Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Besoin de témoignages suite à une fc par curetage

Témoignage d'internaute trouvé sur enceinte - 01/11/10 | Mis en ligne le 20/04/12
Mail  
| 204 lectures | ratingStar_244073_1ratingStar_244073_2ratingStar_244073_3ratingStar_244073_4
Bonjour. Oui je veux bien raconter mon histoire. Mais ne vous inquiétez pas si je ne viens pas souvent sur ce post, car j'évite de remuer trop souvent le couteau dans la plaie. Nous avons décidé de faire un bébé au printemps 2008. Je suis tombée enceinte au deuxième cycle et le début de grossesse a été vraiment super. Je n'avais que quelques nausées le soir mais rien de bien méchant. À l'écho des douze semaines, le gynéco-échographe nous montre notre bébé à l'écran : "la taille du fémur est bonne, le périmètre cranien et bon, son coeur aussi… par contre il y a quelque chose qui m'embête : la clarté nucale est trop élevée ce qui fait penser à la trisomie (clarté à 6) et le bébé est entouré d'un oedème. Il y a (je cite) fort à parier que la grossesse n'aille pas à son terme". Deux jours après j'allais au mariage d'une amie… hmhm ! On nous a envoyé à paris faire des analyses, on gardait espoir mais là bas on nous a annoncé l'arrêt de l'activité cardiaque. Je vous passe la prise en charge catastrophique pour le curetage à l'hopital. Pour faire vite, j'ai attendu toute la matinée de savoir si j'avais un curetage ou si j'accouchais "naturellement" pour (je cite toujours) "qu'on examine de plus gros morceaux". Après on m'a fait poireautée une heure en salle préopératoire car le médecin était sur une urgence (un bébé vivant) et on m'a laissée pleurer tout ce temps sans m'adresser une parole ou un regard, sans vouloir prévenir mon mari du retardpour le rassurer. Une fois dans la salle d'opération les anesthésistes se sont moqués de moi parce que je pleurais dans le masque destiné à me calmer, ce qui faisait défiler les chiffres du moniteur. Bref, je suis allée voir un psy car je ne m'en remettais pas. Un an plus tard nous retentons l'expérience et l'écho de datation dit que j'attends des jumeaux. Nous nous sommes dit que c'était un malheur pour deux bonheur, histoire de se faire une raison. Mais pendant les vacances, les symptomes ont disparus et j'ai perdu du sang. Une saloperie de médecin en tongues m'a annoncé que la grossesse n'avait pas évolué (à 6 semaines) comme s'il m'annonçait que j'avais une grippe. Je l'ai pourri pour qu'il ne s'en sorte pas comme ça. Comme j'étais en corse, j'ai du attendre le retour en "métropole" pour avoir un traitement médicamenteux et avorter à la maison. Le gynéco a juste oublié de m'arrêter et de me donner un antidouleur. J'ai appelé le samu dans la nuit pour savoir ce que je pouvais prendre comme médicament car j'ai eu des contractions toute la nuit. J'étais tellement dégouté de l'hopital que j'aurai pu faire une hémorragie… je suis restée chez moi. Quelques mois plus tard je tombe enceinte, un bébé surprise, nous sommes ravis mais très angoissés, d'autant plus que ça a tendance à nous éloigner petit à petit mon mari et moi car nous ne nous comprenons pas. À 6 semaines rebeloote : je perds du marron. Je vois mon gynéco en urgence : l'écho est ok ouf ! Le lendemain soir je perds du sang cette fois, on fonce aux urgences de la clinique : l'écho est ok. Le surlendemain au travail j'ai eu mal au ventre toute la journée et en fin de journée j'ai senti que ça coulait sur moi. J'appelle mon gynéco qui me dit "on ne fait pas une écho tous les jours, venez chercher un arrêt"… je fonce de nouveau aux urgences et là on m'annonce la triste nouvelle-->curetage. Là c'est le désespoir : vais je devenir maman un jour ? Nous avons fait tout un tas d'examens : aucune cause n'est connue à ce jour. Après avoir fait tous les examens nous décidons de recommencer. Je n'ai pas de soucis pour tomber enceinte. Aujourd'hui j'entame mon troisième mois. Nous avons très peur de ce que nous dira l'échographie des douze semaines, mais nous y croyons. J'ai mis toutes les chances de notre coté : je fais un travail plus calme, j'ai fais une thérapie, je fais de la sophrologie, j'ai vu un osthéopathe, j'ai un traitement (aspégic nourrisson et hormones) et j'ai changé deux fois de gynéco car le premier n'a pas voulu m'examiner alors que je me vidais, et le deuxième ne proposait pas de suivi convenable. J'espère que ma grossesse se passera bien et que nous aurons notre bébé en bonne santé. Et en plus je pourrai vous rassurer. Désolée mon message est assez long, mais mon histoire l'est encore plus. À bientot. Lulu.
  Lire la suite de la discussion sur enceinte.com


244073
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages