Histoire vécue Grossesse - Bébé > Contraception > Autres      (196 témoignages)

Préc.

Suiv.

La contraception ne stérilise pas

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 308 lectures | ratingStar_44869_1ratingStar_44869_2ratingStar_44869_3ratingStar_44869_4

Est-ce que le fait d'avoir pris la pilule 10 ans, ou d'avoir porté un DIU alors que je n'avais pas d'enfant, ou d'avoir utilisé un implant pendant plusieurs années, ou d'avoir eu une ou plusieurs IVG peut avoir compromis ma capacité d'avoir des enfants ? Pour ce qui est de la contraception : La contraception ça ne stérilise pas. Ça empêche d'être enceinte quand on ne le désire pas. C'est pour ça que j'utilise le terme DIU (dispositif intra-utérin) et non celui de "stérilet" , qui est scandaleusement terroriste.

La preuve que la pilule n'empêche pas d'être enceinte c'est que pendant des années, certains gynécologues ont "conseillé" aux femmes d'arrêter la pilule un mois pour voir si "tout marchait bien" . Ça marchait tellement bien qu'elles se retrouvaient au centre d'IVG un mois plus tard.

La preuve que le DIU n'entraîne pas de stérilité, y compris chez des femmes de plus de 40 ans, j'en donne des exemples malheureux dans un article de ce site…

Pour ce qui est de l'IVG : si l'IVG a eu lieu en milieu médicalisé, elle n'a aucune raison d'entraîner des problèmes de fertilité. S'il s'agissait d'un avortement clandestin, suivi de complications, alors là, oui, peut-être. Avant la loi Veil, les avortements clandestins faits par des non-médecins sans précaution d'asepsie étaient souvent suivis d'infections graves, source de stérilité.

Les IVG médicalisées (par médicament ou par aspiration) sont, dans l'immense majorité des cas sans danger (moins de 1% de complications graves) et sans effet sur la fécondité. La preuve (malheureuse) c'est que de temps à autre on voit des femmes en grande difficulté psychologique ou socio-économique, incapables d'utiliser une contraception ou impossibles à aider, recourir à des IVG répétées pendant plusieurs années. Si l'IVG entraînait une stérilité, on ne les reverrait pas.

Mais le fait d'avoir subi une IVG s'accompagne très souvent d'un sentiment de deuil profond de la part des femmes. Et il est très fréquent qu'elles se demandent si leur IVG a un rapport avec leur attente, car, il y a 40 ans, avant la loi Veil, quand on s'était fait avorter, on risquait, effectivement, d'en avoir gardé des séquelles. Ce n'est plus le cas aujourd'hui avec l'IVG médicalisée. Si ces femmes n'avaient pas encore d'enfant quand elles ont eu leur IVG, il est naturel qu'elles s'inquiètent quand, le jour où elles désirent être enceintes, ça ne vient pas tout de suite.

Il y a moins de couples stériles que de couples trop pressés ! ! ! !
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


44869
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Moniteur lady comp - contraception

image

Bonjour, Pour ma part j'utilise Ladycomp depuis plus de 2 ans et j'en suis très satisfaite ! C'est une méthode qui me correspond bien au sens ou je voulais une méthode naturelle mais qui reste pratique et objective. C'est vrai que c'est...Lire la suite

Problème grossesse, aidez moi.

image

Bonsoir, J'ai un problème, ou plutôt j'ai très peur d'en avoir un… Alors voilà, j'ai 17ans bientôt et j'ai couché avec mon copain sans préservatif. Je vous explique… J'ai eu mes dernières regles le 20 Fevrier, mes regles sont très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages