Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me sens seule face à ma grossesse ...

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 11/10/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 185 lectures | ratingStar_236728_1ratingStar_236728_2ratingStar_236728_3ratingStar_236728_4
Bonjour tout d'abord, Je regarde l'emission des maternelles depuis le debut de ma grossesse (et encore plus assidument depuis que que je sais que c'est Daphné Burki qui présente : I love you Daphne) , et je dois dire que ça m'aide beaucoup et que j'apprends beaucoup de choses. Merci de ce rendez-vous, en plus on peut le voir à la demande ce qui est bien pratique quand on travaille !! Je suis enceinte de 7 mois, et la je rentre d'une visite de ma gyneco en larmes. Je me suis fait engueuler car mon col de l'uterus est trop haut et trop bien fermé, et je n'ai fait qu'une analyse urinaire ce mois ci alors que c'est tout les 15 jours sauf que je n'était pas au courant. Et là ou normalement je ne me serait pas formalisé de petites remarques je m'écroule ; Ma gynecoloque est un peu seche, mais tres competente, et apres une precedente fausse couche elle m'a bien accompagnée. Ce n'est n'est pas que cet incident anodins, mais pleins de petites choses au quotidien usantes qui m'epuise !! J'ai l'impression qu'on m'en demande trop, j'ai appris il y a un mois que je faisait du diabetes de grossesse, depuis je controle 6 fois par jours ma glycemie, et je suis un regime draconien ou le seul moment de plaisirs permis est parfois un fruit (et encore pas tous les jours et pas n'importe comment ! ) , il m'a fallut quelques semaines pour arriver à stabiliser mon diabete, autant dire je tiens bien mais c'est dur, ce regime m'a mise sur les rotules physiquement. On ne peut pas dire que je vive mal ma grossesse, j'en suis assez contente bien qu'inquiéte comme beaucoup de futures mamans pour leur premier enfant. Pourtant j'ai toujours des moments de flottements, je pensait que ça irait mieux mais ça vient par crise. Me retrouver en arret de travail anticiper me fait me retrouver seule chez moi, je me sens un peu demunis et comme paralysée le moindre petit geste banal me parait insurmontable ! Mon compagnon est bien present, et m'accompagne de maniere enthousiate, mais il travaille et gére l'achat de notre future maison. Il tient deja plus que son rôle dans cette histoire. J'aurait besoin d'être entourée parfois juste d'une oreille (et pas que celle de mon compagnon) mais je ne trouve personne. Je vit loin de ma famille, qui de toute façon ne m'est d'aucun secours, je n'ai pas annoncer ma grossesse à mon pere par exemple car au moment ou je l'ai apprise ma mere quittait le foyer conjugual enfin libre, ces 3 enfants independants, apres des années de vie commune "difficile". Mon pere a totalement "petait" les plombs au points de me harceler toute la journée à coup de fil, pour me faire une pression psychologique et que j'interfere dans le choix de ma mere (que je suis tres contente de voir enfin epanouie). Ai-je besoin de dire que c'est une personne desequilibré depuis toujours et tyrannique, et que ces coups de fils me terrorisaient tellement que J'ai fini par eteindre mon telephone portable, et debrancher la ligne fixe apres une menace de mort "si elle part je vous tuerai tous !!! " c'est tombé pendant le drame de ce pere de famille nantais qui avait assasiner sa famille, fait qui tournait en boucle à la télé !! Vous pourrez me dire c'est suffisant pour être angoisser et deprimer en plein debut de grossesse, mais c'est assez habituel j'ai toujours vecu dans cet environnement famillial fait de "violences sourdes" et de pressions, et j'ai deja eue ce genre de menaces par le passé. J'ai appris à faire avec, et j'ai construit ma vie de manière autonome, en portant tous ça, c'est une force aussi pour affronter le quotidien. Donc le pére on l'evite, et la mére est pleine crise d'adolescence à bientot 50 ans totalement insouciante comme une jeune fille, tres heureuse d'être bientot grand-mere (le premier bebe de la famille) mais incapable de me soutenir. Elle a été maman tres jeune, et elle rattrape ce temps perdu, je ne lui en veut pas et j'entretiens notre relation mais c'est sur un mode leger. Surtout qu'elle gere toujours mon pére qui continu de la harceler !! Mes amis j'ai essayer de faire un geste vers eux pour demander leur attention mais c'est rester lettre morte, par exemple j'ai parler à une amie proche du harcelement de mon pére, j'ai eue un regard inquiet, une totale incomprehension et comme un rejet ce n'est pas possible, il suffit de souffler et tout s'arrange. Peu de gens on connu une situation familiale comme celle-là, alors il ne l'apprehende pas et je me retrouve juger dans ma decision de couper les ponts avec mon pere. "il suffit de communiquer ! " bien sur, je n'y avait pas pensé suis je bête ?!! Et il y a peu de mamans et de grossesses autour de moi, celle qui ont eue cette joie on la chance d'avoir une vie bien reglée et un entourage affectueux et present, alors leurs dire ce mal-être c'est une aberration totale, j'ai beaucoup d'amis masculins aussi (par mon travail) et là c'est impossible de discuter avec eux de maux de futures mamans et d'angoisses liée à ça, ils sont loin de cet univers qui les effraient pas mal, il regarde mon ventre comme un animal curieux !! Comment expliquer que je peux rester assis des heures les yeux dans le vides sans me rendre compte du temps qui passe, que je ne peux simplement pas prendre le balai et faire le menage, c'est comme traverser l'himalaya !! Je suis dessinatrice, talent que j'utilise dans mon travail, et dans mes passions, j'ai un crayon greffer à la main : et pendant un long moment j'ai etes incapable de dessiner comme vide. J'ai travaillé la dessus, et je me suis remise à mes carnets patiemment il y a peu car ça me fait du bien !! Je suis inquiete sur la vie de famille, le fait d'être lier "pour le meilleur et pour le pire" a un même compagnon, le fait de pas arriver à m'epanouir dans mon travail avec mon nouveau statut de maman. LA maman qui doit être forte, presente au foyer et dans le quotidien, la femme qui travaille et a une vie propre au-dela du foyer, la femme d'un seul homme, amante epanouie, amoureuse !! J'ai l'impressions parfois d'être vide d'amour, et de ne plus pouvoir continuer ma relation amoureuse, j'aimerai être celibataire et conquerir de nouveau horizons plus aventureux !! Mais il a le bebe qui a besoin d'un foyer, d'attention et de tous ce confort materiel qui me semble si derisoire. Tous ça me paralyse. Et parfois je suis tellement heureuseemnt de m'endormir dans les bras de mon hommes, de sentir sa chaleur et sa gentillesse, le voir se battre avec une poussette recalcitrante et cette impatience qu'il a rencontrer enfin notre enfant. Berf je suis un peu perdue, et je me demande si je dois consulter un specialiste mais qui ? Je n'arrive pas à communiquer avec le personnel medical souvent debordé et "brutal", et j'ai toujours ce sourire de facade qu'ont les petites filles bien elevées comme leurs papas leurs demandes !! Merci d'avoir juste lu mon message, et si le coeur vous en dit repondait moi !!
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


236728
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages