Histoire vécue Grossesse - Bébé > Fausse couche      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai surmonté ma fausse couche

Témoignage d'internaute trouvé sur familles
Mail  
| 305 lectures | ratingStar_136735_1ratingStar_136735_2ratingStar_136735_3ratingStar_136735_4

… on a une vision complètement différente d'un bébé.

Dans mon entourage, je n'ai QUE des filles super fertiles (bébés obtenus au premier/deuxième cycle). Et je m'aperçois que ce sont celles-ci qui en bavent le plus une fois que le bébé est né. Je ne me réjouis pas, car c'est triste pour les enfants, mais j'observe avec beaucoup de recul maintenant que je savoure mon bébé alors qu'elles le voient comme une contrainte… Ce n'est pas une règle générale ; j'ai ma belle-soeur qui n'a aucun problème et qui est une maman exemplaire Mais hélas, plein de filles qui n'ont pas galéré me choquent énormément en ce moment.

Je pense en particulier à deux "cas"…

-> L'une d'elles était une amie très proche pour ne pas dire ma meilleure amie. Elle est tombée enceinte au deuxième cyle. A cette époque-là, j'étais déjà en traitement depuis deux ans. Quand elle a accouché, ironie du destin, je faisais ma fausse couche… Elle m'a appelée à la sortie de mon curetage pour se plaindre qu'elle ne supportait pas le bébé, et qu'elle faisait un baby-blues. :-/ Plus tard, un autre coup de fil pour m'entendre dire qu'elle ne comprenait pas que je sois encore triste 6 mois après ma fausse couche, pour ce qui - de toute manière- n'était pas un bébé. Le sien n'avait été un bébé qu'à partir du moment où elle avait accouché. :-/ Je suis encore à fleur de peau en écrivant ça, et ça va faire deux ans ! Je l'ai rayée de mes contacts. Qq mois plus tard, j'ai appris par une tierce personne qu'elle et son mari en bavaient avec ce bébé "insupportable" (genre, ils ne peuvent plus autant voyager, il pleure, etc…). C'est là que je me dis que nous ne voyons pas les choses de la même manière. Moi aussi le mien pleure, mais combien d'années ai-je attendu pour ça ? Moi aussi le mien fait caca et il faut l'essuyer, moi non plus je ne pars plus aussi loin en vacances, moi aussi je vais remplir mon chariot à carrefour le samedi après-midi pour le faire bouffer… Mais ça j'en ai rêvé si souvent !!! :8) Je suis plus patiente qu'elle, je crois qu'elle n'a pas eu le temps de réaliser ce que c'est qu'un bébé. Qu'une grossesse n'est pas faite pour être juste une grossesse, qu'il y a un être humain qui réclame de l'attention et demande des "sacrifices" au bout (d'ailleurs je n'aime pas du tout ce mot, je n'ai jamais eu l'impression de sacrifier quoi que ce soit pour lui).

-> une autre copine vient d'accoucher. Au moment de ma fausse couche, elle m'avait critiquée de n'être pas allée à une fête à ma sortie de l'hopital (j'avais bien le gout ! ). Soit. Mariée en septembre dernier, enceinte de suite, elle vient d'accoucher. Il y a quelque semaines nous sommes allés manger à midi chez eux. Sa première phrase en arrivant (j'avais encore Antoine dans les bras, je sortais de la voiture) -> "venez le coucher là-haut" (genre, il nous gêne, on va s'en débarrasser pour être tranquilles). J'ai répondu "pas question, il a dormi dans la voiture, il va rester avec nous." Et Antoine est resté sur mes genoux tout le temps du repas, je l'ai couché ensuite dans son lit parapluie, mais dans la pièce à coté : il ne connaissait pas la maison, j'allais pas non plus lui infliger de se retrouver tout seul à l'étage direct en arrivant : oh. Pendant le déjeuner, elle n'a quasi pas évoqué son bébé à naitre. La chambre n'était pas prete du tout Quand j'ai voulu changer Antoine, je lui ai demander où était la table à langer : elle ne savait pas ce que c'était ni à quoi ça servait. Bref, à deux doigts d'accoucher, et pas le moindre intéret pour le matériel de puériculture (elle n'avait RIEN, je vous jure !!!! :eek, ni aucun intéret pour son propre bébé, ni pour le mien d'ailleurs : -/. Elle vient donc d'accoucher d'une petite fille et… "mais elle pleure la nuit !!! " (grosse découverte !!! ). Elle est débordée et ne supporte pas son bébé. Quant au mari (un acharné de boulot) il a renoncé à prendre ses 14 jours de congé paternité parce qu'il veut donner bonne impression au travail (c'est un collègue de mon mari, qui HALLUCINE ! ). Eux aussi ont oublié qu'une grossesse, ça n'est pas une suite logique du mariage… que c'est une vie chamboulée, le déplacement de toutes les priorités…

-> J'en ai d'autres encore dans ce genre Comme une copine méga fertile qui faisait du ski de piste à 7 mois de grossesse (mais bon, c'est son style, ça m'étonne pas : -/) et qui dit à tout bout de champ "faites des gosses" (au sens péjoratif du terme, hein) devant un autre copain célibataire qui, lui, rêverait d'avoir des gosses… C'est aussi elle qui me dit devant sa fille de 5 ans qu'elle n'a jamais pu la supporter comme bébé, qu'elle a toujours préféré son frère parce qu'on préfère toujours un de ses enfants (je vous laisse imaginer la tête de la petite qui écoutait ça).

Le danger en étant fertile, c'est d'en oublier l'essentiel : le bébé. C'est quelque chose que ces familles-là n'ont pas vu venir…

Mais ça, vous ne le connaitrez pas. En étant passé par le parcours que vous avez en ce moment, on relativise et on profite de son bébé dans tous les moments. Chaque jour je m'émerveille de ce que fait mon fils, de ses progrès, de ses sourires… Chaque jour je l'entends pleurer, je lui essuie ses cacas, je me tue le dos à le prendre et le poser mille fois, mais je le fais avec tout le bonheur du monde. Parce qu'il y a encore deux ans, j'en crevais de ne pas y arriver et je me jurais d'être la maman la plus attentive et la plus caline du monde si le ciel voulait bien me faire ce cadeau.

Alors quand je vois que d'autres ne savent que se plaindre du temps libre diminué, je leur souris en pensant à tout ça et me dis qu'il y a bien un fossé entre nous, et que je préfère mille fois être de mon côté malgré les galères passées, pour mon bien-être et celui de mon fils.

Vous serez des mamans épanouies, fomidables, en un mot heureuses et votre petit le sera aussi. Et… très bientôt Parce qu'un caca à essuyer ou un biberon à donner à 2h du mat, c'est quand même pas la mer à boire quand on s'est bousillé la santé à coups de piqures, qu'on a écarté les jambes devant tous les médecins du coin, qu'on a inondé de larmes 30 tests de grossesse, qu'on a vu un bébé (enfin, un "embryon" diraient-elles) mort sur un écran d'échographie ou dans ses toilettes… Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fortes, et c'est exactement ça : VOUS SEREZ FORTES.

Il y avait longtemps que j'avais envie de l'écrire ce post… mais forcément il peut être mal interprété par celles qui sont super fertiles et ne se reconnaissent pas. Je ne fais pas d'amalgame, je constate juste quelques cas autour de moi. Et puis si certaines se reconnaissent… il est peut-être temps de changer après avoir lu ça ?
  Lire la suite de la discussion sur familles.com


136735
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Fc de janv 09 - la boucle est bouclee!!!! on a ttes nos bebes!!!!

image

Coucou les filles. Comment allez vous ? Moi ça va journée EVJF le temps n'est pas au top. Au programme gouter tout chocolat cet après-midim suivi d'un cours de zumba ensuite petit apéro restaurant chinois. J'ai dit que je dormais sur place car 1h...Lire la suite

Fc a repitition ---> insemination? besoin de vos experiences - fausse couche

image

Bonjour les filles. J'explique un peu mon histoire. Voilà il y a 3 ans moi et mon mari avons eu un petit garçon j'ai arrêter la pilule et au cycle 2 un joli +++ Il y a un an et demi nous avons voulu d'agrandir notre petite famille. Je suis déjà...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Pour mes 2 petits anges partis trop tôt
Sur le même thème
Ma fausse couche
Jeune fille, fausse couche
Voir tous les  autres témoignages