Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Amniocentèse      (1460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Etre mamans à 41 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1069 lectures | ratingStar_27968_1ratingStar_27968_2ratingStar_27968_3ratingStar_27968_4

C'est une décision très très personnelle et pour laquelle chacune ne peut juger que pour soi (et sa propre famille) …

J'ai eu un enfant à 41 ans je me la suis donc, comme chacune de vous, posée, et après maintes réflexions et angoisses, je l'ai faite et ne l'ai vraiment pas regretté car cela m'a offert une grossesse bien plus sereine une fois les résultats reçus.

Je tiens juste à corriger quelques petites choses aperçues par ci par là car on ne peut prendre une décision, même si elle est personnelle, qu'en étant bien informée (une consultation avec un généticien est généralement proposée, et cela vaut la peine de la faire) :

- le seul "vrai" risque des grossesses "tardives" est bien les anomalies chromosomiques (et pas seulement la trisomie 21) dues au vieillissement des gamètes ; la clarté nucale, une "bonne" échographie même avec le meilleur équipement, et un "bon" tri test ne sont pas hélas synonymes d'absence d'anomalie, un médecin qui les présenterait comme tels ne serait pas honnête avec sa patiente ;

- "le gyné m'a dit que j'avais plus de risque de perdre le bébé suite à l'amnio que d'avoir un enfant anormal" : cela dépend de l'âge et de certaines conditions particulières de la femme (antécédent de rupture utérine par ex. Chez la personne à qui son gyné a dit cela ? ) , mais sur le plan général c'est statistiquement faux à partir de l'âge auquel l'amnio est conseillée, le risque statistique étant en moyenne actuellement de 0,5 % de fausse couche à l'amnio, soit 1 fc sur 200 actes (et on peut diminuer ce risque en choisissant un bon praticien et un centre fiable, puisque c'est une moyenne) ; or le risque statistique de trouver une anomalie chromosomique importante sur l'enfant est supérieur à 0,5 % à partir d'un certain âge, et largement supérieur à 0,5 % après 40 ans (hélas) ; bien évidemment ce ne sont que des statistiques, et bien évidemment chacune craint d'être le "1 sur 200"… mais il faut quand même tenir compte des vrais chiffres pour prendre sa décision, et veiller à ce que son gygy n'ait pas en tête les chiffres d'il y a quelques années : les techniques ont évolué et l'amnio est aujourd'hui un geste parfaitement contrôlé, mais pour lequel il faut effectivement prendre soin de bien choisir son praticien, il doit en exister hélas quelques uns (ou quelque centres moins portés sur l'hygiène) qui, comme dans tout acte médical, font grimper les statistiques d'échec ;

- "j'ai lu sur le papier qu'on m'a donné sur l'amnio que les bébés différents arrivent plus sur des jeunes femmes, que sur les quadras" :… parce que la plupart des quadras optent pour une amnio et que celles sur qui une trisomie est détectée choisissent souvent de ne pas continuer la grossesse => donc à la naissance actuellement plus de trisomies chez les femmes jeunes, mais pas à la conception ; la sécu a ses raisons de proposer l'amnio aux quadras, et ses raisons sont généralement basées sur des statistiques…

Voilà, cela dit, j'ai des amies qui, enceintes après 38 ans voire bien plus tard, ont fait le choix de ne pas faire d'amnio, par conviction personnelle, parce qu'elles savaient que quel que soit le résultat elles assumeraient cet enfant : dans ce cas l'amnio est effectivement un risque inutile ! Dans les autre cas, une décision à peser à deux, et pas facile à prendre car quelle quelle soit, comme toute décision "vitale", on prend le risque d'avoir à la regretter plus tard. On peut choisir d'écouter son coeur, d'écouter les statistiques, d'écouter son gygy, d'écouter les copines… mais on reste quand même bien seul devant cette décision et ses conséquences possibles.

Bien cordialement.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


27968
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tritest a 1/180 a 36 ans - amniocentese

image

Alors moi je vais te faire part de mon expérience déjà pour les papp tu est nickel faut pas être En dessous de 0,40. Pour ma première tout nickel et papp à 0,69 ce qui est juste parfait. Pour ma seconde qui va arriver en juin 2014. Cn à 3,35...Lire la suite

Tri test mauvais, direction l'amnio,

image

L'amniocentèse permet d'établir le caryotype de bébé. On est donc au courant de la moindre anomalie chromosomique. La prise de sang permet d'identifier par marqueurs sériques les 3 trisomies les plus courantes. A savoir qu'une anomalie...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages