Histoire vécue Grossesse - Bébé > Contraception > Implants      (334 témoignages)

Préc.

Suiv.

Stérilité inexpliquée - blocage psychologique ?

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 303 lectures | ratingStar_236706_1ratingStar_236706_2ratingStar_236706_3ratingStar_236706_4
Bonsoir à toutes, Je suis nouvelle sur ce forum, et j'ai lu avec beaucoup dattention lhistoire du parcours de certaines dentre vous. Vos témoignages maident à relativiser ma propre situation. Au cours des dix dernières années, j'ai passé environ 5 ans à espérer larrivée dun petit bout. Je pense quà ce stade, on peut me ranger dans la catégorie des stérilités inexpliquées. Et, partant du principe que cest sans doute un blocage psychologique, je me dis que le fait de partager mon vécu pourra peut-être maider à débloquer mon corps Je me lance donc. Il y a 10 ans, juste après notre mariage, nous nous décidons à mettre un bébé en route. Je ne suis plus certaine de la chronologie exacte des événements mais, après un an de tentatives infructueuses, première batterie de tests. Tout paraît normal le gynécologue nous dira que nous avons tous les deux 9/10 mais que, la médecine nétant pas les mathématiques, ça ne nous fait pas 18/20 à deux Ceci dit, tous les espoirs sont permis. Commence alors une série de cycles de stimulation ovarienne au Clomid (9 cycles si ma mémoire est bonne). La dernière échographie, en période de vacances, indique 8 follicules ! Chouette ! Cest la première fois quil y en a autant, cette fois ça va marcher et 15 jours plus tard, la déception. Cest alors quon me détecte de lendométriose (cest bizarre, je nai jamais eu aucune douleur). Après lintervention et 3 mois de ménopause, je décide de ne pas reprendre le traitement au Clomid. Je nen peux plus de voir gonfler ce ventre pourtant désespérément vide, j'ai limpression de torturer mon corps et je ne suis pas convaincue que ce soit le contexte le plus accueillant pour un petit être Et puis, je me dis que, maintenant que lendométriose a disparu, ça ne peut que marcher. Quelques mois passent et toujours pas lombre dune grossesse le gynéco nous explique que la seule solution, daprès lui, cest la FIV. Tous nos résultats sont bons, une insémination artificielle ne pourra pas faire mieux que ce que fait la nature. Il faut donc passer à la vitesse supérieure. Je crois être forte, je meffondre littéralement en sortant de son cabinet. Avec les charges financières qui pèsent sur nos épaules à ce moment-là, notre maison en construction, et la FIV pas encore prise en charge par la sécurité sociale, on ne peut décemment pas se le permettre. Puisque ça fait des années que tout le monde nous répète quil ne faut pas y penser (facile, tiens ! ) , quon est encore jeunes et que ça finira par nous tomber dessus au moment où on sy attendra le moins, ou quand on emménagera dans notre nouvelle maison, on décide de tout laisser tomber mais sans pour autant reprendre la contraception. Un an plus tard, toujours rien, mais nous sommes résignés à ne pas avoir denfant. Nous avons repris une vie de bohème, sorties entre copains, restaurants, concerts, Et cest sans doute là que nos chemins ont commencé à se séparer. On nest plus sur la même longueur dondes, et je finis par tomber amoureuse dun autre homme. Cest lengrenage : une double vie qui durera pendant trois ans, pose dun implant contraceptif (en accord avec mon mari) pour ne prendre aucun risque, et puis cest le divorce. Aujourdhui, cela fait un peu plus de 2 ans que nous vivons ensemble, mon amoureux et moi. Dès nos premiers jours de relation officielle, il était clair que nous voulions un enfant ensemble. Javais alors 32 ans, lui 36 et pas denfants non plus. Mais nous voulions attendre que le divorce soit prononcé pour nous lancer dans laventure lesprit libre. En mars 2005, je me fais enlever limplant. Et me revoilà aujourdhui à 34 ans, toujours à la case départ après 13 cycles. Le gynéco avait proposé quon se revoie après 6 mois, j'ai tenu le double. Je pense que je navais tout simplement pas envie de repasser tous ces examens (je garde dailleurs un souvenir abominable de lhystéro, qui ma fait vomir dans tous les couloirs de la clinique, entre la salle dexamen et les urgences). Mais aujourdhui j'ai repris les choses en mains. J'ai rendez-vous dans 15 jours, mais javoue que je ne suis toujours pas convaincue dêtre sur la bonne voie. Alors, parallèlement au côté purement médical, j'ai pris rendez-vous chez une dame qui travaille sur le déblocage des mémoires émotionnelles (je pense quon parle de méta-médecine) qui peuvent avoir des implications sur le physique. On ma aussi parlé de la réflexologie plantaire, de la kinésiologie,… mais toutes ces disciplines me semblent tellement abstraites que je ne sais pas trop par quoi commencer. Et pourtant j'ai lintuition que la solution se trouve plutôt dans ces disciplines parallèles que dans des traitements médicaux lourds et contraignants. Mon ostéopathe me dit que si tout le reste va bien, ça peut aussi venir des reins car ce sont les reins qui renferment le patrimoine génétique. Et je dois reconnaître que j'ai eu quelques soucis de ce côté, avec notamment une néphrite il y a quelques années. J'ai aussi lu un bouquin de Eric Hennekein, intitulé si tu narrives pas à être enceinte, je te dirai pourquoi Savoir libère la grossesse. Jy ai trouvé plusieurs pistes possibles, mais sans parvenir à vraiment me situer par rapport à toutes ces pistes. Bref, plus le temps passe et plus jouvre des portes, sans jamais parvenir à en refermer aucune. Mon ami me dit que jy pense trop, et j'ai dailleurs arrêté lacide folique parce que cest vrai, à la fin, comment faire pour ne pas y penser quand on prend ses comprimés tous les matins ? Mais lhorloge interne tourne, et je nen finis pas de me poser des questions. Alors voilà, merci à toutes celles qui mauront lues jusquau bout. Désolée davoir été si longue, mais ça fait du bien de mettre tout ça par écrit. Si certaines dentre vous ont expérimenté des pistes parallèles du type méta-médecine, biologie totale, relaxation ou autres, tous vos conseils seront les bienvenus. Bises et courage à vous toutes !
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


236706
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vos avis sur l'implant contraceptif?? - contraception

image

Bonjour, Voici mon expérience concernant l'implant. Il faut savoir que j'ai décidé de changer de contraception avec mon médecin et non ma gényco (délai super long pour avoir un rendez-vous). Celui-ci à fait un t'est de 3 mois avec cézarette...Lire la suite

Le preservatif complexifie,limite nos rapports sexuels.avez vous ca? - contraception

image

C'est clair qu'avec le préservatif les relations sont différentes.. Puis il n'est pas si fiable que ça, même quand on fait tout bien parfois on cause des accidents lol. Personnellement c'est mon médecin qui m'a conseillé ma contraception, moi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages