Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'explose, et j'en met partout, les filles !

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 226 lectures | ratingStar_266985_1ratingStar_266985_2ratingStar_266985_3ratingStar_266985_4
Hey les filles, C'est un appel au secoure. J'ai essayé d'enjoliver ce pavé que vous avez en ce moment sous vos yeux et qui risque fort de vous faire peur. J'espère que vous ne ferez pas " Précédent " car j'ai vraiment besoin de soutien et de réponses a toutes ces foutues questions. J'espère que vous prendrez un peu de votre temps pour tenter de m'aider. C'est déprimant d'avance, j'en suis consciente, et on voit que ce n'est pas une mince affaire, j'en suis consciente aussi. Bon, vous commencez a me connaitre, a voir mes postes, et a savoir que ce n'est pas la première fois que je parle de ce sujet : La grossesse. J'aimerais vous parler sans retenue, et tout vous dire. C'est donc ce que je vais faire, en espèrent que vous serez là pour me répondre simplement, sans jugements. Mais avant, il faut que je vous précise deux trois points forts de mon passé. Étant plus jeune, j'ai connu une agression sexuelle, comme surement d'autres filles ici. J'ai croisé le chemin d'un pédophile, et je me suis retrouvée enfermée dans les toilettes avec cet affreux bonhomme. Il m'a touché, il m'a forcer a me mettre a nue, a uriner devant lui. J'ai décidé d'en parlé, enfin, et de me délivré de ces sentiments qui n'habitent tous les jours de l'année. Les années ont passés, je n'ai jamais raconté mon histoire a quelqu'un de qualifié, qui aurait pu m'aider, et j'ai donc sombré dans une paranoïa constante. Je suis paranoïaque, il n'y a aucun doute la dessus, c'est le verdict. Mon comportement chaque jour est celui d'une personne qui craint, qui craint l'agression, qui craint l'homme mur. J'ai subit depuis une autre agression, tard, dans le métro, part une bande de jeune. J'habite en région parisienne, ce n'est pas facile tous les jours. Pour ne pas vous faire un patté de ma vie, je vais donc passé a un autre point fort. Il y a un an, j'ai pris diverses drogues, dures, en quantité plus ou moins importantes, pour en arrivé un jour au bad trip, a l'overdose. Évidement, vous vous douté que ceci ne passe pas sans laisser de traces. Ce jour là, où, sous l'influence de la drogue, mes grandes pupilles noires ont cru voir la mort. J'étais malade comme un chien, et j'ai cru que j'étais entrain de mourir. Depuis ce jour, cette angoisse de tomber malade et de mourir me guette. Je suis hypocondriaque, c'est un verdict. J'ai donc peur de prendre des médicaments, je n'en ai pris que peu depuis ce jour, et en larme a chaque fois, rongée par la peur de re subir quelque chose de similaire. Évidement, je me suis inventée un nombre incalculable de maladies, et j'ai rendue de nombreuses visite chez le médecin… Pour rien. Vous savez maintenant qu'il ne m'est pas impossible de croire très fort en quelque chose qui se passerait dans mon corps, alors que ce n'est pas forcément le cas, ou que c'est simplement du au stress que j'éprouve. Je suis une paranoïaque a tendance hypocondriaque, et je ne l'assume pas si bien. Je me crois folle, et c'est un soucis. Un gros soucis. J'ai donc pris l'initiative, pendant cette année ou j'ai arrêté l'école, d'aller me confier auprès d'une psy pour enfin me délivrer de ses chaines. Laissons maintenant place au pathé numero deux, celui qui est la cause pour laquelle je vous écris. Je me sens l'âme d'une femme enceinte. C'est un problème. Vous me direz sans doute de faire un teste urinaire, ou un teste sanguin pour avoir une réponse dans les plus brefs délais, mais il y a un hic. Effectivement, me prenant pour une folle, je ne pourrais admettre que le teste soit négatif, et me dire que j'ai réussis a me faire l'un des plus gros film de toute mon histoire, celui d'être enceinte, et d'avoir fait une grossesse nerveuse. Maintenant, je vais vous faire part de ce qui me fait croire qu'il y a un risque, et vous m'en direz des nouvelles. Pour commencer, j'ai eu des rapports protégés d'un préservatif. Hors, il y a un gros doute sur leurs dates de péremption, ou sur leurs qualité réelle, pour deux d'entre eux. Pour les autres fois, mon copain a prit pour habitude de rester en moi après avoir fait l'amour, jusqu'à ce qu'il débande. Faute. Nous sommes deux adolescents irréfléchis, et je viens d'apprendre qu'il ne fallait pas faire ceci, car le sperme pouvait couler dans le vagin quand le pénis diminue de sa taille. D'ici, il y a donc un premier risque. Pour continuer, J'ai eu trois rapports non protégés dans la même nuit avec mon petit ami, et 24 heures après, seulement 24 heures après, j'ai réussis a avaler cette foutue pilule, en larme, bien que je la possédais depuis le début de la journée. Il y a plus d'une semaine qui s'est écoulé depuis ces rapports. A priori, je n'étais pas en période d'ovulation, mais mes règles pouvant aller jusqu'à deux fois dans le mois, c'est quasi impossible de prévoir leur date d'arriver. Je suis en ce moment en attente de mes prochaines règles, bien que j'ai eu droit a quelques saignements du a la pilule du lendemain. J'ai donc pris un rendez vous chez le gynécologue début octobre pour pouvoir prendre la pilule. Il existe donc un deuxième risque. De plus, vous me direz surement qu'une femme enceinte ne peut avoir ses règles, je vais donc répondre a ceci que certaines femmes ont leurs règles pendant les premières semaines, voir les premiers mois. Laissons place aux symptômes, maintenant. J'ai des nausées. Des nausées soudaines, qui ne durent généralement pas très longtemps. En faisant a manger, l'autre jour, c'était du steak-haché et du riz, et aujourd'hui en faisant du poisson et des pommes de terre. Mais ce n'est pas arrivé que dans ce cadre là, mais parfois sans aucune explication a première vue. Passons. Mon ventre a très nettement gonflé, il est certain, et il est devenu tout dur. Il n'est pas énorme, ce n'est pas ce que je veux dire, mais étant de nature fine, je le remarque facilement, et je ne suis pas la seule, malheureusement. Bien sûr, on continue de me dire que je suis fine. Comme je suis de nature douteuse, et que je suis du genre a me pauser des questions a tout va, j'ai donc, désolé pour les thermes, été aux selles, et uriner un bon coup, au cas ou ce serait la cause d'un gonflement, mais non, il est toujours aussi ballonné. Le matin, pas tellement en fin de compte, mais c'est le soir que je le remarque le plus, après m'être imbibée de questions. J'ai aussi mal au dos, je le précise au passage. Et en parlant de selles, il se trouve qu'en peu de temps, j'ai eu deux fois la diarrhée. C'est inhabituel chez moi. J'ai du prendre mon poids hier, pour dosé un médicament. J'ai perdu du poids. Je suis passé de 48 ou 49 kilos a 46. J'ai lu qu'il était possible de perdre du poids les premiers jours de grossesse, avant d'en prendre un paquet par la suite. Ce n'est pas finit. J'ai remarqué que mes hanches étaient très différentes, hors, sa ne m'avait jamais choqué avant. Peut être parce que ce n'était pas le cas, me dis-je. Ma hanche droite est très nettement plus creusé que la gauche. J'ai lu que le " bébé " pouvait se caler sur le côté (Parfois pour éviter qu'on le remarque trop, quand la grossesse n'est pas acceptée et qu'il le ressens). Parlons de ma poitrine. Plus gonflée ? Non. J'ai toujours eu une petite poitrine. Plus dur, peut-être très légèrement, mais rien d'inquiétant. En opposition a cela, il est vrai qu'un trait plus foncé dessine le contour de mes mamelons, et que mes tétons sont recouverts de sortes de petits boutons étranges. J'ai souvent envie d'uriner, mais sa ne me change pas. J'étais déjà une pisseuse au part avant. Maintenant, il est clair que j'ai eu des changements corporels, mais, est-ce une réelle grossesse, une grossesse nerveuse, ou un bon film ? Vous savez tout. Je ne vous ai rien caché et je me suis livrée corps et âmes ! Répondez moi je vous en pris, en remerciant toutes celles qui on eu le courage de lire tout ce pavé exorbitant.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


266985
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages