Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

mon état de santé me tracasse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 446 lectures | ratingStar_53459_1ratingStar_53459_2ratingStar_53459_3ratingStar_53459_4

J'ai un magnifique garçon de 5 ans. Mon mari et moi avons attendu longtemps avant de mettre le second en route. En mai dernier, la bonne nouvelle est enfin tombée, j'étais enceinte. Mais nous avons vite déchanté. Au bout de quelques semaines, on ne voyait toujours rien à l'écho. Mon doc me dit d'attendre finalement un mois et qu'au bout de ce délai, on saurait exactement s'il y a bébé ou non. Je réussis à tenir trois semaines dans l'angoisse et j'y retourne. Et là, on aperçoit bien un foetus mais il est minuscule. A dix semaines, il a à peine la taille qu'il aurait dû avoir à 3 semaines. Le gyné me recommande donc une interruption. J'étais effondrée… Et c'était la première fois que j'avais à interrompre une grossesse. Il opte pour des médocs que je dois prendre chez moi en deux jours. Et tout s'est donc passé la semaine dernière. J'avais à peine pris les deux premiers comprimés le 1er soir… Dès le petit matin, grosse perte de sang. Je me précipite aux toilettes et là, je l'entend tomber… J'entendrais toujours ce bruit horrible et en ce moment, kd je retourne aux toilettes, j'ai l'impression d'entendre un enfant pleurer et m'appeler… C'est horrible. Le second soir, je prend la deuxième dose de comprimés et en pleine nuit, je me réveille en hurlant. De violentes contractions qui vont durer plus de 6h. Je casque… et je retourne aux toilettes et là, je vois le placenta sur ma serviette… Un vision d'horreur que je ne suis pas prête d'oublier. C'est enfin fini et du jour au lendemain, notre rêve s'est brisé. Mon homme m'a beaucoup soutenue pdt cette période. Ça n'a pas été facile pour lui…

J'ai essayé de surmonter tant bien que mal mais si je vous écris aujourd'hui, c'est aussi et surtout pour avoir votre avis sur mon état de santé étant donné que c'est le dernier des soucis des médecins.

Quand j'étais enceinte de mon fils, j'ai ressenti des douleurs au bas-ventre, à gauche. Des douleurs très vives, aigües. J'en ai parlé à mon médecin et au gyné qui m'ont tous les deux dit pendant neuf mois : "ce n'est rien madame, c'est normal". J'ai tenu tant bien que mal. Après mon accouchement, les douleurs se sont accentuées et pendant 4 ans, tous les jours et face à l'indifférence des médecins, j'ai géré en prenant de l'advil qui me soulageait bien. Il y a eu des périodes où j'avais des crises tellement violentes que je ne pouvais pas marcher pendant des jours. Après quelques recherches sur le net, j'ai pensé à la maladie coeliaque, étant toujours constipée. J'ai arrêté le lactose et le gluten pendant un mois et les douleurs ont disparu quelques semaines. J'ai ensuite recommencé à manger normalement et tout s'est bien passé pendant quelques semaines. Entre temps, on m'a diagnostiqué une hypothyroïdie aujourd'hui traitée au lévotyrox 75. Mes douleurs abdominales ont repris quelques semaines plus tard et j'ai une fois encore dû gérer avec l'advil face à la surdité des médecins et aux résultats négatifs de mes examens. Avec cette seconde grossesse, les choses ont prit une autre ampleur. Dès la première semaine, j'ai eu mal comme jamais. J'avais l'impression qu'on me lascerait l'intestion au rateau de jardin, en permanence, jours et nuits. Je ne dormais plus, je ne mangeais plus, je hurlais de douleurs en permanence. J'ai bien évidemment consulté et là on m'a dit… ne pouvait rien pour moi parce que j'étais enceinte. Ne pouvant plus prendre l'advil, j'ai géré tant bien ke mal avec l'homéo ciblée sur le colon. Après l'interruption de la grossesse, les choses ont empiré et je me suis retrouvée trois fois aux urgences ce week-end, en vain. Un écho et un scanner n'ont rien révélé à part une constipation qu'ils ont réglé avec des laxatifs. Mais je continue de souffrir et aucun médicament ne m'aide face à cette douleur. Mon bon vieil advil m'a abandonnée aussi et je ne sais plus koi faire. J'ai dû faire partir mon petit garçon chez ses grands-parents parceque j'en avais marre qu'il me voit pleurer sans cesse (à cause des douleurs abdos et les douleurs morales de l'avortement). Je ne vis plus et même mon nouveau régime sans gluten ni lactose ne fait plus aucun effet. J'ai essayé de mettre les médecins sur la voie d'une colopathie mais ils s'en foutent et ne veulent même pas chercher. Mon prochain rendez-vous le mois prochain avec un gastro enterologue est mon dernier espoir. En attendant, je dois gérer la douleur mais je ne sais comment. Je n'ai pas dormi depuis des semaines entières et j'en suis au point où seule la mort m'apaiserait… Je n'en peux plus et je souffre d'autant plus ke tout le monde semble indifférent à ma situation. Ma belle-mère me dit ke ça peut venir des reins alors que je n'ai pas mal au dos. Serait-ce possible ? J'ai eu une infection urinaire en début de grossesse que le gyné a soigné mais rien n'a changé. Je n'ai plus goût à rien, mon quotidien n'est que douleurs et aujourd'hui, refaire des essais bébé dans mon état est inenvisageable, à court comme à long terme. Moi qui rêvait tant d'une petite fille, je vais devoir me faire une raison et envisager l'adoption… Je suis si malheureuse et si seule face à mon problème. Peut-être avez-vous ou connaissez-vous quelqu'un qui avait cette douleur au bas-ventre (à gauche) et dont le cas fût résolu. Aidez-moi à comprendre, à mettre les médecins sur une voie vu que c'est à moi de le faire apparemment… et aidez-moi à surmonter ce douloureux évènement que je viens de vivre…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


53459
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages