Histoire vécue Grossesse - Bébé > Bébé 0-2 ans > Sommeil      (1976 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai perdu la recette...

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 02/02/11 | Mis en ligne le 24/03/12
Mail  
| 303 lectures | ratingStar_231844_1ratingStar_231844_2ratingStar_231844_3ratingStar_231844_4
" Cela fait des jours qu'il n'a pas plut. L'été tant attendu, est enfin revenu. Il fait très chaud maintenant. Du coup, cette chaleur torride arrive jusqu'à elle et la tire de son sommeil. Elle se réveille, en se disant aussitôt que le grand jour est là. Ce jour dont elle a rêvé depuis des années est arrivé. Elle est si heureuse, si excitée à l'idée de ce qui va se passer. Elle va enfin pouvoir sortir de sa prison, libre d'aller s'éclater, de profiter de sa nouvelle vie, sans aucun doute merveilleuse, qui l'attend désormais. Elle est pressée de s'échapper d'ici mais ces derniers instants vont être vraisemblablement les plus difficiles. Mais elle sait exactement ce qu'il lui reste à faire, elle s'y prépare depuis si longtemps. Elle est prête… Le sol est sec, dur mais aussi craquelé de petites crevasses qui vont l'aider à s'extirper de son petit trou où elle se cache. Ce trou qui la protégeait mais qu'elle ne supporte plus maintenant, sortir de cette prison au plus vite. Mais il va falloir creuser quand même longtemps avant d'atteindre la surface. Après des heures d'efforts, la voila qui perce la terre. Elle s'arrête immédiatement, bloquée à la fois par cette lueur brillante qui jaillit en l'aveuglant. Mais aussi, par la peur qui l'envahie car elle se souvient juste à cet instant, des mises en garde que l'on n'a pas cessé de lui prodiguer durant toutes ces années. Le monde est truffé de tous ces dangers… Elle reste là, immobile, n'osant plus franchir le seuil de ce nouveau monde. Mais cela ne durera que le temps pour ces yeux de s'adapter à cette luminosité inhabituelle et d'observer discrètement les alentours. La peur s'est vite estompée, remplacée par l'envie de partir à l'aventure, découvrir ce gigantesque monde qui s'ouvre devant elle. Conquérir le monde, elle sent qu'il lui pousse des ailes. Doucement, la voilà qui sort… Rien ne bouge autour d'elle, heureusement car il n'y a aucun témoin pour ce qui ressemble à une naissance, sa naissance. Lentement, elle se dirige et grimpe sur la première tige qui se dresse devant elle. Ce sera une grande tige de fenouil déjà un peu sèche et jaunie. Alors elle grimpe, grimpe encore, car il faut qu'elle monte au plus près du soleil. C'est lui qui l'a tiré de son si long sommeil et c'est lui dont elle a tant besoin, la chaleur de ses rayons… Elle est en place, elle va pouvoir se débarrasser de cette peau qui la serre et qui l'étouffe telle une camisole qui lui rappelle sa géôle dont elle vient à peine de se libérer. En ôtant cette peau, pour elle, c'est aussi une façon de jeter définitivement son passé si noir, si triste, dont elle veut tout oublier. Renaître à la vie, sans rien sur le dos, nue… Entièrement nue. Voila, elle s'oriente et s'expose au soleil, maintenant entièrement nue… , et verte. Oui, totalement verte, d'un très beau vert comme celui d'une pomme pas encore mure. Sa peau est verte mais toute fripée, encore chiffonnée par ce carcan trop étroit dont elle s'est enfin sortie. Elle s'épanouie maintenant, en déployant doucement ses grandes ailes nervurées. Elle est si jolie. Elle est si belle qu'elle attire toutes les convoitises telle une grosse pépite d'or qui brille sous le soleil… Mais c'est précisément à ce moment qu'elle est si fragile, sans aucune défense. Elle ne peut pas encore s'envoler, elle n'est pas prête. Ainsi exposée, alors qu'on sait qu'il y a tous ceux qui rodent autour, prêt à nous tomber dessus, quelle angoisse, ce doit être horrible à vivre. Il est pourtant difficile de savoir ce qu'on doit vraiment ressentir lorsqu'on est si vulnérable et à la merci de n'importe qui. Savoir que l'on ne pourra rien faire, aucun moyen de fuir, et subir si par malheur… Alors elle se fait toute petite, ne bouge plus, aussi discrète que possible et elle attend que le soleil finisse son oeuvre. Elle change de couleur, brunie enfin. Elle va bientôt pouvoir prendre son envol. Et même si c'est vers un monde inconnu qui l'effraye aussi, comment ne pas profiter de sa nouvelle vie après une telle angoisse. D'autant qu'elle sait qu'elle sera de toute façon éphémère, n'allant pas au-delà de l'été. Elle sait que le bonheur est là qui l'attend et c'est maintenant. Soudain, elle s'envole vers l'inconnu, mais enfin libre… Elle est libre mais seule au monde. Elle se sent seule et ne sait pas comment se démarquer de toutes ses semblables qui sont des milliers, des millions. Comment se faire remarquer, sortir de l'anonymat ? Et comme toutes les autres, elle fait la seule chose qu'elle sait faire. Elle se met à chanter. Elle chante, comme toutes les cigales en été… Mais chanter sera-t-il suffisant pour attirer à elle le prince charmant dont elle a toujours rêvé ? Sans aucun doute, car elle a une voix certes peu ordinaire et qu'elle n'aime pas, mais qui fait d'elle une cigale extraordinaire et unique, dont le destin sera inévitablement différent. Un destin différent mais qui, je l'espère, sera surtout merveilleux car elle le mérite… Et c'est grâce à sa voix, qu'il la reconnaîtra et la retrouvera n'importe où qu'elle soit. " Vivement que l'été revienne!
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


231844
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde exclusive pour un papa d' une petite d'un an! - droit de la famille

image

Bonjour à tous, Je viens aujourd'hui vous parler de mon homme ! Voila mon récit risque d'être un peu long ! Mon homme s 'est séparer de son ex compagne avec qui il a eu une petite puce, qui a aujourd'hui 13 mois ! J'arrête tout de suite les...Lire la suite

Experience fusion avec l'univers - developpement personnel

image

Bonjour, J'ai vécu une expérience de fusion totale avec l'univers il y a 2 ans, où la sagesse et l'amour était infinie, je vivait l'infinie et le palpais en moi… Dans cette état j'ai perçu que le mental (cerveau) de l'être humain était un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages