Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grossesse et embolie due au liquide amniotique

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 388 lectures | ratingStar_130137_1ratingStar_130137_2ratingStar_130137_3ratingStar_130137_4

J'ai vécu une situation avec ma soeur (32ans) qui était enceinte de 33 semaines. Sa grossesse s'est bien déroulée, elle souffrait un peu d'hypertension. Son ami l'a amené à l'hôpital en urgence dans la nuit (avril 2008) suite à des maux de ventre et des diarrhées. Il y avait un décollement placentaire. Lors de son arrivée à l'hôpital, le coeur du bébé battait très faiblement, ils ont dû donc pratiquer une anesthésie générale et sortir le bébé au plus vite. Lors de la sortie du bébé, le coeur de celui-ci ne fonctionnait plus, ils ont dû pratiquer la réanimation, le bébé avait très peu de chances de survivre. Tout s'est plus ou moins déroulé normalement jusque là. Ensuite ils ont injecté du produit afin de contracter l'uterus mais cela n'a pas marché et ma soeur perdait énormément de sang, ils ont dû le faire manuellement mais cela ne changeait rien, ils ont dû enlever l'uterus pour essayer d'arrêter les saignements. Suite aux hémorragies, cela a entraîné un arrêt cardiaque de 20 minutes. Ils ont réussi à la stabiliser. Ensuite elle a dû être transférée dans un autre établissement hospitalier car il n'y avait pas de soins intensifs sur place. Elle a refait 2x arrêts cardiaques dont 1x de 35 minutes. Ensuite elle a été transférée dans un autre centre hospitalier universitaire, ils n'ont pu que constater les dégâts irrémédiables au niveau du cerveau. Ma soeur s'est éteinte 6 jours plus tard, elle n'a jamais repris conscience. Le bébé s'est remis incroyablement, l'équipe médicale parle d'elle en tant que miraculée car le pronostique de départ a complétement évolué en positif, ils ne parlent plus de séquelles graves mais légers. Entre ma soeur et la petite nous avons fait plus de 1mois et demi d'hôptial et c'était vraiment très dure et c'est toujours le cas. Nous avons demandé une autopsie et les résultats confirment une embolie dûe au liquide amniotique. Celle-ci est soit-disant imprévisible et très dure à gérer. D'ailleurs c'est la 3e cause de mortalité maternelle en France avec un taux de survie de 39% et un taux de surive sans séquelle neurologique uniquement de 15%. Cela ne change pas cette situation dramatique mais nous sommes quand même soulagés que cela ne soit pas dû à une erreure médicale et que les médecins ont fait tout leur possible pour la sauver. Maintenant nous essayons de continuer à avancer même si cela nous paraît très difficile voir impossible. Tous ces moments de joie qui virent au cauchemar, c'est tellement injuste.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


130137
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages