (soyez confortable, vous pouvez vous installer un fauteuil près de son lit, ou vous asseoir par terre sur un coussin) et s'il vous parle ou se relève, vous dites : "non, il faut dormir maintenant, c'est l'heure de dormir… repose-toi, (nom de l'enfant) doit se reposer maintenant. Puis ne parlez plus, restez seulement présent. Vous pouvez flatter le dos, ou caresser les cheveux, ou simplement tenir la main de lenfant ou placer votre main dans son dos ou sur sa poitrine, cela est très apaisant pour lui. Mais il doit rester dans son lit à lui. Puis quand il ou elle commence à se calmer et à dormir un peu, alors lentement, vous reculez d'un pas et restez là. S'il se rend compte, vous lui redites : "non, ça va, maman est encore là, tout va bien, repose-toi". Et restez à cette distance. Puis s'il s'apaise encore un peu et qu'il semble ne plus vous remarquer, éloignez-vous encore un peu. S'il se rend compte, vous lui dites à nouveau la même chose : "non, repose-toi maman est encore là… "

Et ainsi de suite jusqu'à être à l'extérieur de sa chambre et de simplement dire : "non, maman est encore là, repose-toi" Si jamais c'est la crise lors de cette intervention, vous vous rapprochez d'un pas, là où il se sentait en sécurité. Sinon, vous vous éloignez lentement jusqu'à pouvoir vous rendre au salon ou à votre chambre. S'il s'est endormi, c'est gagné ! Sinon, il faut redoubler de patience et reprendre là où il se sent apaisé…

Avec ces techniques, vous avez généralement de très bons résultats entre deux et sept jours et votre petit (e) aura compris ceci :

1) maman et papa sont là et je suis en sécurité.

2) maman et papa aussi doivent dormir et se reposer.

3) rien ne mest arrivé alors que jétais seul, je suis en sécurité, et nous nous retrouvons toujours après mon sommeil.

4) quand c'est l'heure de dormir, c'est l'heure de dormir (fermeté qui sinstalle peu à peu).

Marie-Josée,

Psychologue.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


41133
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde exclusive pour un papa d' une petite d'un an! - droit de la famille

image

Bonjour à tous, Je viens aujourd'hui vous parler de mon homme ! Voila mon récit risque d'être un peu long ! Mon homme s 'est séparer de son ex compagne avec qui il a eu une petite puce, qui a aujourd'hui 13 mois ! J'arrête tout de suite les...Lire la suite

Experience fusion avec l'univers - developpement personnel

image

Bonjour, J'ai vécu une expérience de fusion totale avec l'univers il y a 2 ans, où la sagesse et l'amour était infinie, je vivait l'infinie et le palpais en moi… Dans cette état j'ai perçu que le mental (cerveau) de l'être humain était un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages