Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Attendre bébé      (29588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Parents d'un petite fille de 8 ans, nous souhaitons avoir un 2ème enfant.

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 18/03/10 | Mis en ligne le 12/07/12
Mail  
| 133 lectures | ratingStar_274613_1ratingStar_274613_2ratingStar_274613_3ratingStar_274613_4
Bonjour, L'émission de ce matin m'a quelque peu bouleversée car j'ai eu deux fausses couches précoces. La première remonte à il y a 3 ans maintenant, la seconde à l'été dernier. Parents d'un petite fille de 8 ans, nous souhaitons avoir un 2ème enfant. Il y a 3 ans, une grossesse s'est annoncée et nous en étions très heureux. Nous en avons fait part à notre fille dès le test concluant. Malheureusement, 5 jours après le test, j'ai été prise de vives douleurs dans le bas ventre, de saignements et un test sanguin a conclue à une fausse couche précoce. J'ai alors tout expliquer à ma fille (5 ans à l'époque) en lui disant que le petit oeuf ne s'était pas bien accroché dans mon ventre et qu'il en était ressorti. Elle aurait sûrement la chance d'être grande soeur plus tard. Pour ma part, j'ai mis plus de 6 mois à m'en remettre. Je ne m'étais pas du tout préparée à faire un FC, d'autant que pour l'aînée, il n'y avait eu aucun souci. Puis j'ai consulté un gynécologue spécialiste dans l'infertilité. J'ai passé toute un série d'examens médicaux, mon mari aussi. Selon le médecin, aucune raison mécanique pour qu'un nouvel enfant ne puisse pas arrivé. Alors on s'est lancé dans l'AMP (aide médicale à la procréation). 7 IAC (insémination artificielle avec sperme du conjoint) en 1 an et toujours rien. Même pas un début de quelque chose. Alors, on a commencé les FIV (fécondation in vitro). J'ai expliqué à ma fille que je devais me faire des piqûres dans le ventre pour aider les oeufs à bien se développer pour pouvoir accueillir les tétards de son papa. La 1ere FIV a eu lieu le 14 juillet dernier. 14 jours plus tard, le test de grossesse était positif, avec un taux de Beta HCG à 12 (le biologiste m'a dit que c'était très bas comme taux, qu'il fallait bien le surveiller). Le taux augmentait bien toutes les 48h, j'étais donc confiante. Toutefois, j'avais de fortes douleurs dans le bas ventre. Mon gynécologue m'a rassuré en me disant que c'était normal après une FIV et plutôt bon signe : cela voulait dire que l'utérus se mettait en place pour la nidation. Nous avons alors annoncé cette nouvelle grossesse à notre fille. Elle était ravie et aux petits soins pour moi : elle voulait protéger l'oeuf et qu'il tienne bien cette fois. Une échographie précoce un mois après les résultats était programmée. Je n'ai pas pu la faire, car au bout de 3 semaines, j'ai eu des douleurs inconnues jusque là dans le bas ventre, le côté du dos, et des saignements. Nous avons filé aux urgences : l'échographie ne montrait rien et la prise de sang montrait que les beta HCg avaient diminué. 48h plus tard le taux était au plus bas. On m'a alors annoncé que je faisais une fausse couche, qu'il fallait attendre que tout s'élimine naturellement et que je refasse un contrôle échographique à la fin des saignements pour vérifier que tout soit parti. J'ai eu du mal à encaisser ce nouvel échec. Mais à ma surprise, je l'ai moins mal pris que la première fois. Peut être parce que les douleurs de début de grossesse et le taux des HCG faibles m'avait inconsciemment mis la puce à l'oreille ? Ma fille a eu des mots très réconfortants pour une enfant de 7 ans. Et puis nous avons refait une nouvelle FIV mi février cette année. Comme la précédente, elle a marché puisque je suis enceinte de 6 semaines à peine. Mes beta HCG étaient déjà à 210 lors du premier dosage et ont bien continué à augmenter les jours suivants. Au bout d'une semaine ils étaient à plus de 3500. J'ai donc eu une échographie précoce qui a montré qu'il y a bien un oeuf dans l'utérus (et peut être même un second). Mais il était trop tôt pour voir une activité cardiaque ou plus de détail. Vue mes antécédents, mon médecin m'a mis au repos pour un mois, histoire que je me repose et que cela favorise la nidation et le développement du foetus. Je l'ai annoncé à ma fille le soir de l'écho. Elle a fondu en larme en me disant qu'elle avait peur que ça ne marche pas. Je l'ai alors rassuré en lui expliquant qu'on allait tout faire pour que cette fois ci soit la bonne et que la prochaine écho nous donnera plus de détails. Echo que je passe la semaine prochaine. J'avoue être partagée entre l'envie de sauter partout et la crainte d'une nouvelle fausse couche. Le souvenir des précédentes est encore bien encré en moi et c'est douloureux. Aussi, je me dis que cette grossesse sera la dernière car je ne supporterai pas une 3ème fausse couche, et de toute façon, je ne veut plus faire de FIV (trop lourd comme traitement). Après tout, cela fait 8 ans que nous sommes 3, nous nous aimons, nous sommes bien ensemble et continuerons à l'être si par malheur cette grossesse devait s'interrompre. Alors, oui, la fausse couche a quelque chose de traumatisant pour la femme qui la subit, mais aussi pour son entourage. Mon mari n'a de cesse de me dire que tant que le bébé n'a pas poussé son premier cri, tout peut arrivé (et surtout le pire) mais c'est plus facile pour lui de se détacher ainsi. Par contre, je ne voudrait pas que ma fille fasse un blocage plus tard et qu'elle pense que c'est très difficile d'être enceinte. Voilà, mon témoignage. Ça m'a fait un bien énorme de pourvoir écrire ces lignes. Et j'espère de tout coeur ne plus connaître ce moment. Bon courage à toutes.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


274613
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon chien peut-il ressentir ma grossesse? - chiens

image

Je ne l'ai pas vécu personnellement mais : j'ai eu un chien il y a quelques années qui ne pouvait pas supporter la présence de la copine de mon frère. A un point que, quand elle venait, elle devait nous prévenir avant pour que nous ayons le...Lire la suite

Aspiration - fausse couche

image

Bonjour, J'aimerai partager mon histoire parce que j'ai besoin d'en parler et si il y a des femmes qui ont étaient dans le même cas que moi merci de m'apporter vos témoignages !! J'ai mis plus d'1 an et demi à tomber enceinte, j'ai consulter...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages