Histoire vécue Grossesse - Bébé > Désir d'enfant - Infertilité > FIV      (4830 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'attends un don d'ovocytes

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 524 lectures | ratingStar_84923_1ratingStar_84923_2ratingStar_84923_3ratingStar_84923_4

Je suis en attente d'un don d'ovocytes en espagne après plusieurs années de traitements et 5 échecs de Fiv (une quarantaine d'embryons au total…). Mon mari avait d'emblée envisagé la possibilité d'un don d'ovocytes (il s'agit d'une stérilité inexpliquée, dont je suis "responsable") de la même façon qu'il aurait envisagé un don de sperme le cas échéant. Pour moi, il a fallu d'abord accepter mon "incapacité", et cette décision n'est venue qu'au fil des échecs. Très tot dans notre parcours de stérilité, nous avions "tendu la perche" dans la famille pour voir comment cela pouvait être accepté. Il a été très vite évident pour nous que la majorité de ma famille considérait cela comme "tabou", surtout les femmes en age de faire ce don (nous n'avions pas précisé que dans tous les cas nous préférions un don anonyme). Seules ma soeur ainée et une amie de mon mari sont venues spontanément nous proposer de faire ce geste (toutes deux agées de plus de 40 ans). Nous avons donc décidé de tenter cette Fiv-do en connaissant à l'avance les réticences familiales.

Malgré cela si cette fiv-do nous offre la joie de concrétiser notre famille, je serai personnellement encline à dire quel est le parcours de cet enfant, mais mon mari y est plus réticent. Je crois que nous avons fait un chemin difficile pour avoir cet enfant, ce n'est pas pour en avoir honte une fois qu'il sera là. D'accord ce ne sera pas mon enfant "génétique" mais il sera "biologique" puisque je l'aurai porté ! Et s'il n'a pas les gènes dont j'ai hérité par mes parents, il en aura en tous cas un qui est précieux : celui de la générosité !!!

Nous avons choisi le don anonyme d'une part parce que cela correspond à la loi française. Je suis trop agée pour pouvoir espérer obtenir un don en France, mais nous voulions rester dans "une ambiance de légalité" (je ne sais pas si je m'exprime bien ? ) avec une prise en charge la plus proche possible de ce que nous aurions pu obtenir en France (à l'exception de la congélation systématique car il ne faut pas pousser ! ). De plus nous ne voulions pas prendre le risque que l'enfant soit tiraillé entre deux familles en gardant des liens trop proches avec la donneuse. Il y a peut être une peur aussi de notre part d'avoir une dette perpétuelle vis à vis de la donneuse, sans aucune chance de pouvoir la payer… Je pense que le fait que la donneuse soit anonyme m'incite d'autant plus à expliquer à l'enfant ses origines. Un jour il voudra peut être connaitre sa mère génétique (ce qui est interdit actuellement par la loi espagnole) , et nous aurons alors à affronter cela, comme pour les enfants nés sous X.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


84923
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

En route pour bb3.... rejoignez nous !

image

Oui Cocci on vieillit et notre corps avec ! Mais ne dis pas qu'un p'tit 3ème ne sera pas pour toi ! C'est pas toi qui me disait il y a quelques temps qu'il ne fallait pas se mettre la pression ! C'est vrai que moi aussi je me disais, je me donne 6...Lire la suite

Fiv en octobre 2012 , allez les filles on se soutien deja 7 +++

image

Youhou agitation de pompon pour toi ma binômette !!! C juste super ce tournant dans ta vie professionnel … c'est incroyable comme on a l'impression qu'il arrive la ou il doit être … heureuse que la chance tourne encore pour toi et puis bientôt...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages