Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai idéalisé ma grossesse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 664 lectures | ratingStar_56649_1ratingStar_56649_2ratingStar_56649_3ratingStar_56649_4

Je crois que le plus dur à vivre pour moi, c'est ce sentiment de solitude général depuis le début de ma grossesse.

Mon homme ne s'intéresse pas au bébé. Certes, il est là pour les échos, les rendez-vous gynéco et quelques achats, mais ça prend 1 heure par mois. Pour le reste, c'est comme si ce bébé n'existait pas. Au début, je lui prenais la main pour la poser sur mon ventre, mais au bout de 10 secondes, il la retirait. Je lui disais le matin "t'as pas fait de bisou à notre petit Lu avant que je parte", il le faisait, mais ce n'était pas du tout naturel. Du coup, j'ai arrêté de lui poser la main sur mon ventre et je ne lui dis plus d'embrasser le bébé depuis quelques jours. Et depuis, plus de contact entre le papa et son bébé.

De plus, il ne s'intéresse absolument pas à ce que je vis et ce que je ressens durant cette grossesse. Alors que pour moi, c'est dur depuis le début. 1er trimestre très malade + contractions douloureuses et pertes de sang à plusieurs reprises. Là j'en suis à 20 SG, mais j'ai souvent des douleurs utérines et lombaires qui m'empêchent de dormir la nuit et m'empêchent de faire des efforts la journée. Je suis extrêmement fatiguée depuis le début de ma grossesse, mais j'essaye quand même de faire des choses, malgré que la motivation n'y soit pas.

Autre gros soucis qui n'arrange pas ma déprime. Mon homme travaille de nuit. Il rentre se coucher quand je me lève pour aller bosser. Le hic, c'est que lorsque je rentre à 15h45, il dort toujours, qu'il commence à ouvrir un oeil vers 16h30, mais qu'il lui faut plus d'une heure pour se réveiller complètement. Bref, si je ne lui prends pas la tête pour se bouger un peu, il reste au lit jusqu'à ce qu'il reparte bosser. L'image que j'ai de mon homme en permanence, c'est celle de quelqu'un qui est toujours affalé dans son lit devant la télé ou en train de dormir. Déjà quand il était de jour, c'était pareil. Il rentrait à 14h45 et faisait une sieste jusqu'à 17h ou 18h et quand il était du soir, il faisait la grsse matinée jusqu'à des 11h ou plus !!! Je pensais qu'en étant de nuit, ça serait différent, mais pas du tout !!!

Donc voilà, je vis ma grossesse seule, je m'ennuie de nouveau dans mon couple (alors qu'au début il avait des efforts, mais ça n'a pas durant longtemps) , je ne peux plus faire de sport à cause de mon hypotension qui me fait faire des malaises. Cet été, j'ai stoppé la piscine car beaucoup d'enfants et je me suis pris plusieurs coups de pied dans le ventre, alors j'attends septembre… Là je vais aller faire un petit tour à pieds pour me dégourdir les jambes, mais ça sera encore seule. Quand je demande à mon homme de faire des ballades avec moi, ça le gonfle. Il le fait, mais à contre coeur, alors je préfère autant qu'il ne vienne pas.

Avant hier, je lui ai demandé s'il avait prévenu sont entourage qu'il allait être papa. Et bien non, il y a que son meilleur ami et un autre pote que son meilleur ami a lui même mis au courant. Je trouve ça très triste. Je vois autour de moi des futurs papas super contents et fiers d'annoncer qu'il vont avoir un bébé. Le mien non. Moi je me suis habituée à ne pas exister pour son entourage, mais pour le bébé, je trouve ça tellement triste qu'en plus de ne pas exister pour son père, il n'existe pas pour les autres non plus. Heureusement, je suis bien entourer par ma famille, mes collègues et mes amis qui prennent de mes nouvelles et s'intéressent au bébé. J'ai même une collègue trop marrante qui quand elle me voit, me prend le ventre et fait la conversation à mon p'tit lu. Je trouve ça adorable et en même temps, ça me peine que se soit elle et pas mon chéri qui fasse ce genre de chose…

Je crois que j'ai trop idéalisé ma grossesse. Je pensais vivre la même que ma meilleure amie qui avait un conjoint présent, attentif, aidant, qui parlait tous les jours au bébé, caressait son ventre, etc… Je pensais vivre la même chose qu'elle.

De plus, s'ajoute notre déménagement de la semaine prochaine qui me stresse, car je ne peux pas porter grand chose, alors je vais me sentir hyper inutile (alors qu'en temps normal, je suis super active) , mon père qui arrive demain pour nous aider pour les peintures et autres bricoles et qui commence à me mettre la pression en me disant, comment veux-tu que j'ai le temps de tout faire en 4 jours !

Et voilà, je suis épuisée physiquement et moralement. Dès que je suis seule, je pleure non stop en pensant à tout ça. Mais bien sûr, dès que je suis avec mon chéri, rien ne se voit, puisque je fais bonne figure en disant que tout va bien. Ben oui, car si je dis quelque chose, mon homme prend tout mal et de façon démesurée et ça ne fait qu'empirer la situation. Donc, je ne dis plus rien et fait comme si tout allait bien. Là je vais aller marcher un peu avant d'aller le chercher. On va aller acheter des grands sacs pour le déménagement. Ca m'occupera demain quelques heures pendant qu'il dormira.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


56649
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages