Histoire vécue Grossesse - Bébé > Contraception > Pilule      (2300 témoignages)

Préc.

Suiv.

La contraception au lycée

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 411 lectures | ratingStar_52894_1ratingStar_52894_2ratingStar_52894_3ratingStar_52894_4

Avoir avorté n'a jamais empêché d'être une bonne mère, et pour l'être, autant choisir le moment où on le sera le mieux ! Désirer son enfant, faire l'acte d'amour en étant conscients (avec un s, puisqu'on est deux) que cette fois-ci, c'est la naissance d'un enfant que l'on projette ! Faire le test de grossesse en espérant qu'il soit positif, et non en redoutant qu'il le soit… Etre heureuse tout le long de sa grossesse, attendre la naissance avec impatience… Et connaître le plus grand bonheur du monde une fois que l'on tient son fils ou sa fille dans ses bras… Avoir un enfant désiré, et l'aimer dès la première seconde grâce à cela.

 

Les femmes qui ont avorté ont souvent eu des enfants (grande différence entre l'IVG médicalisé et les faiseuses d'anges, qui tuaient les femmes ou les rendaient stériles). Et ont été de bonnes mères. Je vous conseille à ce sujet le livre de Gisèle Halimi (avocate de la défense au procès de Bobigny) , la cause des femmes.  

 

Il faut informer les jeunes filles (et les jeunes hommes, par ailleurs) de la souffrance, de l'angoisse qui sont causées par les grossesses non désirées. Proposer aux adolescentes, dès qu'elles commencent à envisager une sexualité, un moyen de contraception (pilule, implant, stérilet nouvelle génération, préservatif féminin) et apprendre aux adolescents qu'il est utile d'avoir un préservatif sur soi, au cas où (en plus ils en sont généralement tout fiers ! ) …  

 

Personnellement, je ne connais que très peu de cas où les femmes utilisent le RU486 ou la technique chirurgicale comme contraception. Ce qui est plus fréquent, c'est l'utilisation répétitive de la "pilule du lendemain" qui, si elle est utile une ou deux fois, devient dangereuse pour la santé si elle est utilisée comme unique moyen de contraception (en plus du risque généré par les IST, le Sida, les hépatites…). En plus elle n'est fiable qu'à 80%.

 

Quand j'étais au lycée, dans les années 1990, jamais nous n'avons eu de réunion sur ce sujet, pour nous expliquer, à nous, adolescents et adolescentes, tout cela. Ce que je savais, c'est ce que j'avais entendu de ma mère, et ce que j'entendais de mes amies (souvent faux d'ailleurs : pas besoin d'acheter la pilule du lendemain, il suffit de prendre deux cachets en même temps de sa tablette de pilule ; exaltation de la méthode Ogino - souvent les mineures ne pensent pas pouvoir avoir de contraception sans en parler à leurs parents, elles se tournent vers cela car elles ne connaissent pas la notion de secret professionnel des médecins ; etc…).  

 

Il faudrait multiplier les réunions pour parler de cela dans les collèges et les lycées, faire intervenir, le temps d'un après midi, un médecin qui raconte ce qu'est un avortement, comment consulter un médecin si on ne veut pas en parler à ses parents (planning familial - la pilule y est gratuite pour les mineures - ou médecin traitant) , inciter les jeunes à en parler, même de loin, à leurs parents, faire un point sur les MST, expliquer comment on met un préservatif, etc…

 

C'est comme cela que l'on fera baisser le nombre d'avortements, pas en les rendant illégaux et en ré exposant les femmes à la torture que représentaient les avortements pratiqués par les faiseuses d'anges.

Il restera ensuite les avortements inévitables : ceux des viols, ceux nécessaires à cause d'une contraception défectueuse, et les thérapeutiques.

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


52894
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Arret pilule retour libido? - troubles sexuels feminins

image

Salut les filles ! Ayant moi-même été dans cette situation très difficile, je tenais à vous écrire pour partager mon expérience. Car c'est grâce aux différents forums, aux post des autres filles et à mon chéri que j'ai pu m'en sortir. Ce...Lire la suite

Comment convaincre mon mari d'avoir un bebe ??

image

Sinon en ce qui me concerne (je suis contente d'avoir trouvé ce post ! ). Je me présente rapidos, j'ai 35 ans depuis un mois, en couple avec celui que j'aime depuis un an et 8 mois exactement. J'ai raconté mon histoire sur ce post que j'avais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages