Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment se remettre moralement après une fausse couche ?

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 875 lectures | ratingStar_95962_1ratingStar_95962_2ratingStar_95962_3ratingStar_95962_4

Bonjour à toutes,

Je suis malheureusement nouvelle ici, et comme vous avez deviné, à la recherche de réconfort.

Je m'excuse pour commencer car ce qui suit vous paraitra banal, cela va certainement ressembler à ce que d'autres ont déjà dit, et si vous n'avez pas envie de me lire ou de me répondre, je comprendrais très bien.

Car j'ai besoin de dire ce que je ressens, ce message risque d'être long. Ecrire me fait déjà du bien, quand on pleure on ne peut pas parler, mais on peut encore écrire. Ne me lisez pas si vous n'en avez pas envie, répondez-moi si vous pensez m'aider, ne me répondez pas si c'est pour dire les banalités que j'entend autour de moi et qui me font mal.

J'ai l'impresion et j'aurais envie d'être un cas particulier, que la terre entière tourne autour de moi, sauf que mon histoire est la même que beaucoup d'autres avant moi… Je voudrais que la terre tourne autour de moi, mais en même temps de ne voir personne que je connaisse car j'ai honte de ne pas avoir reussi à être mère et d'être dans cet état de profonde tristesse comme jamais avant.

J'ai donc fait une fausse couche…

Des jumeaux. L'un s'est "arrêté" très tôt, l'autre un peu plus tard…

Découverte à 8.5 SA d'une grossesse arrêtée, grossesse à priori gémellaire monochoriale, monoamniotique (vrais jumeaux dans la même poche et avec le même placenta). On est lundi 6 décembre : écho complètement foireuse…

Tout se passait tellement bien, c'était comme un rêve, j'avais l'intuition que j'attendais des jumeaux car mon ventre s'arrondissait déjà, bien vite… C'était mon premier, enceinte dès l'arrêt de pilule…

Mais pas de "vraie" fausse couche… 4 jours d'attente, si je n'avais pas fait une écho lundi, je me croirais toujours enceinte, avec mes nausées qui continuent, mon ventre, mes hypoglycémies… et pas un brin se sang ni aucune douleur quelconque…

Je m'effondre… des larmes incontrolables me chauffent le visage pendant deux jours…

Puis ensuite deux jours de boulot, je préviens mes collègues, elles sont mal à l'aise et ne me disent rien d'utile…

Je garde la face, je suis sage-femme, je ne dois pas laisser transparaitre ma souffrance à mes patientes, pourvu qu'aucune ne me demande aujoud'hui si j'ai des enfants… Je fais naître deux enfants cette nuit, deux accouchements de rêve après un travail de 2 heures, ce sont leurs troisièmes à toutes les deux… ils sont tout roses, ils prennent le sein de suite… Je me sens mieux, j'ai au moins réussi quelque chose, je n'ai pas donné la vie moi-même, mais j'y arrive à aider les autres à le faire…

Vendredi, mon gygnéco refait une écho pour confirmer, curetage à 18h.

Tout se passe "bien". Je pense que j'ai tourné la page. Je suis hospitalisée dans la mater où je travaille, mes collègues s'occupent de moi, je suis souriante et agréable… elles doivent me trouver forte, c'est bien. Je rentre chez moi le lendemain. Je prévoit des activités pour ne plus y penser. Je préviens mon entourage de ma fausse couche, je ne voudrais pas qu'on me pose encore une fois la question : alors, le bébé, vous y pensez ? Vous vous y mettez quand ?

Je devais leur annoncer ma grossesse à noël…

Et hier samedi, tout bascule. Je vais au cinéma voir un film amusant avec mes belles-soeurs. "Bridget Jones", ça me fera rire, je vais passer un bon moment… Et au milieu du film, ele croit être enceinte et décide de faire un test de grossesse ! … C'est censé être une scène hilarante, tout le monde rit… moi je pleure en silence, prostrée sur mon fauteuil, mes larmes coulent sur mes joues, eles tombent sur mon pull, je n'ose pas renifler, ni les essuyer de peur que mes belles soeur s'aperçoivent que je pleure… je ne peut plus m'arrêter jusquà la fin du film, je pleure en silence, je regarde par terre et marche vite pour ne pas qu'elle me voient, je les ramène chez elles, heureusement il fait nuit ! Je rentre chez moi et je m'effondre.

Je pensais avoir tourné la page. Je pensais que j'étais forte. Mais mon coeur pleure et pleure, je n'ai pas faim, je ne veut pas qu'on voie ma tritesse, je ne veut pas en discuter… je n'y arriverait pas.

Mon mari est adorable, il est là, il me prend dans ses bras, me dit qu'il m'aime, il ne montre pas sa tristesse, même si je lui demande : il me répond que pour lui "c'est comme ça, c'est pas grave, on recommencera", je l'avais averti au début de ma grossesse que ça pouvait arriver, il était tout fou de joie, et il s'est calmé en attendant les fameux 3 mois, il était averti… Il sait que c'est plus dur pour moi, mais rien de ce qu'il pourra dire ne peut réparer mon chagrin.

Mon gynéco s'est très bien occupé de moi, il a eu beaucoup de tact, m'a dit les choses qu'il fallait…

Mais mon corps et mon coeur pleurent, je ne voit pas que faire pour aller mieux.

… attendre…

Merci de m'avoir lue, en écrivant ma peine s'évacue un peu, les paroles qui me font du bien sont celles des femmes ayant vécu la même chose.

Une amie a fait une 2ème fausse couche 10 jours avant moi, ses paroles me font du bien…

Ma famille et mes amis, au contraire, pensent dire ce qu'il faut et m'enfoncent encore plus avec des "t'inquiètes pas, au moins tu sais que tu peux être enceinte", "tu vas recommencer le mois prochain", "il vaut mieux que ça arrive maintenant", "c'est qu'il devait y avoir un problème"… Ces phrases, je les pense au fond de moi, mais venant des autres, ça me fait mal. Pourquoi ?

J'attend de vous une aide, pour me remettre moralement. Vous qui avez vécu ça, qu'est-ce qui vous a aidé à remonter la pente ?
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


95962
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages