Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Amniocentèse      (1460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coupable ou bon choix face a une img - img (interruption medicale de grossesse) - deuil perinatal

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 08/08/13 | Mis en ligne le 05/06/14
Mail  
| 545 lectures | ratingStar_530332_1ratingStar_530332_2ratingStar_530332_3ratingStar_530332_4
Bonjour, J'ai 26 ans (bientôt 27) et demain je vais subir une IMG à 18 semaines de grossesse. (je sais pas trop si je poste au bon endroit, j'avoue que je suis un peu perdue sur le forum). J'ai lu quelques témoignage sur le forum et tous m'ont fait pleuré, en fait j'arrête pas de pleuré depuis que je me suis levée, j'en rêve la nuit… Notre histoire : C'est ma troisième grossesse, désirée, je me souvient encore du moment ou mon compagnon m'a demandé si j'en voulait un troisième… Évidement oui, à la base moi j'en voulais quatre, lui est plus réticent. J'ai sentit très vite que j'étais enceinte, il faut dire que j'ai été encore plus malade et plus fatiguée que toute mes autres grossesse. Une fois confirmée le parcours de suivit c'est mit en place tout à fait normalement. Seulement à 12 semaine, j'ai atterris aux urgences pensant que je faisais une fausse couche, j'avais perdu du sang. Mais tout était normal. Après cela, j'ai fais la prise de sang pour la trisomie, je l'avais fait pour mes deux autres enfants et je peux vous dire que je m'inquiétais pas du tout sur ça… Jusqu'à ce fameux mardi ou ma sage femme m'a appeler pour me dire qu'elle voulait me voir à cause des résultats… Le début de l'angoisse… Je suis quelqu'un de très émotif et j'ai pleuré dés le début, en gros je pleure depuis quelques semaines maintenant… Ma sage femme m'a expliqué que je pouvais faire soit une ponction du trophoblaste qui pouvait se faire dés maintenant et ou on aurait les résultats plus rapidement, soit attendre pour une amniosynthése (qui théoriquement aurait pu se pratiquer beaucoup plus tard). Nous avons donc opté pour la première option, nous voila partis à Nantes… L'examen en soit ne fut pas douloureux mais après coup pendant presque deux heures j'ai pu a peine bougé. Je vous passerais mon état pendant l'examen (oui encore une fois je pleurais). Même après ça je 'nai pas cessé d'espéré que c'était une erreure après tout j'étais jeune, la nuque était normale, et j'avais 118 chance sur 119 qu'il n'y ai rien… Malheureusement, la semaine dernière j'ai eue un appel me disant qu'il fallait que je vienne voir le Dr. (untel) que je ne connaissais même pas vu que j'étais suivis jusqu'alors pars ma sage femme… La j'ai su que c'était mauvais… Le lendemain nous avons donc rencontré ce docteur, qui nous a expliqué que nous attendions un petit garçon atteint de trisomie 21. Le choc… Je pouvais à peine parler. Évidement avec mon compagnon nous avions déjà parler de cette possibilité et nous étions tombé d'accord sur le fait d'interrompre la grossesse. Demain, je rentre à l'hôpital pour "expulser" le bébé comme ils disent… Mon sentiment : J'écris et je ne peux pas m'empêcher de pleurer, j'espère que certaine d'entre vous pourrons m'aider par leurs témoignage. J'ai juste l'impression que personne ne comprend ce que je peux vivre. Tout le monde me dit ma mère bille en tête que c'est la meilleure solution, (elle elle avait presque déjà décidé pour nous avant même qu'on décide ) moi même je sais qu'au vu de notre situation familiale c'est le mieux, on a déjà deux enfants adorable encore petit Amy va avoir 6 ans en novembre et Arthur 2 ans en Septembre, on est pas très riche seul mon compagnon travail. C'était beaucoup trop lourd à supporter pour nous son handicape, il fallait qu'on pense aussi à la famille qu'on a déjà. On s'est dit encore ça serait notre premier enfant, on aurait pu le garder, et on aurait eue que lui.. Mais la.. Oui ça semble la solution la plus "raisonnable" … ALORS POURQUOI.. POURQUOI je me sens si coupable ? Mon compagnon lui est très pragmatique et plutôt renfermé sur lui même je sais que ça le touche, mais on ne peut pas trop parler de ça avec lui. Il me soutient certes mais il me comprend pas. Et les autres sont la mais non n'importe quoi tu as choisis la bonne solution… Je sais.. MAIS ! Moi je me sens coupable, j'ai l'impression de choisir la facilité, de faire un choix égoïste, et mon pauvre petit bébé lui il à rien demandé c'est nous qui avons choisis de lui donner la vie et maintenant on va le tuer… J'ai presque l'impression de commettre un meurtre. Je m'en veux tellement… Mais je sais aussi que si on le gardait, j'aurais du mal à vivre avec. J'ai peur de demain, on m'a dit que le bébé pourrait être encore vivant quand j'aurais accouché de lui… Déjà j'ai mis un moment avant de comprendre qu'il faudrait que je mette au moi possibilité de voir le bébé, et même de le déclarer, et de lui donner un nom.. Devrais je le faire ? Moi j'ai envie de le voir, de lui demander pardon, de lui parler… Mais tout le monde me dis que ça serait une mauvaise idée, je lui ai même trouvé un nom, mais quand j'en parle avec mon compagnon lui il ne veut pas. Je sais pas si le fait de le voir le rendra plus réel encore et si j'arriverais à le supporter, j'ai deux enfants ils faut que je pense à eux aussi. Je me sens tellement mal, merci si vous m'avez lue jusqu'au bout, désolée de la longueur… En tout cas parler de tout cas m'a fait du bien. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


530332
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tritest a 1/180 a 36 ans - amniocentese

image

Alors moi je vais te faire part de mon expérience déjà pour les papp tu est nickel faut pas être En dessous de 0,40. Pour ma première tout nickel et papp à 0,69 ce qui est juste parfait. Pour ma seconde qui va arriver en juin 2014. Cn à 3,35...Lire la suite

Tri test mauvais, direction l'amnio,

image

L'amniocentèse permet d'établir le caryotype de bébé. On est donc au courant de la moindre anomalie chromosomique. La prise de sang permet d'identifier par marqueurs sériques les 3 trisomies les plus courantes. A savoir qu'une anomalie...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins