Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Abandonnée par le père de mon enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 398 lectures | ratingStar_31688_1ratingStar_31688_2ratingStar_31688_3ratingStar_31688_4

Voici mon histoire :

Vivant une jolie histoire avec le père de mon enfant, j'ai été contrainte de m'effacer de sa vie devant une famille intégriste qui lui interdisait tte relation avec une française (ce que je ne savais pas au départ). Il n'a pas cherché à s'opposer à cette tyrannie et j'ai refusé de me battre pour deux.Le doute, aurais-je pu faire face à une famille entière et sa lourde influence néfaste ?

Nous nous sommes donc séparés en mauvais thermes, surtout moi car je vivais trés mal, le fait que des personnes totalement étrangères (nous nous étions jamais rencontrées) puissent se permettre de me juger et me contraindre à faire des choses contre mon gré.

Seul imprévu, j' étais enceinte, à moins d'attribuer cela à l'immaculée conception, je me suis sentie redevable envers le père : lui dire que cet enfant était de lui afin qu'il puisse avoir : LE CHOIX. Je me suis demandée si pour un premier, décider de la vie d'un enfant n'était pas difficile ?

J'ai finalement pris la décisO de le mettre au courant, lui laisser du temps, mais ce que j'attendai et respecterai, c'était un "oui je peux m'occuper" ou "non, je ne peux pas m'occuper "conscient de toutes les conséquences, n'est jamais venu, seule une allusion positive que j'ai pris pour réponse (avec le recul je n'aurai pas du).

Je lui ai fait confiance, situatO compliquée puisque la famille ne savait rien et mise au courant à la fin du 6ième mois, je reçois par sms du papa de la part de la famille : "il son ok pour le bébé mé si tu fé 1 TEST DE PATERNITE."

Aprés la colère, la décision de partir pour protèger mon fils de ces gens et non de son père, la souffrance, et le doute encore, une question :

Pourquoi, pourquoi tant de haine, de peine alors qu'un enfant devrait être source d'amour, pourquoi ne pas mettre nos histoires médiocres pleines de préjugés au placard afin d'offrir une vie équilibrée à nos enfants ?

Malgré tout, je ne dénigrerai pas son père, si je me laissai à le haïr, c'est mon fils que j'haïrai car il est une partie de lui comme de moi et je conforterai sa famille paternel dans son jugement sans valeur…
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


31688
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages