Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Amniocentèse      (1460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Trisomie21

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1055 lectures | ratingStar_145748_1ratingStar_145748_2ratingStar_145748_3ratingStar_145748_4

Je devais accoucher pour le 11 janvier 2009. En juillet nous avons les résultats du tri-test qui nous donne 1 risque sur 1650 et dans un tel cas, il n'y a pas d'amnio à faire.

Le 11 décembre, mon petit bonhomme a décidé de naitre avec un mois d'avance. Dès son arrivée, c'est le défilé des pédiatres en salle d'accouchement car il a des signes de trisomie 21 (nous on ne voyait rien…).

Ils lui font de suite une prise de sang en vue d'un caryotype. 5 jours plus tard nous avons les résultats, notre fils a bien 3 chromosomes 21.

Entre-temps, écho du coeur, tout semble normal nous sommes déjà soulagés à ce niveau-là.

Seulement voilà, il avait un souffle au coeur important et nous avons appris il y a deux semaines qu'il devrai peut-être se faire opérer, ils sont passer à coté d'une malformation à la première échographie. On accepte à peine sa trisomie qu'une nouvelle épreuve vient s'y ajouter.

Par mon message, je voulais vous dire que nous aussi nous en avons beaucoup pleuré.

L'annonce de sa trisomie a été un choc pour nous qui n'avons jamais imaginé cela pour notre enfant par une grossesse tout à fait normale.

Je voulais vous dire que vous n'êtes pas seule à vivre cela le tri-test n'est pas fiable et ça concerne 1 naissance sur 800.

Le destin est cruel parfois et c'est révoltant.

On ne comprend pas pourquoi le sort s'acharne sur notre bébé, pourquoi nous, qu'est-ce qu'on a fait pour mériter cela. On se sent coupables de ne pas avoir pu vivre sa naissance avec joie comme le font les autres parents. Finalement il faut se dire que c'est sa trisomie qui nous rend tristes et non la venue de notre enfant.

Les premiers jours j'avais peur de me promener dans la rue car j'habite un petit village ou tout le monde se connait puis avec le temps ça passe et les gens qui viennent nous aborder le font de bon coeur au moins, les autres qui nous évitent ne valent pas la peine qu'on les salue…

Mon bébé sera toujours différent mais il va quand même pouvoir faire pleins de choses avec notre aide.

Faire des démarches pour lui apporter un maximum m'a beaucoup aidée. Je me sentais plus forte, je pouvais enfin contrer ce fichu destin qui s'est mis en travers de ma route et des attentes que j'avais pour mon bébé. Il a commencé la physio et une éducatrice vient une fois par semaine pour qu'il ne prenne pas trop de retard dans ses apprentissages.

Du coup chaque nouvelle choses, chaque progrès est ressenti comme un vrai bonheur, on arrive à être fier de lui et de toute la peine qu'il se donne pour apprendre.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


145748
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Tritest a 1/180 a 36 ans - amniocentese

image

Alors moi je vais te faire part de mon expérience déjà pour les papp tu est nickel faut pas être En dessous de 0,40. Pour ma première tout nickel et papp à 0,69 ce qui est juste parfait. Pour ma seconde qui va arriver en juin 2014. Cn à 3,35...Lire la suite

Tri test mauvais, direction l'amnio,

image

L'amniocentèse permet d'établir le caryotype de bébé. On est donc au courant de la moindre anomalie chromosomique. La prise de sang permet d'identifier par marqueurs sériques les 3 trisomies les plus courantes. A savoir qu'une anomalie...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages