Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon vécu et envie de changement

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 199 lectures | ratingStar_267079_1ratingStar_267079_2ratingStar_267079_3ratingStar_267079_4
Bonjour à toutes, Voici un texte que j'ai écrit il y a quelques mois et que j'ai envie de vous faire partager. Souffrances d'une simple femme. Je suis une femme, une simple femme comme tant d'autres sur cette terre avec ses sentiments, ses rêves, ses besoins, ses envies et aussi ses regrets et ses souffrances. Lorsque j'étais jeune, j'imaginais ma vie mais la réalité m'a vite rattrapée. Je voulais faire une carrière artistique, j'aime le théâtre et la musique. C'est Michel Leeb qui m'a donné l'envie de faire faire du théâtre lorsque je regardais "certains Leeb Show" , je me disais un jour je ferais du théâtre avec lui Malheureusement je pense qu'à moins d'avoir un jour le temps d'intégrer une troupe amateur, je peux dire au revoir à ce rêve. L'amour de la musique m'a été donné par mon grand père qui nous as malheureusement quitté depuis des années, j'aimerais un jour avoir le temps et la place d'apprendre à jouer du piano, j'adorerais avoir un beau piano blanc à queue mais je n'ai ni la place ni l'argent. Je pensais un jour me marier avec un homme doux, gentil, attentionné, romantique… qui m'aurait aimé et que j'aurais aimé jusqu'à la fin de ma vie. Je n'aurais connu que lui et j'en aurais été heureuse. Je me voyais dans une belle robe blanche avec une grande traine, une église toute décorée, une belle calèche tirée par 2 chevaux blancs. Malheureusement mon premier amoureux m'a quitté pour une autre me laissant un gout de regret encore aujourd'hui hui dans la bouche. Mon 2eme amoureux avec qui j'ai passé 10 ans de ma vie buvait, était violent et nous as endetté jusqu'à ce que j'ai le courage de le quitter il y a 6 ans (le 11 septembre 2003, mon 2eme garçon allait avoir 3 mois le lendemain). Je dessinais toujours "La maison du bonheur" que j'espérais posséder un jour au bord de la mer avec une ou 2 belles cheminées. Dans le jardin une balançoire, un toboggan, des arbres et des fleurs. Cette maison était grande bâtie sur un vaste terrain. Malheureusement j'ai connu la rue et je passe d'appart en appart soit rempli d'humidité et le dernier en date infesté de blattes dont je n'arrive pas à me débarrasser. J'envisageais avec ce futur mari avoir 4 beaux enfants : 2 garçons et 2 filles mais surtout une petite fille. Beaux intelligents et en bonne santé. Je commençais à choisir leurs prénoms et à l'âge de 16 ans, j'étais sure que si j'avais une petite fille elle s'appellerait Ambre car j'adore l'héroïne du roman de Kathleen Windsor. Depuis 6 ans, j'ai quitté l'homme qui m'a rendu plus malheureuse qu'heureuse et avec qui j'ai eu 2 garçons. Il m'a même coupé de certaines amies dont je n'ai plus aucune nouvelle. Mes enfants sont beaux, intelligents, en bonne santé mais ils ont du souffrir de ma vie avec leur père surtout le plus grand qui je le vois et je le sens n'est bien ni dans sa tête ni dans son corps. J'ai refait ma vie depuis environ 2 ans avec un garçon gentil, attentionné mais il y a quelque chose qui ne va pas en moi et je n'arrive pas à me laisser aller. Je suis toujours sur la défensive, stressée, énervée, dépressive. Je n'arrive même plus à savoir si j'aime cet homme ou non. Malgré un déménagement en Ile de France, je n'ai pu retrouve de travail et je suis obligée de survivre avec le RSA, autant dire que les mois sont très très durs. J'ai réussi à réaliser un rêve, j'ai trouvé un éditeur qui a accepté de sortir l'un de mes contes de fées (Florine ou la dernière des Bannis par Natasha Dutrannoy chez Edilivre) mais il ne se vend pas. Encore une fois mes rêves de gloire s'envolent. Je suis actuellement enceinte de 8 mois et je sais que c'est à nouveau un garçon. (Mon bébé est né le 14 juillet 2009). Cette nouvelle m'a mis dans un état de détresse immense, j'ai pleuré durant des jours, perte d'appétit, perte de poids…. A tel point que mes proches s'inquiétaient et je m'en veux de leur avoir fait subir cela. Je ressens une telle souffrance et un tel vide en moi car ce rêve d'avoir une petite fille qui a déjà un prénom et une place immense dans mon coeur ne se réalise pas plus que je n'ai pu réaliser les autres. Je vais dans les magasins et je regarde les petites grenouillères et les petites robes à dentelles avec un pincement dans le coeur. Si je croise une poussette avec un petit bébé fille je pleure. Aujourd'hui je m'occupe de mon bébé mais parfois je ressens un tel manque que mes larmes viennent sans que je puisse les empêcher. Je regarde la petite maison dans la prairie ou Docteur Quinn et je me dis pourquoi moi je n'arrive pas à faire ce que font des milliers de femmes dans le monde chaque année. Quand on sait que certaines d'entre elles ne veulent absolument pas de fille. J'ai cherché sur Internet et en Amérique ils font le "Family Balancing" en triant les spermatozoïdes X et les spermatozoïdes Y afin d'équilibrer les familles et de répondirent aux envies de ces femmes ou familles désirant un petit garçon ou une petite fille. Sachant que cette méthode coute 19 000 Dollars, seules les femmes riches peuvent se permettent d'aller là bas et après 2-3 filles avoir un garçon et inversement. Ce n'est pas de l'eugénisme, il suffirait de mettre des règles comme avoir au minimum 2 filles ou 2 garçons avant d'encourager et de proposer ce genre de pratique ainsi toutes les femmes ayant ce désir si fort aurait un moyen d'y accéder. On me dit que l'important est qu'il aille bien, ah ? Pourquoi j'aurais une fille elle serait mal portante !!! On me dit, ça sera pour le prochain, ah ? Je vais devoir faire 50 enfants avant d'avoir cette petite fille ? Je ne vais pas travailler à ce point pour la patrie !!! A notre époque, une femme peut à peu prés choisir le moment où elle voudra être enceinte et mettre au monde un enfant. Je suis tombée enceinte de mon 1er fils sous pilule, et mon 3eme enfant, je n'avais pas les moyens de me racheter de suite ma pilule, nous nous étions protégé mais cela n'a pas suffit. Je n'ai pas voulu avorter malgré ma situation financière. On a autorisé les méthodes de contraception, l'IVG, l'IMG…Puisque l'on peut arrêter une grossesse si l'enfant présente un handicap, est ce plus humain de tuer ce bébé pas parfait ? Moi je veux juste une petite fille avec ses qualités et ses défauts. On peut donner ses ovules ou ses spermatozoïdes pour aider des couples à avoir des enfants. Attention donner pas marchander alors que ça n'est pas un geste anodin ni évident à faire. Mais dés que l'on dit être déçue, vouloir à tout prix l'autre sexe, on n'est pas normales, des monstres…. Mais qui juge ? Des femmes ayant le "choix du roi" et qui ne comprennent pas ce manque. Je ne dis pas aller jusqu'à choisir la couleur des yeux, cheveux, taille… mais juste autoriser ce tri pour toutes afin de donner ce bonheur à une femme en détresse. Puisque l'on peut trier les embryons en cas de problème de maladie génétique qui peuvent être transmise, c'est que l'on a la science pour faire ce geste qui éviterait la souffrance de certaines femmes dont moi. Il suffit juste de mettre des règles afin qu'il n'y ait pas d'abus. Je vous remercie de m'avoir lue jusqu'au bout, et merci de ne pas repondre méchamment.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


267079
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages