Histoire vécue Grossesse - Bébé > Désir d'enfant - Infertilité > Infertilité      (956 témoignages)

Préc.

Suiv.

Reproduction et politique

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 292 lectures | ratingStar_57773_1ratingStar_57773_2ratingStar_57773_3ratingStar_57773_4

Pour ce qui me concerne et en attente d'une étude sérieuse sur le sujet, je crois et suis persuader que le stress si il n'est pas directement ou physiquement lié a la sterilité, il me semble néanmoins un conditionneur sociètal.

 

La france étant en récession, il aurait été important de mener une étude qui dans le temps en fonction des législatures donc des differences de conception d'aller vers une étude pour vérifier que le stress n'est aussi pas directement en lien avec les évènements politiques.

 

Pour ce qui me concerne, je n'aurais pas d'enfants, donc stérilité choisie au vue de ce qu'il vivront en raison de l'origine. Ce n'est a proprement parler pas la stérilité, mais une stérilisation mentale en lien avec la société et ces non dits.

 

Donc l'étude elle même peut porter sur l'aspect biologique, mais il est aussi important de comprendre tous les aspects que recoupent la productivité de ce côté.

 

Actuellement je crois même que le niveau de salaire peut avoir un impact comme les disensions dans la société française, ethnique en particulier.

 

Car les messages politiques, comme ceux de la société, en particulier dans un pays qui se tourne vers le passé ou simplement qui se donne une identité figée sur son appartenance, améne automatiquement a ce que l'ensemble des résultats soient aussi un lapsus révèlateur.

 

(j'ai véçu dans plusieurs pays, et même l'incertitude économique n'avait de prise sur ce type de choix étant conscient des difficultées).

 

Mais ce qu'il y a de spécifique dans la société française relève du non dits et surtout d'un modèle éducationnel du 19eme siècle.

 

Pour ajouter a la chose, au plus vous étudiez et au plus vous vous rendez compte de la sémantique, la valeur des mots et des insinuations.

 

Pour terminer, je dirais que si nous avons un taux elevé en rapport avec le reste de l'europe, tient aussi aux aides sociales, a la mentalité latine, car par comparaison, l'espagne qui n'a pas d'aides sociales par déclinaison a un taux de fécondité beaucoup moindre.

 

Mais aussi a l'inverse, les pays nordiques ayant un taux d'employabilité des femmes plus important, a aussi un taux relativement bas. (certaines exceptions comme le danemark il y a quelques années si ce n'est pas déja le cas encore. (ils sont actuellement dans une société de plein emploi).

 

 

Bref, la sterilité n'est pas simplement la capacité biologique intrinsèque, mais de la ventillation en prennant l'ensemble des éléments, physiologique, politique, culturel et environnemental.

 
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


57773
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Long parcours mais fin heureuse <3 - infertilite - les clubs

image

Wow ! Super ça ! Tu es chanceuse, j'ai hate de pouvoir compter mon histoire merveilleuse moi aussi ! Nous, nous avons été 1an en essaie. Ensuite, clinique de fertilité. Nous avons passé tous les t'est et ce qui en resortait c'est que les zozo de...Lire la suite

Iacette debut 2013 par ici !! on veut une pluie de +++ <3

image

Bonjour à toutes, Je trouve votre forum très sympathique. C'est poisonauchocolat qui m'a conseillé d'y venir. Voici mon parcours : j'ai stoppé la pilule le 02/03/11 et j'étais suivie quasi tous les mois par mon ancien gyné qui m'a diagnostiqué...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages