Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enceinte et blocage du futur père

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 399 lectures | ratingStar_53325_1ratingStar_53325_2ratingStar_53325_3ratingStar_53325_4

Bonjour à toute,

 

Je viens de m'inscrire, de lire la plupart de vos messages et je vois que tout n'est pas rose pour tout le monde (je ne suis pas naïve, je m'en doutais bien).

 

Pour ma part, j'ai 33 ans.

 

Cela fait 4 ans que je suis avec quelqu'un (35 ans). Il y a 1 an, j'ai commencé à lui dire que j'aimerai qu'on envisage un enfant. Aucune réponse de sa part. J'ai continué au fil des mois, en finissant par lui dire "En janvier 2008, j'arrête la pilule". Aucune réaction de sa part. Il faut avouer que c'est quelqu'un de charmant mais qui a un gros défaut de communication. Il peut parler de tout mais dès que ça le touche personnellement, il bloque comme on dit.

 

Bref, janvier 2008 arrive, je lui dis "Tiens, dans quelques jours, j'arrête ma pilule". Aucune réaction…

 

Le jour arrive et je termine ma plaquette. Et ce qui devait arriver est arrivé : il ne m'a plus touché pendant 15 jours… J'ai donc insisté pour qu'il parle et là, il m'a tout déballé. Qu'il n'avait pas envie d'enfant, qu'il était désolé pour moi, qu'il ne sait pas s'il voudra un enfant un jour etc… vous voyez bien…

 

D'un commun accord, nous nous sommes donc séparés. Ce fut très dur pour moi, j'ai perdu du poids, mini-dépression. Bref, très mauvaise période.

 

Puis nous nous sommes revus courant mai. Et ce qui devait arriver est arrivé encore une fois… nous sommes ressortis ensemble. Dès le 1er jour, je lui ai souligné que je n'avais pas repris la pilule depuis janvier donc qu'à tout moment je pouvais donc tomber enceinte. Il m'a répondu "oui, oui" mais n'a pas développé.  

 

Donc depuis le mois de mai, c'est l'amour, tout se passe bien etc… De temps à autre, je lui rappelais que je ne prenais pas la pilule, que je pouvais à tout moment tomber enceinte. Toujours aucune réaction.

 

Et voilà, semaine dernière, j'ai eu du retard dans mes règles. Vendredi, je fais un test et bingo… je suis enceinte…

 

Je lui annonce la nouvelle samedi et là, patatra ! Il n'a pas ouvert la bouche pendant 1 heure, on avait l'impression qu'il avait tout le malheur du monde sur les épaules etc… Je lui ai dit que je ne l'avais pas pris en traitre, qu'il savait que ça pouvait arriver etc… Mais qu'il fallait peut-être qu'il réalise, que tout allait bien se passer, qu'on s'aime, que nous avons tout pour que cela se passe bien.

 

Mais non… il n'arrive toujours pas à parler, dire ce qu'il pense. J'ai juste eu droit à "Je ne suis pas heureux d'apprendre cette nouvelle. Ce n'est pas normal, je devrais l'être mais je ne le suis pas… "

 

Je ne peux rien en tirer !!!!!!!!!!!!! J'ai tout essayer, de le rassurer, de le remuer etc… Rien à faire ! Mutisme total !

 

Je suis désespérée… je sais qu'il m'aime mais malgré ça, il n'arrive pas à passer le cap. Je lui ai dit, honnêtement, que je ne voyais pas cette grossesse sans lui, que s'il décide de ne pas vouloir cet enfant, je l'acceptais et je me faisais avorter. Ce serait très dur pour moi d'en arriver à cet extrême car j'ai 33 ans, je n'ai jamais subi d'avortement et je pense que ce serait un gros gachis. Mais je ne me sens pas capable d'assumer une grossesse et un bébé toute seule. Ma mère a vécu ça, je ne le veux pas pour moi.

 

Ce soir, je lui ai demandé de me laisser seule, de dormir ailleurs, que j'ai besoin d'être seule, de me reposer.

 

Je n'en peux plus, j'ai les nerfs à fleur de peau, je sens que mon corps subit des changements (1 mois de grossesse).

 

Suis mal…  

 

J'ai parlé de cela à un très bon ami à lui : il n'est pas étonné de sa réaction première mais lui est confiant, me dit qu'au fond de lui il désire cet enfant mais qu'il met du temps à percuter. Mais je n'ai pas l'impression que c'est ça. Le problème, c'est qu'il garde tout pour lui, ne se confie pas, intériorise tout.  

 

Je lui ai dit que je voulais qu'il me donne sa décision rapidement, qu'il ne pouvait pas me laisser dans cette incertitude pendant des semaines. Il sait que le temps est compté.

 

A côté de cela, il n'arrête pas de me prendre dans ses bras, de me serrer, de m'embrasser, de me regarder avec des yeux amoureux mais si tristes !  

 

Son ami m'a dit que cela ne pouvait pas durer, que demain, il allait l'appeler, aller le voir s'il faut, mais qu'il fallait qu'il arrive à le faire parler. Il ne veut pas l'influencer sur une décision ou une autre. Juste le faire parler, faire en sorte qu'il réfléchisse bien et éviter que peut-être on fasse une grosse erreur tous les deux.

 

Et voilà, je suis là seule devant mon ordi, complètement paumée… j'écris, je raconte tout cela à des gens que je ne connais pas mais qui j'espère ne me jugeront pas.

 

Si vous m'avez lu jusqu'au bout, merci. Cela me fera toujours du bien : -).
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


53325
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages