Histoire vécue Grossesse - Bébé > Désir d'enfant - Infertilité > FIV      (4830 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un bébé avec azoospermie?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 234 lectures | ratingStar_263093_1ratingStar_263093_2ratingStar_263093_3ratingStar_263093_4
Bonjour, Je voulais vous faire part de mon témoignage en espérant que cela ne vous effraiera pas trop… Tout à commencer il y a 5 ans, mon mari et moi avons décidé d'avoir un enfant mais malgré notre âge (moi 20 ans à l'époque et lui 27 ans) au bout d'un an toujours pas de t'est positif. J'ai très rapidement commencé à m'inquiéter et mon médecin ne voulant pas commencer à me faire passer d'examen m'a suggéré de faire passer les 1ers tests à mon mari. Quelques jours plus tard on apprenait l'azoospermie de mon mari. Du coup j'ai eu le droit à toute la série d'examen qui s'est avérée bonne pour moi. Suite aux résultats de mon mari nous avons pris rendez-vous avec un urologue qui ne nous a pas ménagé et nous a dit texto "vous savez on peut très bien vivre sans enfant ! ". Bien sur ce n'est pas ce qu'on attendait de ce rendez-vous, du coup ce soi-disant médecin nous a quand même orienté vers le CECOS du CHU de Nantes. Là nous avons vu un médecin qui nous a exposé les 2 solutions qui s'offrait à nous : mon mari pouvait tenter une biopsie des testicules afin de voir si quelque spermatozoides ne se trouvaient pas plus haut et d'essayer de les récolter pour tenter une fiv ou bien nous tourner vers l'adoption. Tout de suite mon mari a opté pour la biospie. Cela a été fait quelques semaines plus tard. Lors de la bipsie ils ont réussi à récolter 5 paillettes de mémoire (j'ai quelque trous de mémoire car cela s'est passé en 2005). Nous étions très contents du résultats et malgré la douleur que ressentait mon mari suite à l'opération, nous étions persuadés que tout fonctionnerait à présent. Nous avons commencé notre fiv icsi dès mon cycle suivant et malgré tous nos espoirs le résultat a été négatif. Pour la 2ème fiv icsi nous avons décidé de nous orienter vers la clinique car à l'hopital nous avions l'impression de n'être qu'un numéro. Le gynéco qui m'a suivi à partir de ce moment a été très honnête et était vraiment très pro. Nous avons donc fait en tout 3 fiv icsi et 4 transferts d'embryons congelés. Tous ont été négatives. Après tous ces échecs et ne pouvant se résoudre à une vie sans enfant nous avons décidé de nous tourner vers l'insémination avec donneur. Un autre parcour commençait. Je n'étais pas très optimiste et commençait déjà à songer à l'adoption mais je ne voulais pas avoir de regret plus tard et donc je voulais passer par la case IAD avant. A ma grande surprise au bout de la 2ème IAD je me suis retrouvée enceinte. Notre grand bonheur s'est un peu terni quand mon gyneco m'a appris qu'il y avait 3 embryons qui avaient pris. Sur ses conseils et après réflexion nous avons décidé de faire une réduction embryonnaire pour ne garder que 2 embryons afin de limiter les risques pour nos futurs bébés comme pour moi. Cela a donc été une énième épreuve que nous avons traversé car suite à cette réduction il y avait un risque de fausse couche. Heureusement tout s'est bien passé malgré le stress et la culpabilité… J'ai donc couvé mes 2 petits bouts mais la malchance nous a poursuivi et j'ai accouché le 1er janvier dernier au bout de seulement 6 mois de grossesse de 2 tout petits garçons (1kg125 et 950 gr). Aujourd'hui nous sommes donc devant un autre parcours celui des grands prématurés. Nos fils sont bien évidemment toujours hospitalisés et nous suivons chaque jour leur évolution. Notre parcours pour avoir des enfants a été et est toujours très difficile mais quand je regarde mes 2 petits coeurs à travers leur couveuse, je ne me dis pas qu'ils ne sont pas génétiquement de mon mari et moi, et pour rien au monde je ne les échangerai car aujourd'hui c'est eux que je veux. Ils sont si petits et déjà si parfaits. Je pense que je ne les aimerai pas plus si c'était génétiquement les enfants de mon mari. Certains se posent la question de savoir comment réagi l'homme dans ces cas là et bien sachez que mon mari a eu de gros coup dur mais aujourd'hui quand je le vois si gaga et aimant devant ses fils il n'y a aucun doute : ce sont bien ses enfants. J'espère que cela vous apportera un peu de réconfort de savoir qu'il existe des solutions à votre problème. Cordialement.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


263093
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

En route pour bb3.... rejoignez nous !

image

Oui Cocci on vieillit et notre corps avec ! Mais ne dis pas qu'un p'tit 3ème ne sera pas pour toi ! C'est pas toi qui me disait il y a quelques temps qu'il ne fallait pas se mettre la pression ! C'est vrai que moi aussi je me disais, je me donne 6...Lire la suite

Fiv en octobre 2012 , allez les filles on se soutien deja 7 +++

image

Youhou agitation de pompon pour toi ma binômette !!! C juste super ce tournant dans ta vie professionnel … c'est incroyable comme on a l'impression qu'il arrive la ou il doit être … heureuse que la chance tourne encore pour toi et puis bientôt...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages