Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grossesse alitée. sentiment d'une grossesse volée, perdue, non vécue..

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 26/03/11 | Mis en ligne le 02/05/12
Mail  
| 301 lectures | ratingStar_249406_1ratingStar_249406_2ratingStar_249406_3ratingStar_249406_4
Bonsoir, Je m'appelle Emilie, j'ai 23ans. J'ai été alitée et j'ai cette impression de n'avoir rien vécu de ma grossesse. J'ai ce sentiment de grossesse volée et que personne ne m'a connue enceinte. Voici mon histoire : Le 15février 2010 j'apprends que je suis enceinte grâce à un test de grossesse. C'est l'un des plus beaux jour de ma vie. J'en ai toujours rêvé. Mon mari est heureux, nous l'attendions. La naissance est prévue pour le 24octobre. Le 18mai, je demande un arrêt de travail à ma gyné car j'ai souvent mal au ventre que je rentre chez moi. => Utrogestan 1x/jour le soir. Début Juin j'apprends que j'attends une petite fille. Début Juillet, je me rends à l'hôpital car j'ai de violentes douleurs dans le bas du dos au point de ne plus savoir bouger tellement la douleur est vive. Résultat des examens : rien de particulier mais qques contractions sur le monitoring. => Utrogestan 3x/jour. Mi Août, lors de la visite mensuelle, ma gyné me propose d'aller faire un monitoring le lendemain en soirée car le col raccourcit et s'efface : on me garde tout le week-end et on me fait les injections pour développer les poumons de mon bébé. Je sors le dimanche. => Utrogestan 3x/jour + Adalat. Mardi soir, retour à l'hôpital pour des contractions : rebelote, on me garde, le col est effacé (il reste 19mm) et j'ai une ouverture d'1cm. Mon bébé est placé tête en bas et est déjà engagé. Les médicaments oraux ne fonctionnent pas/plus, il ne reste que la perfusion comme solution. Je suis alors enceinte de 31semaine. => Traitement de 48h sous perfusion. On stoppe le traitement et on voit comment je réagis : je commence à avoir des contractions (non douloureuses) toutes les 3minutes selon moi. J'appelle l'infirmière : monitoring placé, j'avais raison, contractions régulières et assez fortes (mais toujours indolores) , je pouvais commencer le travail d'un moment à l'autre. Catastrophe, on me remet sous perfusion. Je suis finalement restée 1mois à l'hôpital avec des perfusions en n'ayant le droit de me lever uniquement pour aller aux toilettes (repas et bain au lit) Petit à petit j'ai pu commencer à me relever pour faire ma toilette (en mode rapide, pas question de trainer debout et de me laver les cheveux). Je suis rentrée chez moi en septembre avec la consigne d'y aller doucement, et de rester le plus possible couchée (j'avais reçu le max des produits par perfusions, il n'y avait plus rien à faire sauf essayer de tenir jusqu'à 37semaines) Je suis à 35semaines quand je rentre. Visite mensuelle : on programme l'accouchement au 18octobre car ensuite ma gyné est à l'étranger. J'ai finalement accouché naturellement le 16octobre. Le plus beau accouchement : prête dans ma tête car programmé pour 2jours plus tard et déclenchement tout à fait naturel le vendredi 15octobre à 23h. Alors j'ai eu droit à une belle fin mais je voudrais revenir sur la période alitement-accouchement. A ce moment là, nous étions en gros gros travaux : maison avec uniquement le carrelage. Pas d'eau, pas électricité, pas de chauffage, pas de meubles, pas de sdb. Juste un WC et notre chambre (et dans cette situation depuis le mois de Juillet) J'ai donc passé 4mois (les 4derniers de ma grossesse) alitée dans une maison qui a totalement changé d'apparence. Je n'ai aucun souvenir heureux enceinte dans cette maison. Je n'ai pas pu vivre cette histoire avec mon mari car pas de maison => donc voyages chez parents/beaux-parents… jamais chez soi… Je n'ai aucune traces physiques de cette grossesse : pas un kilo en trop, pas une vergeture, pas une varice, rien de rien. Je pourrais dire que je n'ai jamais été enceinte, on ne me dirait pas le contraire. J'ai 22ans quand je suis enceinte et que j'accouche, j'ai un visage jeune, personne ne se doute que j'ai un bébé à la maison. Alors j'ai ce sentiment horrible de n'avoir rien vécu de ma grossesse, on m'a volé ces plus beaux moments… En plus, rien n'est visible, pas un souvenir heureux de cette période. C'est pénible et personne ne peut comprendre si on ne le vit pas. Je suis totalement perdue dans mes sentiments. Actuellement, ma fille a 5mois1/2. Elle se porte magnifiquement bien. Moi j'ai souvent le moral à zéro. J'ai beaucoup de mal à voir des femmes enceintes (pincement au coeur, larmes) Je suis si malheureuse d'avoir raté cette 1ère grossesse… J'envisage de mettre bientôt en route mon 2ème bébé. Mais j'ai peur que cette envie vienne du fait que je n'ai pas eu une première grossesse heureuse. J'ai peur de ne pas savoir m'investir autant car j'ai déjà ma petite fille à la maison. J'ai peur de vivre le même genre de grossesse du point de vue santé. J'ai peur de ne pas savoir gérer mes 2enfants sans mon mari (il fait parfois les nuits) … J'ai peur de tout… et en même temps, j'ai ce désir immense de bébé…
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


249406
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages